Sélection de fonds

Fonds actions

BNP Paribas QUANTAMERICA

Option Finance - 27 juin 2016 - Carole Leclercq

«Gérée par THEAM, la stratégie DEFI propose une approche multifactorielle innovante aux investisseurs à la recherche d’un couple rendement/risque attractif et stable dans le temps. L’approche Diversified Equity Factor Investing ou DEFI est basée sur l’investissement factoriel et capitalise sur les performances reconnues et éprouvées des stratégies “smart beta”», souligne Etienne Vincent, responsable de l’équipe Global Quant de THEAM.

Pourquoi investir sur le fonds ?

Ces performances s’expliquent par des facteurs, c’est-à-dire des thèmes d’investissement ayant vocation à générer à long terme des rendements supérieurs à ceux des indices traditionnels pondérés par la capitalisation boursière. De plus, ces primes boursières perdurent généralement dans le temps car elles découlent de facteurs comportementaux et structurels. Le facteur le plus souvent utilisé actuellement est la faible volatilité. Mais il n’est pas unique. Il est possible de définir des stratégies s’appuyant sur d’autres facteurs de surperformance récurrente, comme la valeur, le momentum ou encore la qualité. L’investissement factoriel consiste alors à capter efficacement ces différentes primes tout en maîtrisant les expositions aux risques indésirables.
C’est précisément sur la combinaison de ces quatre sources d’alpha – faible volatilité, valeur, momentum et qualité –, et ce en un seul produit, que repose la stratégie de Equity World DEFI. «Notre recherche propriétaire a démontré que ces quatre facteurs sont de puissantes sources de rendement à long terme, qui plus est faiblement corrélées entre elles, poursuit Etienne Vincent. En effet, ces facteurs ne fonctionnent pas au même moment et s’accompagnent de risques spécifiques.» La sélection des expositions factorielles est par ailleurs claire.
Cette combinaison de facteurs au sein d’un même portefeuille présente plusieurs avantages par rapport à l’approche consistant à empiler plusieurs poches séparées de «smart beta» monofactoriels. La mise en commun des contraintes réduit leur coût global. Par ailleurs, la gestion du risque est plus optimale, puisque c’est le risque total qui est encadré.
Basée sur un processus d’investissement lisible et systématique, la stratégie DEFI est également proposée par THEAM en fonds ouverts sur les actions monde, les actions japonaises et sur un univers global en «long/short», avec un encours total de 533 millions d’euros à fin mai 2016 (2). «Cette approche étant très stable dans le temps, elle peut être personnalisée tant en termes de sources d’alpha, que de contraintes d’investissement avec l’application de filtres, par exemple ISR ou fiscaux, ou encore de calibrage du risque en fonction des besoins du client», fait valoir Etienne Vincent.

La construction du portefeuille

La stratégie DEFI repose sur un portefeuille unique, exposé à quatre sources d’alpha systématiques, dans des proportions définies du budget de risque, défini en «tracking error» par rapport à l’indice de départ. La stratégie monde vise 5 % de tracking error au total, dont 25 % sont affectés à chaque facteur. Cette allocation fixe et équipondérée du budget risque permet d’éviter un timing des primes factorielles. La construction du portefeuille se distingue également par une «purification de l’alpha» avec la neutralisation des biais pays, secteurs ou encore de capitalisation, ainsi que par l’utilisation de contrats à terme pour neutraliser le bêta du marché. «Le portefeuille a donc toujours un bêta de 1, ce qui garantit à l’investisseur que la différence de performance par rapport au marché provient uniquement de la sélection factorielle de titres et pas d’une spéculation sur la hausse ou la baisse du marché», précise Etienne Vincent.

La société de gestion

THEAM est une société de gestion spécialisée en gestion modélisée indicielle et protégée, filiale de BNP Paribas Investment Partners. THEAM offre des solutions encadrées, transparentes et innovantes appliquées à la gestion de portefeuilles actions, obligations et multi-classes d’actifs. Fin mai 2016, THEAM emploie plus de 100 collaborateurs et affiche des encours sous gestion de plus de 37 milliards d’euros (2).

Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures.
2. Source THEAM au 31/05/2016


Les convictions de l’équipe de gestion

Etienne Vincent

L’équipe de gestion
La stratégie DEFI est gérée au sein du département Global Quant de THEAM, dirigé par Etienne Vincent (photo). THEAM se positionne déjà sur ce pôle d’expertise de pointe au travers de stratégies innovantes dites de «smart beta» telle la stratégie de «low volatility», la stratégie «GURU (TM)» (modélisant les critères d’investissement des experts reconnus de la finance) et la stratégie «DEFI». Ces stratégies innovantes totalisaient fin mai 2016 des encours de quelque 5,5 milliards d’euros (2), dont la moitié sur la stratégie «GURU (TM)»

Pourquoi avez-vous écarté le facteur «petites valeurs» et retenu le facteur «qualité» ?
Nous estimons chez THEAM que les petites capitalisations ne constituent pas un facteur mais plutôt une prime de liquidité. La neutralisation du facteur taille élimine donc les problèmes de liquidité. Le facteur qualité, de son côté, évite de tomber dans des «pièges de valeur» puisqu’il privilégie les entreprises dont le modèle opérationnel est porteur. Or, comme pour le facteur value, les biais comportementaux entrent souvent en jeu. En effet, les investisseurs ont souvent tendance à sous-estimer les fondamentaux comme source de performance stable et durable sur le marché des actions. Le facteur qualité est souvent négligé dans les approches factorielles. Or, à fin mai, il avait contribué à hauteur de 1,06 % à la performance annualisée du fonds basée sur la stratégie DEFI sur l’univers actions monde depuis son lancement, à comparer avec 1,79 % pour la faible volatilité, 2,26 % pour le momentum et – 0,95 % pour la valeur, qui a connu un début d’année 2016 difficile.

Pourquoi ne pas avoir utilisé des indices factoriels standards pour votre approche DEFI ?
Les indices factoriels disponibles à l’investissement ne nous semblent pas pouvoir garantir un profil de risque satisfaisant au regard des contraintes de la stratégie DEFI. Ils ne proposent pas de calibrage du risque. Par ailleurs, le nombre défini d’actions entraîne des «tracking errors» variables. Enfin, ils ne reposent pas sur un processus d’investissement unique, mais spécifique en fonction des propres paramètres de chaque facteur. Nous estimons donc pouvoir beaucoup mieux capitaliser sur les sources de performances des différents facteurs en nous appuyant sur notre propre recherche permettant de purifier les sources de performance. Qui plus est, une méthode propriétaire permet d’éviter l’éventuel risque de saturation sur l’investissement factoriel.

Peut-on craindre un risque de saturation ?
Il est vrai que beaucoup d’investisseurs sont perplexes face à l’engouement actuel de l’industrie de la gestion pour les stratégies «smart beta» et n’y voient qu’un effet de mode. C’est oublier un peu vite qu’aujourd’hui, la majorité de notre industrie est indexée sur des indices classiques, et le restera probablement encore pour plusieurs décennies. Par ailleurs, la diversité même des approches factorielles protège d’un éventuel encombrement. Il reste néanmoins primordial de proposer des approches différenciantes, et ce avec pédagogie et transparence.


Les investissements réalisés dans les fonds sont soumis aux fluctuations du marché et aux risques inhérents aux investissements en valeurs mobilières. La valeur des investissements et les revenus qu’ils génèrent peuvent enregistrer des hausses comme des baisses et il se peut que les investisseurs ne récupèrent pas l’intégralité de leur placement. Les fonds décrits présentent un risque de perte en capital. Pour une définition et une description plus complète des risques, merci de vous reporter au prospectus et DICI du fonds disponible gratuitement sur notre site : www.theam.bnpparibas.fr. Les performances passées ne préjugent pas des performances à venir.

Rechercher un autre fonds