Sélection de fonds

Actions

EasyETF BNP Paribas Next 11 Emerging

Option Finance - 9 septembre 2013

Grâce à l’EasyETF BNP Paribas Next 11 Emerging, l’investisseur peut diversifier son portefeuille en accédant aux actions des pays émergents, les plus prometteurs derrière les quatre leaders dans ce domaine que sont les fameux BRIC : le Brésil, la Russie, l’Inde et la Chine.

Pourquoi investir sur ce fonds ?

L’EasyETF BNP Paribas Next 11 Emerging est un fonds indiciel coté en bourse sur Nyse Euronext, gage d’une grande facilité d’accès chaque jour de cotation pendant toute la séance, que ce soit à l’achat ou à la vente. 

Par ailleurs, le cours de bourse reste en permanence très proche de la valeur liquidative du fonds, les teneurs de marché assurant l’animation du marché tout au long de la séance de cotation. Grâce à l’EasyETF BNP Paribas Next 11 Emerging, l’investisseur peut diversifier son portefeuille en accédant aux actions des pays émergents, les plus prometteurs derrière les quatre leaders dans ce domaine que sont les fameux BRIC : le Brésil, la Russie, l’Inde et la Chine. Ces onze pays émergents sont le Bangladesh, l’Egypte, l’Indonésie, l’Iran, la Corée du Sud, le Mexique, le Nigeria, le Pakistan, les Philippines, la Turquie et le Vietnam.

Afin de maintenir la parfaite liquidité du produit, l’équipe de recherche quantitative de BNP Paribas CIB a restreint le champ d’investissement de l’indice aux marchés aisément accessibles. D’où la réduction, dans un premier temps, de onze à huit du nombre de pays participant à l’indice et à six aujourd’hui : Corée, Mexique, Indonésie, Turquie, Philippines et Egypte. Ces pays représentent un ensemble hétérogène lui-même facteur de diversification. L’équipe de gestion de l’EasyETF met en œuvre des techniques de réplication synthétique de l’indice propriétaire BNP Paribas Next 11 Emerging Core 8. Ainsi, le portefeuille du fonds investit à au moins 75 % dans des actions de sociétés de grande capitalisation de tout secteur de la zone euro, ce qui rend EasyETF BNP Paribas Next 11 Emerging éligible au PEA.

Ensuite, la performance de ce portefeuille est échangée contre celle de l’indice de référence via un swap de performances. Très liquide et accessible chaque jour de bourse, le fonds a une durée de placement recommandée de cinq ans au minimum afin que l’investisseur puisse bénéficier de la croissance à long terme des pays émergents sélectionnés dans l’indice sous-jacent. Par ailleurs, le fonds réalise une performance sensiblement supérieure à l’indice MSCI Emerging Markets depuis sa création, sans toutefois extérioriser une volatilité supérieure. En cinq ans, au 31 juillet 2013, l’EasyETF BNP Paribas Next 11 Emerging gagne 36,46 % et 26,17 % sur la seule année 2012 (Source Bloomberg).

La construction de l’indice

Afin de préserver au mieux l’intérêt des investisseurs, l’indice BNP Paribas Next 11 Core 8 sous-jacent respecte des critères de sélection de titres très précis. Ainsi, pour être éligibles, les valeurs doivent être cotées en continu sur une bourse réglementée, présenter une liquidité suffisante, ne pas faire l’objet de restriction monétaire et être facilement accessibles par les investisseurs étrangers. Pour ces raisons, le Bangladesh, l’Iran, le Nigeria, le Pakistan et le Vietnam se trouvent actuellement exclus du champ d’investissement de l’indice, ce qui permet de composer un portefeuille concentré.

A fin juillet 2013, il comporte 35 lignes d’actions, ce qui en fait un investissement très lisible. La pondération des pays dans l’indice est déterminée en fonction de leur PIB actuel et de leur potentiel de croissance. Ainsi, la Corée, le Mexique, l’Indonésie et la Turquie représentent 80,7 % de l’indice au 31 juillet 2013. Selon le FMI, ces quatre pays feront partie du groupe des vingt principales puissances économiques mondiales d’ici à 2050.

Ensuite, sont retenus dans la sélection de valeurs les titres les plus liquides. La méthodologie de construction de l’indice conduit à limiter à six le nombre maximum de lignes par pays, l’équipondération étant la règle au sein de chaque pays lors du rebalancement semestriel de l’indice. Dans ces conditions, l’indice se trouve composé de grandes entreprises locales, bien implantées dans leur pays et très présentes à l’international. Ainsi, ses principales valeurs sont actuellement Hyundai Motor (4,69 %), Shinhan Financial Holding (4,26 %) et Grupo Televisa SA (4,20 %).  

La société de gestion

Spécialisée dans la gestion indicielle, garantie, quantitative et alternative, THEAM est issue de la fusion en avril 2011 entre les équipes SIGMA – département de produits alternatifs, structurés et indiciels de BNP Paribas Asset Management – et Harewood Asset Management créée en 2004 à l’initiative du département Equity Derivatives de BNP Paribas CIB. THEAM offre des solutions d’investissement reposant sur une large gamme de sous-jacents (actions, obligations, volatilité, etc.) à travers des styles d’investissement variés. Détenue à 100 % par BNP Paribas Investment Partners, THEAM bénéficie, de plus, de la recherche de la banque d’investissement BNP Paribas CIB et affiche à fin juin 2013 des encours sous gestion de 38,9 milliards d’euros. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures.

Les convictions de Sébastien Denry, spécialiste produit chez THEAM

Sébastien Denry, Spécialiste Produit ETF, THEAM

Sébastien Denry, spécialiste produit chez THEAM, a commencé sa carrière chez BNP Paribas Asset Management en 2009 et a rejoint l’équipe SIGMA (structuré, indexé et génération de multi-alpha) en 2010 en qualité de spécialiste produit en ETF et fonds indexés. Sébastien est diplômé de l’Essec Business School.

Comment expliquez-vous le bon comportement de l’indice BNP Paribas Next 11 Emerging Core 8 TR par rapport à l’indice MSCI Emerging Markets TR ?

Sébastien Denry : L’indice BNP Paribas Next 11 Emerging Core 8 TR a nettement surperformé l’indice MSCI Emerging Markets TR car il est exposé à des pays dont la croissance économique est en forte hausse, notamment liée à l’augmentation de la demande de biens de consommation. En outre, l’indice MSCI Emerging Markets, à la différence de l’indice BNP Paribas Next 11, est exposé aux pays BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine) qui ont souffert ces derniers mois. En revanche, les pays Next 11 ont certes aussi des marchés financiers très volatils mais leur croissance est pérenne. Par ailleurs, le gouvernement chinois souhaite de plus en plus développer la croissance interne et moins favoriser les exportations. Il en résulte une augmentation des coûts du travail, ce qui pousse certains producteurs européens et américains à délocaliser une partie de leurs sites de production chinois vers certains pays Next 11, comme le Vietnam, le Bangladesh et les Philippines.

Ce sera pour eux un relais de croissance. Le poids du secteur de la finance n’est-il pas excessif ?

S.B. : Seules les actions les plus liquides sont sélectionnées au sein de l’univers d’investissement et aucune limite sectorielle n’est appliquée. Pour intégrer cet univers, les actions doivent avoir une capitalisation d’au moins 300 millions de dollars et un volume moyen d’échanges quotidiens d’au moins 1,5 million de dollars sur 30 jours. Cela signifie que les titres du secteur de la finance des pays Next 11 sont les plus liquides. Ainsi, la méthode de construction de l’indice conduit actuellement à porter à 43 % l’exposition au secteur de la finance. Mécaniquement, le poids de la finance évoluera à la baisse si les capitalisations des autres secteurs augmentent.

Quel est le rôle du rebalancement semestriel de l’indice ?

S.B. : Le rebalancement semestriel qui intervient le sixième jour de bourse des mois de mai et de novembre permet de tenir compte de l’évolution de la liquidité des titres de l’univers d’investissement et d’intégrer ou de sortir un pays. Le poids de chaque ligne étant équipondéré au sein d’un même pays, la méthode permet de prendre des bénéfices sur les titres dont le cours a monté et de repondérer ceux qui ont accumulé du retard. Entre ces deux dates de rééquilibrage, le poids des titres fluctue en fonction de l’évolution des cours.

Rechercher un autre fonds

Autres fonds gérés par cette société