Sélection de fonds

Actions

Exane Equity Select Europe Fund

Option Finance - Mars 2020 - Pierre Gélis

Fonds actions

Exane Asset Management a choisi de concentrer son offre sur les domaines où elle possède un avantage concurrentiel fort, notamment dans celui des valeurs européennes grâce à son équipe de gérants et analystes sectoriels très expérimentés.

Pourquoi investir dans ce fonds ?

Exane Equity Select Europe est un fonds long-only investi sur les marchés d’actions européens. Il a pour objectif de surperformer de la manière la plus régulière possible son indice de référence, le MSCI Europe (dividendes nets réinvestis). «Pour cela, nous réduisons au maximum les risques sur lesquels nous n’avons pas prise et que nous ne sommes pas en mesure de transformer en performance, pour nous concentrer sur notre savoir-faire, le stock-picking, et ainsi trouver les valeurs qui feront mieux que leur benchmark sectoriel», résume Eric Lauri, le gérant principal. Dans cette optique, le fonds obéit à trois contraintes fortes. En premier lieu, il est toujours investi à 100 %. «Nous n’avons pas pour mission de faire de l’allocation d’actifs pour le compte des clients qui investissent dans le fonds et donc de chercher à savoir si les marchés d’actions vont monter ou baisser», précise Eric Lauri. Par ailleurs, la composition du portefeuille doit respecter les pondérations sectorielles du MSCI Europe. Enfin, la sensibilité aux devises du fonds doit être équivalente à celle du benchmark. «Lorsque nous constatons un écart d’exposition à une devise (franc suisse, livre sterling, couronnes suédoise et danoise) par rapport à notre indice de référence, nous comblons cet écart, explique le gérant. Nous ne le couvrons toutefois qu’à hauteur de 50 % pour tenir compte du fait que les valeurs ne sont pas 100 % domestiques mais ont également une importante exposition aux marchés internationaux. Elles ne sont donc pas dépendantes à 100 % de leur devise de référence.»

Cette stratégie, dont l’unique moteur de performance réside dans la génération d’alpha à travers la sélection intrasectorielle de valeurs, a démontré sa pertinence. Depuis le lancement du fonds, fin 2011, surperformance et régularité ont en effet été au rendez-vous. Sur la période, Exane Equity Select Europe a fait mieux que son indice de référence de 1,44 % (en annualisé), avec une tracking error de 2,1 %. Par ailleurs, le ratio d’information, qui démontre la capacité à restituer de l’alpha en proportion du risque pris par rapport au benchmark, s’établit à 0,7 sur longue période.

Le processus de gestion

La construction du fonds repose sur l’expertise des neuf gérants-analystes d’Exane Asset Management, spécialisés par secteurs. Ce sont eux qui opèrent la sélection de titres, leur mission consistant à identifier, pour chaque secteur dont ils ont la charge, les gagnants mais aussi les perdants en valeur relative. De fait, tout en étant un fonds directionnel, Exane Equity Select Europe intègre une lecture long-short : pour pouvoir in fine surperformer chaque benchmark sectoriel, les valeurs à l’achat comptent autant que les titres qui n’ont pas été retenus, et dont l’évolution du cours de Bourse pourrait potentiellement peser sur la performance.

«En tant que gérant principal du fonds, je ne peux exercer un droit de veto sur les choix des gérants-analystes que dans une optique de limitation et de contrôle des risques, indique Eric Lauri. Je suis ainsi attentif à la répartition du fonds par capitalisations boursières, une surexposition aux valeurs moyennes pouvant par exemple entraîner des problèmes de liquidité. Par ailleurs, le bêta du fonds doit être compris entre 0,95 et 1,05.»

Preuve de la gestion active menée par l’équipe, les turnovers sont relativement élevés, le portefeuille pouvant tourner entre une et deux fois par an.

S’agissant d’un fonds de conviction, le portefeuille est resserré autour d’une cinquantaine de valeurs, quand l’indice de référence en compte près de 440. Le nombre de valeurs au sein de chaque secteur (13 au total) dépend de sa pondération dans l’indice MSCI Europe, de sa liquidité et de sa volatilité.

La société de gestion

Fondée en 2001, la société de gestion Exane Asset Management gère 3,4 milliards d’euros d’encours au travers d’une gamme ciblée de produits conçus pour répondre aux besoins d’une clientèle européenne, composée principalement d’investisseurs institutionnels, de multi-gérants et de banquiers privés. Elle compte 51 collaborateurs, dont près de la moitié dans l’équipe de gestion, avec une expérience moyenne de 18 ans.

Depuis sa création, Exane Asset Management s’est concentrée sur la gestion dite «de performance absolue» et est aujourd’hui l’un des principaux acteurs français et européens de la gestion de fonds long-short actions. Elle détient également une expertise reconnue sur les actions européennes. 

Les convictions d’Eric Lauri, gérant du fonds

 Le gérant

Eric Lauri, qui gère le fonds Exane Equity Select Europe depuis sa création, a 21 ans d’expérience professionnelle. Il a débuté sa carrière en 1999 au poste de gérant de portefeuille au sein du compte propre actions du groupe Exane. A partir de 2006, il poursuit l’exercice de cette activité chez JP Morgan à Londres. Deux ans plus tard, il réintègre le groupe Exane pour en diriger l’activité compte propre actions, département spécialisé dans le long-short fondamental et l’arbitrage statistique. Sous sa direction, ce département a traversé la crise financière de l’année 2008 sans perte pour le groupe. En 2012, il rejoint Exane Asset Management, dont il est co-directeur de la gestion. Son expérience combine une connaissance fondamentale des sociétés liée à la culture de la maison Exane et un savoir-faire important sur les stratégies quantitatives qu’il a déployé tout au long de son parcours professionnel.

Avec le fonds Exane Equity Select Europe, vous proposez une approche de gestion hybride…

C’est effectivement le cas. Dans la mesure où la structure de risque du fonds réplique celle de son indice de référence (100 % investi, neutralité en termes de secteurs et de devises), notre gestion s’apparente à une gestion passive. La tracking error, qui mesure le risque pris par rapport au benchmark, est d’ailleurs relativement faible, de l’ordre de 2,5 à 3 %. En ce sens, Exane Equity Select Europe constitue un placement alternatif pour des investisseurs qui envisagent de se positionner sur des ETF. Mais il s’agit en même temps d’un véritable fonds de conviction, géré de manière active, comme en témoigne la part active, qui tourne autour de 70 à 80 %. La sélection de valeurs au sein de chaque secteur est l’unique source de surperformance.

De quelle manière intégrez-vous les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans votre processus d’investissement ?

Les problématiques ESG sont à la fois des sujets de stratégie et des sujets de risque pour les entreprises. Nous estimons donc qu’elles sont partie intégrante de l’analyse financière que nous effectuons. Sur ces sujets, nous nous appuyons sur une double ressource. En externe, nous avons noué un partenariat avec Sustainalytics, qui attribue à chaque entreprise une note de risque. Nous disposons également d’un analyste dédié à l’ESG en interne, qui établit un dialogue avec les entreprises sur ces sujets et échange avec nos gérants-analystes. De manière générale, nous excluons les valeurs dont les notes de risques sont supérieures, en relatif à leur secteur d’appartenance. Néanmoins, nous pouvons occasionnellement nous déconnecter des outils de notation car, en matière d’ESG, nous nous plaçons dans une optique d’anticipation et nous nous intéressons donc aux entreprises qui s’améliorent. Notre objectif est que la note ESG globale du portefeuille soit meilleure que celle de son indice de référence.

Sur quels titres avez-vous des convictions marquées ?

Dans le secteur de la technologie, nous avons depuis un certain temps une conviction profonde sur les semi-conducteurs. Même s’il s’agit là d’une activité très cyclique, elle connaît une croissance structurelle très forte liée à la digitalisation qui touche tous les pans de l’économie. Nous sommes donc positionnés sur ASML Holding et sur STMicroelectronics.

Dans la consommation, nous nous intéressons à Nestlé dont la rationalisation du business model se poursuit. Nous sommes également acheteurs des valeurs de luxe françaises – LVMH et Kering – qui continuent d’afficher de très bons niveaux de croissance. Dans la santé, nous aimons des valeurs comme Sanofi (dans l’optique d’une rationalisation du portefeuille à la suite du changement de management) et Roche (pour la richesse de son portefeuille de traitements dans le domaine de l’oncologie et pour sa valorisation boursière relativement à Novartis). Enfin, dans le secteur financier, notre approche reste prudente et défensive pour éviter les business models à risque. Nous privilégions des valeurs comme BNP Paribas ou KBC et ING.*

Rechercher un autre fonds