Sélection de fonds

Actions

G Fund Total Return All Cap Europe

Option Finance - 12 octobre 2015

Groupama Asset Management, filiale de Groupama, première mutuelle d’assurance en France, a pour cœur de métier la gestion active de capitaux pour le compte d’une clientèle professionnelle. Avec 92,2 milliards d’euros d’encours sous gestion à fin août 2015, répartis à moitié entre mandats et OPCVM, et 246 collaborateurs, dont 48 gérants et 21 analystes/économistes, Groupama AM est la huitième société française de gestion. Son offre de gestion est issue du croisement de plusieurs expertises de gestion reconnues : actions, obligations, ALM taux et actions, monétaire, absolue, diversifiée et multigestion.

Pourquoi investir sur le fonds ?

Depuis près de trois ans, les marchés financiers enchaînent des périodes d’euphorie qui sont suivies par des chocs plus ou moins importants, mais qui sont tous particulièrement difficiles à anticiper. A cela s’ajoute, depuis cet été, une hausse vertigineuse de la volatilité sur les marchés actions. L’indice VIX (basé sur le SP500) qui reflète cette volatilité est en effet passé de 20 en moyenne historique à des pics à 40. Dans un tel contexte, les investisseurs deviennent de plus en plus réticents à investir sur les marchés actions. Pourtant, ce sont eux qui délivrent la meilleure performance sur le long terme.

Par conséquent, les gérants ont mis en place des solutions pour accéder à cette classe d’actifs, tout en recherchant à limiter le risque encouru. C’est précisément l’objet du fonds G Fund Total Return All Cap Europe géré par Groupama Asset Management (AM). Ce fonds est géré avec une approche résolument orientée risque qui vise à amortir les phases de baisse des marchés et à participer aux phases de hausse via une construction de portefeuille revisitée et une gestion qui met en avant résilience et adaptabilité. Le fonds est investi dans les entreprises européennes, toutes tailles de capitalisation confondues, il bénéficie à ce titre d’une exposition en direct aux marchés actions et affiche un objectif de participation aux phases de hausse compris entre 90 et 100 %.

En revanche, la stratégie privilégie les sociétés à forte visibilité et un mode de gestion fait de prises de bénéfices et de renforcements opportunistes. Ce positionnement lui permet d’amortir significativement les phases de baisse et de ce fait de présenter un comportement asymétrique de performance. Une méthode qui a porté ses fruits puisqu’au mois d’août dernier, lorsque les marchés actions ont enregistré de fortes pertes, le fonds a pu limiter l’impact de la baisse des marchés. La performance de l’indicateur de référence, l’indice MSCI € Europe clôture, du fonds sur le mois ressort en effet à - 8,42 %, tandis que celle du fonds n’a perdu que 6,80 %, sa performance sur un an à fin août étant de 14,49 % contre 7,61 % pour l’indice de référence, l’écart de surperformance est de 6,88 %.

Le process de gestion

Pour obtenir un tel résultat, le fonds limite la cyclicité de son rendement en s’appuyant sur différents moteurs de performance. Son process de gestion repose sur une approche multipoches.

La première dite poche «Cœur» repose sur un modèle propriétaire orienté risque qui permet de sélectionner des valeurs européennes en combinant quatre modèles de valorisation avec le point de vue qualitatif du gérant. Les entreprises sélectionnées affichent un faible risque et une bonne visibilité, l’objectif du gérant est dans ce cadre de se focaliser sur les fondamentaux afin de s’extraire de la vision de court terme des marchés financiers et de bien maîtriser le risque.

La seconde poche est qualifiée d’«Opportuniste» car elle vise à saisir des opportunités d’investissement et à apporter de la flexibilité. Son but est premièrement de donner du dynamisme à la sélection de titres, lorsque le marché s’y prête, en identifiant des thèmes d’investissement très diversifiants vis-à-vis de la poche «Cœur». Parmi les thèmes privilégiés figurent les valeurs de retournement, celles qui sont estimées en forte croissance sur un secteur de niche ou encore celles qui peuvent constituer la cible d’une fusion et acquisition (M&A).

La poche «Opportuniste» permet également, via l’utilisation de dérivés, d’assurer, d’une part, le profil asymétrique de la stratégie par une gestion active du beta (ou risque de marché) et, d’autre part, d’ajuster l’exposition du fonds à travers des dérivés sur indices et sur valeurs afin d’accroître la performance globale. L’allocation entre ces deux poches est optimisée.

La réalisation de la performance financière repose ainsi sur trois fondements : la mise en œuvre d’une gestion active basée sur l’analyse des fondamentaux et des valeurs ; une enveloppe de risque associée à la gestion en fonction de l’horizon de placement et enfin le respect d’un cadre réglementaire imposé. Le fonds analyse en effet différents facteurs de risque, ces derniers peuvent être associés au change, au style, au secteur, à la valeur en elle-même, à la liquidité ou enfin à la zone géographique. L’objectif est d’être le plus exhaustif possible et de ne sous-estimer aucun risque afin de limiter l’impact que peuvent avoir les baisses de marché sur le fonds.

La société de gestion

Groupama Asset Management, filiale de Groupama, première mutuelle d’assurance en France, a pour cœur de métier la gestion active de capitaux pour le compte d’une clientèle professionnelle. Avec 94 milliards d’euros d’encours sous gestion à fin mai 2015, répartis à 50/50 entre mandats et OPCVM, et 281 collaborateurs, dont 50 gérants et 25 analystes/économistes, Groupama AM est la huitième société française de gestion. Son offre de gestion est issue du croisement de plusieurs expertises de gestion reconnues : actions, obligations, ALM taux et actions, monétaire, absolue, diversifiée et multigestion. 

Les convictions du gérant, Pierre-Alexis Dumont

G Fund Total Return All Cap Europe est géré par Pierre-Alexis Dumont depuis son lancement. Avec dix-neuf ans d’expérience, Pierre-Alexis Dumont a été, de 2005 à 2011 gérant actions Europe chez Ofi Asset Management, de 2002 à 2005, responsable de la gestion action Europe chez CPR AM. Diplômé de l’ENSAE, et analyste financier CFA, Pierre-Alexis Dumont a démarré sa carrière chez State Street Banque (1996-1999) avant de poursuivre durant trois ans dans la banque privée, chez JP Morgan et UBS.

Quelle est la répartition actuelle entre les différentes poches et comment a-t-elle évolué ?
Le fonds est aujourd’hui investi à 69 % dans la poche «Cœur» et à 31 % dans la poche «Opportuniste», dont 2 à 3 % en produits dérivés. La poche «Opportuniste» est presque à son maximum, elle a oscillé depuis la création du fonds entre 10 et 35 % de l’allocation du fonds. Notre allocation est très réactive au contexte de marché. Nous considérons qu’actuellement, la configuration de marché est idéale pour les investissements dits opportunistes. Le marché est en effet très volatil, cependant, il rémunère bien le risque. Nous ne sommes pas dans une configuration de capitulation où les investisseurs sortent indistinctement tous les actifs risqués. Cette poche s’est d’ailleurs bien comportée cet été et nous a permis de délivrer de la performance.

Quels sont les thèmes opportunistes sur lesquels vous êtes investis ?
La poche «Opportuniste» regroupe quatre thèmes d’investissement principaux. Le premier concerne les entreprises en restructuration, qui sont en phase de reprise et sont sous-valorisées. Ce thème était très utilisé dans notre gestion en 2013, il l’est un peu moins actuellement.

Le deuxième concerne les entreprises qui bénéficient de la politique accommodante de la Banque centrale européenne (BCE). Il s’agit bien évidemment des entreprises financières et notamment du secteur bancaire en Europe du Sud. Cette thématique est toujours porteuse, elle reste stable dans notre allocation.

Le troisième type d’entreprises sélectionnées correspond à celles qui peuvent être la cible d’un rachat. Après cinq ans de faible croissance, les fusions et acquisitions constituent pour les entreprises une des solutions afin de générer une forte croissance du chiffre d’affaires et du résultat. Ce thème tend à se développer dans notre allocation, nous pouvons trouver des cibles dans différents secteurs comme la pharmacie, les biens de consommation durables ou encore l’alimentation. Le quatrième thème prend également de l’ampleur et concerne les sociétés dans des secteurs de niche, mais en forte croissance. Celles-ci ne subissent pas la baisse de la croissance mondiale et bénéficient en plus du contexte de taux bas qui leur permet d’investir. Nous avons dans ce cadre sélectionné par exemple la société française Téléperformance.

Comment fonctionne la partie dédiée aux dérivés dans la poche «Opportuniste» ?
Nous l’utilisons actuellement essentiellement pour nous couvrir contre un choc de marché. Nous achetons à ce titre des options de vente. Depuis septembre 2015, elle oscille entre 2 et 3 % de l’actif du fonds. Si elle a un peu diminué par rapport aux mois de juillet et d’août, elle reste relativement importante dans notre allocation. Nous avons la conviction que les marchés resteront heurtés du fait d’un manque de visibilité sur la croissance et de lisibilité sur les politiques monétaires des banques centrales.

Quelles sont vos vues par rapport aux marchés actions ?

Nous considérons que la volatilité restera élevée dans les prochains mois. Les marchés sont pris dans un mouvement de balancier. Ils passent rapidement d’un état d’euphorie tiré par la politique des banques centrales et des périodes de stress élevé où ils prennent conscience du ralentissement de l’économie mondiale ou encore des conflits géopolitiques. Les marchés resteront donc très nerveux, même si nous anticipons qu’en tendance ils devraient être légèrement haussiers.

Quelles conséquences en tirez-vous ?
Il faut adopter une attitude contrariante, à savoir prendre nos bénéfices en période de hausse des marchés et investir dans les phases de baisse. Il faut également suivre précisément de nombreux risques qui peuvent survenir de façon indépendante ou conjointe. Cela suppose ainsi d’être très réactif. Notre allocation, au sein de poche avec différents niveaux de risque, nous paraît adaptée à ces évolutions.

Rechercher un autre fonds

Autres fonds gérés par cette société