Sélection de fonds

Actions

BNP Paribas Easy ECPI Global ESG Blue Economy Ucits ETF

Option Finance - 29/01/2021

Identifier avec anticipation des thématiques pérennes, telle est la marque de fabrique de BNP Paribas Asset Management dans le domaine de la gestion indicielle responsable. Après avoir été pionnière en lançant, dès 2008, le premier ETF « bas carbone » du marché (dont les encours dépassent désormais les 800 millions d’euros), puis la première sur le sujet de l’économie circulaire, en 2019, la société de gestion s’intéresse aujourd’hui à l’« économie bleue ».

D’après la définition de la Banque mondiale, l’économie bleue correspond à l’utilisation durable des ressources qu’offrent les océans, au service de la croissance économique, de l’amélioration du bien-être, des emplois et de la santé des écosystèmes océaniques.

Le BNP Paribas Easy ECPI Global ESG Blue Economy UCITS ETF, qui est coté sur Euronext Paris depuis le début du mois d’octobre dernier, est investi sur 50 entreprises internationales impliquées dans cette utilisation durable des ressources océaniques, à travers cinq domaines d’activité : la vie côtière (écotourisme, protection du littoral), l’énergie et les ressources maritimes (biotechnologies marines, éolien off-shore, énergies marémotrice et houlomotrice, etc.), la pêche et les produits de la mer (pêche sauvage, aquaculture), la réduction de la pollution et le transport maritime. 

La construction de l’indice, qui est équipondéré, répond à une méthodologie rigoureuse. Une fois identifiées au sein de l’univers des actions des pays développés, les entreprises les plus engagées sur le sujet de la préservation des océans dans les cinq domaines précités sont notées sur la base de critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG). Un filtre de liquidité, reposant sur une taille de capitalisation boursière minimum et sur un volume quotidien traité des sociétés sélectionnées, est ensuite appliqué aux entreprises analysées. La composition de l’indice – revue deux fois par an – obéit à certaines contraintes : le poids de chacun des cinq domaines d’activité dans lesquels le fonds investit ne peut excéder 30 % et, en matière de répartition géographique, le poids des Etats-Unis est limité à 50 % et celui des autres pays à 10 %. A l’heure actuelle, l’ETF est exposé pour plus des deux tiers à des entreprises européennes, avec notamment une représentation significative des pays nordiques (Danemark, Norvège, Suède, Finlande, etc.), à hauteur de 25 %.

3 questions à Bertrand Alfandari, responsable du développement des ETF chez BNP Paribas Asset Management

Pourquoi avoir décidé de lancer cet ETF sur l’économie bleue ?
Nous avons constaté que l’objectif de développement durable (ODD) n° 14 des Nations unies, relatif à la vie aquatique, était pour l’instant peu pris en considération. Pourtant, la préservation des océans, qui couvrent 71 % de la surface terrestre et constituent un capital naturel unique, nous semble une priorité. Ils jouent en effet déjà un rôle primordial dans la régulation du climat, puisqu’ils absorbent un quart des émissions de carbone. En outre, les océans, source à la fois d’emplois et de ressources alimentaires, assurent les moyens d’existence de plus de 820 millions de personnes dans le monde. Selon les données de l’OCDE, la contribution annuelle à l’économie mondiale des océans devrait représenter 3 000 milliards de dollars à l’horizon 2030, ce qui en ferait l’équivalent de la huitième puissance économique à cet horizon.

Il s’agit du premier produit de ce genre disponible sur le marché…
Effectivement, il existe déjà des fonds indiciels investis sur la thématique de l’eau mais pas sur celle de l’économie bleue, qui reste encore méconnue. Or, il est important d’encourager les entreprises qui mettent en œuvre de bonnes pratiques pour préserver les ressources océaniques et concourent à diffuser leur usage. En outre, ces entreprises s’exposent moins aux risques de réputation et aux conséquences financières qui peuvent en découler.

Vous avez retenu une réplication physique de l’indice. Pour quelles raisons ?
L’ETF est en effet directement investi dans les 50 titres qui composent l’indice qu’il réplique, permettant à BNP Paribas Asset Management de pratiquer une politique de vote active aux assemblées générales pour tout ce qui concerne la protection des océans et des littoraux, ce grand enjeu du XXIe siècle.

Rechercher un autre fonds

Autres fonds gérés par cette société