Sélection de fonds

Actions

CPR Invest - Food For Generations

Funds Magazine - Avril 2018

Lancé en septembre dernier, le fonds actions thématiques CPR Invest - Food For Generations a vocation à bénéficier de l’ensemble du potentiel présent dans toute la chaîne de valeur alimentaire mondiale «du champ à l’assiette» et est assorti d’une approche durable.

Clairement délimité, le concept tire sa puissance du besoin de disposer d’une alimentation saine et en quantité suffisante tandis que la population mondiale ne cesse de croître : d’ici à 2050, l’industrie agroalimentaire devra nourrir 9,7 milliards d’êtres humains. En parallèle, la superficie des terres arables par personne diminuera avec le développement de l’urbanisation, des transports et de l’industrialisation. Simultanément, les habitudes alimentaires évoluent vers une plus grande diversification nutritionnelle, la recherche du plaisir mais aussi une forte demande de transparence et une évolution des circuits de distribution. Après l’utilisation d’un filtre de capitalisation et de liquidité, l’univers d’investissement du fonds, volontairement large, porte sur près de 600 titres couvrant six secteurs (agriculture, eau, produits alimentaires, boissons, distribution et restauration), dont le poids en portefeuille ne peut excéder 35 % afin d’assurer un minimum de diversification. CPR Invest - Food For Generations a également la particularité d’intégrer au cœur de sa politique de gestion une démarche durable combinant ESG et mesures d’impact.

Questions à… Stéphane Soussan et Anne Le Borgne, gérants actions thématiques

Stéphane Soussan et Anne Le Borgne, gérants actions thématiques

L’approche durable est l’un des piliers de votre philosophie d’investissement. En quoi consiste-t-elle ?
Nous avons effectivement conçu une approche spécifique adaptée à notre stratégie, qui s’articule autour de deux axes : la prise en compte des critères ESG et des mesures d’impact. Grâce à l’appui de trois fournisseurs de référence dans l’évaluation ESG, les analystes d’Amundi et deux fournisseurs externes, Sustainalytics et RepRisk, nous mettons en œuvre une méthodologie de filtrage ESG. Dès lors qu’une valeur est identifiée comme ayant de mauvaises pratiques ou faisant l’objet de fortes controverses environnementales, sociétales ou de gouvernance, elle est systématiquement exclue de notre univers d’investissement. Grâce à ces trois sources, nous éliminons environ 30 % de la capitalisation boursière initiale, ce qui s’avère déterminant dans la construction du portefeuille. Enfin, nous voulons donner plus d’éléments de transparence et de compréhension sur le fonds au regard de trois critères importants que sont les émissions de gaz à effet de serre, la consommation d’eau et le taux de recyclage des déchets. Et nous nous engageons à les prendre en compte afin que le portefeuille soit mieux positionné que son univers d’investissement.

Dans le contexte actuel, quelles sont vos convictions d’allocation ?
Aujourd’hui, l’agriculture est la première exposition du fonds car le marché favorise les valeurs cycliques. Parmi les tendances nouvelles, nous favorisons également les entreprises qui profitent de l’augmentation de la demande de protéines animales dans les pays émergents ou encore ce que les Anglo-Saxons appellent la «convenience food», c’est-à-dire tout ce qui facilite l’achat et la consommation des produits alimentaires. Les plateformes de réservation en ligne de restaurants, le développement du snacking sont ainsi en fort développement. Enfin, nous anticipons des opportunités liées à des mouvements de fusions-acquisitions, notamment dans les services agricoles. A contrario, le fonds est actuellement faiblement exposé au secteur de l’eau, car les sociétés de services publics seront vraisemblablement pénalisées par la hausse des taux d’intérêt, compte tenu de leur endettement élevé. Notre portefeuille compte environ 60 titres.

Rechercher un autre fonds