Sélection de fonds

Gestion diversifiée et flexible

BBM-V-Flex

Funds - Octobre 2015 - Carole Leclerq

BBM V-Flex de Montpensier Finance est un fonds flexible 0 à 100 %, investi dans les actions de la zone euro.

Pourquoi investir dans ce fonds ?

Eligible au PEA, BBM V-Flex de Montpensier Finance est un fonds flexible 0 à 100 %, investi dans les actions de la zone euro qui réunit deux moteurs de performance : la sélection de valeurs, d’une part, et la gestion active de l’exposition actions du fonds en fonction des différentes phases de marché, d’autre part.

Ces deux moteurs sont gérés de manière indépendante et s’appuient chacun sur un outil de décision de gestion propriétaire et différenciant. La sélection de valeurs, gérée par l’équipe actions européennes de Montpensier Finance, s’appuie sur la méthode Best Business Models (BBM). Utilisée depuis plus de dix ans par la société de gestion, notamment dans le fonds actions phare du même nom, elle permet d’identifier les ruptures dans le cycle de vie de l’entreprise et dans son environnement pour profiter des changements de valorisation qui en découlent.

L’exposition du fonds aux marchés d’actions européen, gérée par Louis Abreu, membre de l’équipe de la gestion multi-asset, s’appuie sur l’outil d’analyse Montpensier Market Scan (MMS). «Cet outil propriétaire permet d’analyser les marchés financiers sur tous les angles et ainsi d’avoir une vision globale pour définir le taux d’exposition sur le marché d’actions européen», précise Louis Abreu.
Ce fonds s’adresse donc aux investisseurs qui souhaitent profiter des rendements offerts par les actions européennes tout en ayant la capacité d’en amortir les périodes de baisse. «Nous cherchons à résister aux baisses marquées, c’est-à-dire aux drawdowns», souligne Louis Abreu.

Pour atteindre cet objectif, le gérant a toute latitude pour faire varier l’exposition aux actions, avec une variation pouvant aller de 0 à 100 %. «Cette marge de manœuvre, qui était précédemment de 40 % à 100 %, a été élargie en 2013 pour s’adapter à des marchés désormais structurellement plus volatils», précise Louis Abreu. La méthode BBM de sélection de valeurs confère également beaucoup de souplesse. «Cette approche présente l’avantage d’être “tout-terrain”, en ce sens qu’elle s’intéresse à des profils de valeurs différents et donc complémentaires, tout en permettant de moduler la pondération de chaque type de valeur en fonction des cycles économiques et boursiers», poursuit Louis Abreu.

La combinaison de ces deux moteurs permet au fonds BBM V-Flex d’afficher, à fin septembre, une progression annuelle moyenne de 8,3 % sur cinq ans et de 16,1 % sur un an, contre respectivement 4,2  % et 0 % pour son indice de référence.

Le processus de gestion

Chaque semaine, à l’occasion d’un comité d’investissement réunissant les différentes équipes de gestion de Montpensier Finance, une exposition cible aux actions est définie au regard de différents paramètres, et notamment de l’éclairage donné par l’outil propriétaire d’analyse de marché, Montpensier Market Scan. Cet outil s’articule autour de quatre piliers qui constituent le socle des choix d’allocation : le momentum macroéconomique qui permet d’établir un scoring par pays et zones géographiques, les dynamiques des politiques monétaires et l’analyse de leur capacité d’intervention, les valorisations des marchés en fonction de différents scenarii économiques et la dynamique de marché pour synthétiser leur contexte comportemental. «Une fois le taux d’exposition aux actions européennes défini, nous nous donnons la possibilité d’être très réactifs afin de nous adapter à la volatilité, très forte à certains moments, des marchés d’actions», précise Louis Abreu. En pratique, l’exposition de BBM V-Flex aux actions européennes peut varier tout au long de la journée, et ce grâce à la très grande liquidité des instruments de couverture utilisés, à savoir uniquement des contrats futures sur indice ou des options. «Nous pouvons, en cas d’extrême volatilité d’une séance, réduire l’exposition à 35 % avant de la remonter au-dessus de 50 %, poursuit Louis Abreu. De même, pendant les périodes de forte baisse, nous n’hésitons pas, une fois la correction passée, à prendre nos bénéfices sur la couverture utilisée et à nous réexposer au marché pour profiter de la hausse qui peut suivre.»

La société de gestion

Société de gestion indépendante, dirigée depuis 2004 par Guillaume Dard, Montpensier Finance développe une triple expertise de gestion : actions européennes, obligations convertibles, et multi-asset. Dirigée par des professionnels expérimentés et reconnus pour leur expertise, Montpensier Finance réunit une équipe de 30 personnes. S’appuyant sur une réflexion stratégique globale, Montpensier Finance a pour objectif, au travers d’une gamme concentrée de huit fonds ouverts, la recherche de performances de qualité, grâce à une vision à long terme et au développement d’outils d’analyse propriétaires et réactifs. Montpensier Finance gérait 1,6 milliard d’euros fin juin 2015.

Les convictions des gérants, Louis Abreu et Gilles Sion

L’exposition aux actions de BBM V-Flex est gérée par Louis Abreu (vingt-deux ans d’expérience-photo gauche), membre de la direction de la gestion multi-asset et obligations convertibles de Montpensier Finance, composée de quatre professionnels expérimentés et aux profils complémentaires, gérant, à fin juin, quelques 550 millions d’euros d’encours. Arrivé chez Montpensier Finance en 2007, Louis Abreu était auparavant responsable de la sélection de fonds à la Banque Neuflize OBC.
Le portefeuille actions de BBM-V-Flex est géré par l’équipe actions européennes. Animée par Gilles Sion (plus de vingt-cinq ans d’expérience-photo droite), cette équipe est composée de quatre gérants-analystes et gérait, fin juin, quelque 1,05 milliard d’euros d’encours, dont 600 millions d’euros sur le fonds phare Best Business Models.


Comment le fonds s’est-il comporté cet été ?

La valeur ajoutée de notre approche a été nettement perceptible. Sur la période du 10 au 25 août, l’Euro Stoxx 50 a baissé de 12 % et le fonds de seulement 4 %. Le différentiel de performance s’explique, quasiment à parts égales, par les instruments de couverture utilisés et par la qualité des actions en portefeuille, celles-ci ayant bien résisté dans la baisse. Au cours du mois, le taux d’exposition aux actions est passé de 57 % le 31 juillet, à 75 % le 24 août en clôture, pour se situer à 57 % le 31 août 2015. Au total, sur la période juillet-août, BBM V-Flex est quasi stable à - 0,16 % contre un repli de 4,38 % pour l’Euro Stoxx 50 DNR, et une baisse de 2,04 % pour l’indice de référence.

Pouvez-vous nous détailler la méthode BBM utilisée pour la sélection de valeurs ?
Cette méthode d’analyse repose sur une conviction forte, déployée dans nos fonds actions depuis une dizaine d’années. Dans un XXIe siècle en permanence confronté à l’innovation technologique, à l’émergence de nouveaux concurrents, de nouvelles réglementations, le développement des entreprises n’est plus linéaire. Au sein de thèmes et tendances de long, moyen et court terme, il est donc possible d’identifier des ruptures dans le cycle de vie de l’entreprise, dans l’environnement de son business model afin de réévaluer son potentiel boursier.

L’objectif est de profiter des changements de valorisation des titres en amont de la tendance, que ce soit pour acheter avant une évolution positive ou, au contraire, vendre en cas de détérioration du business model. Nous classons les entreprises dans quatre catégories : business models en croissance rapide, business models en croissance mature, business models en transition et business models en recovery. Le portefeuille est investi dans chaque catégorie, avec des pondérations ajustées en fonction de l’environnement économique et financier. Il est composé au final d’une cinquantaine de positions très diversifiées et complémentaires.

Quel était, fin septembre, le profil du portefeuille actions de BBM V-Flex ?

Le marché subit, depuis cet été, de fortes rotations sectorielles. Nous avons donc réduit partiellement la catégorie «croissance rapide», où certaines valeurs technologiques ont atteint l’essentiel de leur potentiel.
A contrario, certaines valeurs très internationales de la catégorie «croissance mature» ont souffert en raison des inquiétudes sur les perspectives de croissance en Chine et dans les pays émergents. Dès que leur potentiel de hausse nous semblera reconstitué, nous pourrons prendre ou renforcer des positions sur des valeurs comme Unilever ou AB InBev, le premier brasseur mondial. Face au manque de visibilité sur la croissance mondiale, notamment dans les pays émergents, nous privilégions des valeurs qui profitent de la consommation domestique européenne, dans le secteur des télécoms qui s’inscrit dans la catégorie «recovery», avec par exemple une valeur comme KPN, ainsi que dans le tourisme, dans la catégorie «en transition», avec des sociétés comme TUI et IAG.


Sauf erreurs ou omissions. Document non contractuel destiné à des clients professionnels. Lire attentivement le prospectus et le DICI avant tout investissement.

Rechercher un autre fonds

Autres fonds gérés par cette société

Actions

Quadrator

Convertibles

M Convertibles