Sélection de fonds

Actions

CPR Euroland

Option Finance - 29 février 2016 - Carole Leclercq

CPR Euroland

Investi dans l’ensemble des secteurs et des pays de la zone euro, CPR Euroland est un fonds actions qui vise à délivrer de façon récurrente une performance supérieure à l’indice MSCI EMU NR, et ce dans un cadre de risque maîtrisé. Plus précisément, l’objectif annuel est une performance relative de + 1 % à 2 %, en s’employant à ne jamais sous-performer de plus de 2 %.

Pourquoi investir sur ce fonds ?

Plus précisément, l’objectif annuel est une performance relative de + 1 % à 2 %, en s’employant à ne jamais sous-performer de plus de 2 %. «CPR Euroland est un fonds de cœur de portefeuille, fait valoir Cyrille Collet, directeur gestion quantitative actions chez CPR AM. Il permet de sensibiliser une partie d’un portefeuille actions avec une gestion active qui va améliorer la performance du marché sans déformer le couple rendement/risque de l’allocation d’actifs initiale.»
L’essentiel de la valeur ajoutée de CPR Euroland provient de la sélection de titres. L’équipe de gestion ne prend pas de pari sur l’allocation d’actifs mais sélectionne, grâce à un processus d’investissement éprouvé depuis 2002 et décliné sur cinq zones géographiques, les meilleures opportunités dans l’ensemble des secteurs des pays de la zone euro, afin d’obtenir un portefeuille diversifié dont le profil de risque est proche de son indice de référence. «La philosophie de CPR Euroland n’est ni growth ni value, mais opportuniste au sein de toutes les capitalisations boursières, précise Caroline Canard (co-gérante du fonds). Le fonds peut ainsi s’adapter aux différentes configurations de marché.»
Depuis que le processus de gestion est en place (2002), la part P de CPR Euroland a surperformé l’indice de référence douze années sur quatorze, y compris en 2008, année de forte baisse des marchés actions. Depuis fin 2006, la part I a affiché huit années de surperformance sur dix exercices. L’expertise déployée au sein de CPR Euroland représentait fin 2015 plus de 660 millions d’euros sous gestion, avec des mandats connexes autour pour plus de 1 milliard pour la stratégie. «Nous proposons depuis juin 2011 un fonds nourricier, CPR Euroland Premium, permettant d’accéder à cette expertise, notamment sous contraintes Solvency II», précise Cyrille Collet.

Le processus de gestion

La sélection des valeurs composant le portefeuille de CPR Euroland repose sur une gestion quantitative qui a la particularité de placer les gérants au cœur du processus d’investissement. Le modèle de sélection a été conçu par l’équipe de gestion actions quantitative de CPR AM en collaboration avec l’équipe de recherche, à partir d’outils développés en interne. Les gérants vérifient régulièrement la pertinence du modèle à travers le temps, l’enrichissent et l’améliorent si nécessaire. «Notre gestion quantitative, à visage humain, n’est en rien une gestion 100 % systématique, fait valoir Cyrille Collet. Les gérants ont un rôle clé pour vérifier au quotidien la cohérence de la sélection de valeurs issue du modèle.»
Composé de près de 650 titres, l’univers d’investissement de CPR Euroland fait, dans un premier temps, l’objet d’une notation qui combine cinq familles de critères au sein de 34 secteurs : valorisation (cours sur actif net, cours sur cash-flow), rentabilité (cours sur actif net ramené au return on equity), croissance (progression du chiffre d’affaires passé et futur), momentum de prix et révision des estimations des analystes. «Il s’agit d’une combinaison dynamique de ces cinq critères, précise Cyrille Collet. Le poids de chacun des critères varie en fonction des conditions de marché.»
La gestion du risque est totalement intégrée à la construction du portefeuille. La notation de l’univers d’investissement combinée aux facteurs du modèle de risque APT permet de calculer un portefeuille optimal qui maximise l’espérance de gain pour un niveau de risque donné. «Pour valider l’achat ou non des valeurs, nous confrontons ce portefeuille à des informations qualitatives qui ne peuvent être, par nature, modélisées, mais aussi à des nouvelles inattendues comme des procès, des OPA… Le point de vue critique des gérants permet aussi d’ajuster le profil de risque du fonds en fonction de l’évolution de la volatilité instantanée du marché, d’un éventuel choc exogène ou de situations anormales sur un secteur nécessitant d’en neutraliser le pari, précise Caroline Canard.»
Investi à 100 % en actions, le portefeuille final de CPR Euroland est très diversifié, autour de 130 à 160 positions.

La société de gestion

Créée le 1er janvier 1990, CPR Asset Management est une société spécialisée en gestion, filiale autonome à 100 % du groupe Amundi. CPR AM se consacre exclusivement au métier de la gestion pour compte de tiers (institutionnels, entreprises, assurances, banques privées, gérants de fonds et professionnels du patrimoine) et couvre les principales classes d’actifs (actions, convertibles, diversifiés, taux et crédit). Elle gérait, à fin 2015, plus de 37 milliards d’euros. Près de 100 collaborateurs sont réunis au sein de CPR AM, dont un tiers directement consacré aux fonctions de gestion, analyse et recherche.

Les convictions de l’équipe de gestion

Cyrille Collet et Caroline Canard

L’équipe de gestion
CPR Euroland est géré en binôme, depuis plus de dix ans, par Cyrille Collet (CFA, Sfaf, vingt-trois ans d’expérience), directeur gestion quantitative actions, et Caroline Canard (vingt-six ans d’expérience), gérante actions européennes. L’équipe est composée de sept gérants, spécialisés par zones géographiques, d’un assistant de gestion et de deux chercheurs dédiés. Fin 2015, elle gérait près de 8,4 milliards d’euros, soit 20 % de l’encours global de CPR AM. La société regroupe également le pôle de gestion actions thématiques, pour un encours à fin 2015 de 3,9 milliards d’euros.

Quels sont les atouts d’une gestion basée sur une approche modélisée ?
Une approche quantitative permet d’investir dans des univers d’investissement très larges et donc de diversifier les opportunités, avec, dans le cas de CPR Euroland, près de 650 valeurs investissables pour un indice MSCI EMU qui en contient 230. C’est donc bien loin des 50 valeurs de l’indice DJ Euro Stoxx. C’est aussi la seule approche qui permette de mettre en place une gestion active sur les actions dans un cadre de risque encadré, testé et éprouvé. Nous pouvons, avec l’appui de nos modèles, encadrer l’exposition du portefeuille aux différents secteurs, pays, styles et classes de capitalisation boursières afin d’aller sélectionner les titres les plus attractifs dans chacune de ces catégories pour obtenir un portefeuille robuste car bien diversifié. Une approche modélisée permet également de mieux composer avec des marchés actions par définition non efficients, mais qui connaissent aussi depuis quelques années des changements structurels non sans conséquences sur la gestion actions traditionnelle.

C’est-à-dire ?
Les contraintes réglementaires Solvency II et Bâle III ne permettent plus aux institutionnels d’assurer le rôle d’investisseurs de long terme qui était traditionnellement le leur sur des classes d’actifs risquées comme les actions européennes. L’afflux sans précédent de liquidités sur les marchés d’actions, alimenté par les politiques non conventionnelles des grandes banques centrales, se concentre désormais au sein de quelques stratégies, principalement des ETF ou les fonds dits de «minimum variance». Il s’agit d’un vrai changement de paradigme avec pour conséquence des mouvements très erratiques, difficiles à maîtriser dans le cadre d’une gestion traditionnelle de stock picking.

Quelles sont les caractéristiques de CPR Euroland Premium, proposé notamment aux institutionnels sous contrainte Solvency II ?
Adapter nos expertises de gestion dans des univers dédiés ou aux contraintes spécifiques de nos clients (Shariah, Ethique, ISR, Low Carbon), afin de répondre au mieux à leurs attentes, fait partie intégrante de l’ADN de CPR AM. Nous avons donc souhaité, avec CPR Euroland Premium, faire profiter de l’expertise éprouvée de CPR Euroland à des clients soucieux de se couvrir contre les crises les plus sévères ou ayant désormais des contraintes réglementaires fortes. Des stratégies de couverture via des options listées sur l’Euro Stoxx 50 sont mises en place et gérées dynamiquement au sein de notre équipe de gestion diversifiée. L’objectif est de réduire les mesures de risque par rapport à un investissement actions traditionnel, notamment dans les environnements de marché les plus extrêmes, tout en veillant à maîtriser le coût de couverture dans les phases de marché plus favorables. Les stratégies de couverture étant mises en place de manière structurelle, elles permettent de réduire le capital réglementaire exigé par la réglementation Solvency II et donc de répondre aux nouveaux besoins des institutionnels, mais également à tout investisseur désireux d’une protection contre les risques extrêmes.

Rechercher un autre fonds