Sélection de fonds

Actions

AXA IM Euro Sélection

Funds Magazine - 28 Février 2020 - Marianne Di Meo

Axa IM, Actions européennes

Le fonds AXA IM Euro Sélection, géré par l’équipe de gestion assurantielle de Framlington Equities, répond à une approche patrimoniale.

Pourquoi investir dans ce fonds ?

Le fonds AXA IM Euro Sélection, géré par l’équipe de gestion assurantielle de Framlington Equities, répond à une approche patrimoniale. Afin de se concentrer sur l’appréciation du capital sur le long terme, le portefeuille est investi dans des entreprises capables de croître de manière régulière, rentable et soutenable, soit du fait de leurs qualités intrinsèques (équipes de direction de qualité avec une vision stratégique claire, détention d’une technologie unique, existence de barrières à l’entrée sur leur marché, etc.), soit parce qu’elles bénéficient d’enjeux structurels, liés à l’évolution de la société et des modes de vie.

Grâce à son exposition à des valeurs de croissance de qualité, le fonds affiche des niveaux de volatilité inférieurs à ceux des marchés d’actions (sur cinq ans, elle ressort à 14,7 %, contre 16,3 % pour l’indice de référence, l’EURO Stoxx Total Return Net) et présente un comportement défensif dans les phases de repli des marchés. «Le fonds tend à capter une grande partie des gains lorsque les marchés sont bien orientés – sur cinq ans, il a capturé 90 % de leur hausse – tout en limitant les pertes, puisque, sur la même période, il n’a répliqué que 66 % des mouvements de baisse», observe Jérôme Antonini, cogérant du fonds. Depuis son lancement en juillet 2009, le fonds affiche une performance nette cumulée de 291,77 % (au 31 décembre 2019), ce qui représente une surperformance de 164,09 % par rapport à l’EURO Stoxx Total Return Net.

Le processus de gestion

La construction du portefeuille repose sur le postulat selon lequel la création de valeur boursière sur le long terme découle des valeurs intrinsèques des sociétés. L’équipe de gestion recherche par conséquent des entreprises présentant des niveaux de croissance soutenables et durables et préfère éviter celles qui sont exposées à des variables exogènes ou à des risques systémiques. «C’est par exemple le cas des valeurs financières, tributaires notamment de l’évolution des taux, et de secteurs comme le pétrole, les métaux et les mines, exposés aux fluctuations des prix des matières premières», précise Jérôme Antonini.

L’univers d’investissement de départ, composé par les valeurs du MSCI EMU, est filtré en fonction de plusieurs critères quantitatifs : rentabilité (RoE), volatilité historique des résultats, dividendes versés, endettement, etc. Une grande attention est également portée à l’allocation des ressources, afin d’identifier les entreprises qui redéploient leur capital vers des activités plus porteuses ou à plus forte valeur ajoutée (ce sera notamment le cas d’une société traditionnelle de raffinage de pétrole qui se positionnera sur le segment du biocarburant). Pour opérer sa sélection de valeurs, l’équipe de gestion définit par ailleurs un certain nombre de thématiques d’investissement structurantes, intéressantes dans la durée (lire l’interview).

La gestion étant collégiale, les trois gérants de l’équipe sont responsables collectivement du choix des titres intégrés au portefeuille. Ce dernier est concentré autour de 30 à 35 valeurs. «Nous préférons focaliser notre attention sur un nombre limité d’entreprises, car il est important pour nous de bien les suivre, notamment en rencontrant régulièrement leurs dirigeants afin de vérifier que nous sommes bien en phase avec la stratégie et les perspectives», indique Jérôme Antonini.

La société de gestion

AXA Investment Managers (AXA IM) est un investisseur global et multi-actifs, qui s’appuie sur une approche active et de long terme pour offrir à ses clients les solutions dont ils ont besoin pour sécuriser l’avenir de leurs investissements tout en ayant un impact positif sur la société. Avec environ 801 milliards d’euros d’actifs sous gestion à fin décembre 2019,
AXA IM emploie plus de 2 360 collaborateurs dans le monde répartis dans 28 bureaux et 20 pays.
AXA IM fait partie du Groupe AXA qui compte parmi les leaders mondiaux de la protection financière et de la gestion de patrimoine.

Forts de plus de quatre décennies d’expérience en matière de placement actif en actions, les experts d’AXA IM Framlington suivent une approche de long terme conçue pour aider les clients à avancer avec succès dans un environnement en pleine mutation et à investir dans les moteurs de croissance de demain. 

Les convictions de l’équipe de gestion

Les gérants

La gestion du fonds est assurée de manière collégiale par les 3 gérants de l’équipe.

Jérôme Antonini (à gauche) a rejoint l’équipe de gestion assurantielle Framlington en février 2019 en tant que gérant de portefeuille senior. Il a auparavant été gérant actions européennes chez Amundi et chez Crédit Agricole Assurances (de 2006 à 2017), puis gérant chez Montpensier Finance (de 2017 à 2019).

Il est diplômé de l’ESC Rouen, avec une spécialisation en finance.

Christophe Pellion (au centre) est gérant sénior de stratégies européennes assurantielles chez Framlington depuis 2009. Il était précédemment analyste actions, dédié aux fonds de compagnies d’assurances, chez Allianz Global Investors pendant trois ans.

Il est diplômé d’HEC avec une spécialisation en finance et est également titulaire du CFA.

Laurent Riera est gérant de portefeuille senior au sein de l’équipe de gestion assurantielle Framlington depuis 2006. Il a précédemment travaillé chez IXIS Asset Management en tant qu’analyste buy-side, puis comme gérant dans le département actions. 

Il est titulaire d’un Master en finance des Hautes études commerciales (HEC) et d’un diplôme en économie de l’université de Bordeaux.

Le fonds a été labellisé ISR en fin d’année dernière. Comment cela se traduit-il dans votre gestion ?

Nous excluons un certain nombre de sociétés de notre univers d’investissement. Nous appliquons bien entendu les restrictions sectorielles du groupe AXA et d’AXA Investment Managers (tabac, défense, armes controversées, huile de palme, matières premières agricoles, risques climatiques). Nous écartons également les sociétés dont les scores ISR (attribués par le système propriétaire d’AXA Investment Managers) sont les plus faibles et/ou qui présentent les controverses les plus fortes, avec une attention particulière accordée aux problématiques environnementales.

Loin d’être une contrainte pour notre gestion, la prise en compte de critères ESG est au contraire en totale adéquation avec notre philosophie d’investissement. De fait, une approche ISR intégrée permet d’une part d’éviter certains risques systémiques sources de volatilité et d’autre part de bénéficier des opportunités de croissance longue offertes par ces enjeux structurels.

Signalons par ailleurs qu’à fin 2019, le fonds affichait une notation Morningstar Sustainability Rating de cinq globes.

Autour de quelles thématiques d’investissement le portefeuille est-il construit ?

Le cœur du portefeuille est composé de valeurs répondant à des enjeux structurels correspondant à des constantes du monde dans lequel nous vivons, tel que l’allongement de la durée de vie ou l’apparition d’une classe moyenne dans les pays émergents. Ces thèmes structurels apportent de la visibilité et de la stabilité.

S’y ajoutent les enjeux de demain, en l’occurrence la digitalisation qui touche tous les pans de l’économie et la transition énergétique, et ce que nous appelons les enjeux d’aujourd’hui. Il s’agit là de thématiques qui ne sont pas forcément appelées à durer dans le temps mais qui sont importantes à l’heure actuelle. Cela regroupe l’efficience (amélioration des structures de coûts des entreprises, par exemple) et la captation de création de valeur car de nombreuses activités voient leur chaîne de création de valeur évoluer.

Etes-vous confiants dans les perspectives du fonds pour 2020 ?

Nous évoluons dans un environnement double. D’un côté, les tendances macroéconomiques s’améliorent dans les pays développés. De l’autre, la visibilité est limitée en raison de la persistance de risques de différentes natures : commerciaux (guerre commerciale sino-américaine), politiques (Brexit, élections américaines), géopolitiques (Moyen-Orient) ainsi que sanitaires (Coronavirus). Cet environnement plaide en faveur de notre style de gestion, qui cherche à s’extraire de ces éléments exogènes en sélectionnant les entreprises de qualité, capables de délivrer des performances durables quel que soit l’environnement.

Rechercher un autre fonds