Sélection de fonds

Actions

Generali Europe Mid Caps

Funds - Mai 2013 - Carole Leclerc

Generali Europe Mid Caps est un fonds de fonds qui a pour objectif de maximiser la performance sur l’horizon de placement recommandé en privilégiant les investissements sur les OPCVM spécialisés dans les petites et moyennes capitalisations européennes.

Pourquoi investir dans ce fonds ?

Avec ce fonds, les investisseurs ont accès à une gestion 100 % en architecture ouverte, et donc à des gérants spécialisés sur leurs marchés locaux et reconnus pour leur expertise. «L’intérêt de la multigestion est particulièrement fort dans l’univers des petites et moyennes valeurs, précise Elisabeth Luis, gérante du fonds. En effet, la plupart de ces sociétés opèrent dans des métiers de niche avec de fortes barrières à l’entrée et une volonté de se développer à l’international. Notre valeur ajoutée est d’aller chercher les meilleures compétences où qu’elles soient, afin de constituer un portefeuille diversifié et complémentaire en termes de styles de gestion, de philosophie d’investissement et de zones géographiques en fonction de nos convictions.»

L’univers d’investissement de Generali Europe Mid Caps, composé de plus de 200 OPCVM avec le passeport européen, comprend notamment des fonds non commercialisés en France, difficilement accessibles, voire fermés. Sur ce segment des OPCVM mid caps, Elisabeth Luis sélectionne plus spécifiquement des fonds qui privilégient les valeurs de croissance de qualité, peu liées au cycle économique, les thématiques de niche ainsi que les sociétés qui ont une forte visibilité en termes de résultat et faiblement endettées. Le fonds peut investir sur des OPCVM spécialisés sur les marchés émergents d’Europe centrale et de l’Est dans une limite de 15 % de l’actif et sur des OPCVM monétaires dans une limite de 40 %. «Néanmoins, nous n’investissons pas actuellement sur des fonds spécialisés sur l’Europe centrale et de l’Est, car nous préférons être exposés à cette zone de manière indirecte en sélectionnant des gestions qui privilégient les sociétés européennes intervenant sur l’ensemble des marchés émergents », précise la gérante.

Lancé en 2001, Generali Europe Mid Caps se distingue par son historique de performance. A fin mars, le fonds progressait de 32,50 % sur cinq ans et de 33,28 % sur trois ans, contre respectivement + 4,61 % et + 16,73 % pour l’indice Stoxx TMI Mid Price Index. La structure de fonds de fonds assure également à Generali Europe Mid Caps une volatilité inférieure à celle de son indice. «Cette surperformance et cette moindre volatilité sont le résultat du biais du fonds sur les valeurs de croissance de qualité, mais également du savoir-faire historique de Generali Investments Europe sur la sélection de fonds en architecture ouverte», conclut Elisabeth Luis.

Le processus d’investissement du fonds

La sélection des fonds constituant le portefeuille de Generali Europe Mid Caps repose, comme ceux des autres fonds de fonds de Generali Investments Europe, sur des principes d’analyse à la fois quantitatifs et qualitatifs rigoureux, et ce afin de privilégier les gestions présentant les meilleurs profils (couple risque/rendement). Il vise également à identifier les sources de valeur ajoutée des gérants et surtout leur capacité à la reproduire dans le temps. «Nous sommes très attentifs à la cohérence entre les méthodes de gestion et le cahier des charges, et ce afin d’identifi er la stabilité des processus de gestion et leur capacité à résister aux différentes phases de marché, précise Elisabeth Luis.

Les contacts directs et réguliers avec les équipes de gestion sont également essentiels pour bien comprendre leurs philosophie et style de gestion.» Partant d’un univers d’investissement composé de plus de 200 fonds, Elisabeth Luis va constituer un portefeuille comportant une quinzaine de lignes dont le taux de rotation moyen est inférieur à 50 %.

La société de gestion

Avec plus de 320 milliards d’euros d’encours sous gestion au 31 décembre 2012, Generali Investments Europe est l’un des leaders de la gestion d’actifs en Europe. Forte de la solidité financière et de l’historique du groupe Generali, l’entité bénéficie également d’une approche intégrée lui permettant de s’appuyer à la fois sur les études économiques globales élaborées au sein de Generali Investments Europe et sur ses différentes expertises locales. Avec un savoirfaire reconnu sur les actions européennes, et notamment une expertise dans les petites et moyennes valeurs, ainsi qu’une position de leader européen en gestion de produits de taux, Generali Investments Europe est également un spécialiste de la multigestion. Autant d’expertises que la société de gestion développe dans des portefeuilles gérés selon une approche «prudente mais toujours active».

Les convictions de la gérante Elisabeth Luis

Elisabeth Luis, gérante Generali Europe Mid Caps

Generali Europe Mid Caps est géré par Elisabeth Luis, qui a dix-sept années d’expérience en gestion d’actifs. Membre de l’équipe de multigestion de Generali Investments Europe, Elisabeth Luis a développé des compétences fortes sur plusieurs classes d’actifs et est notamment spécialisée sur les fonds européens de petites et moyennes capitalisations. Generali Investments Europe développe une expertise en multigestion depuis 1995 et l’équipe gère au total 4 milliards d’euros.

Quels sont les atouts des valeurs moyennes européennes, notamment dans le contexte actuel ?

Elisabeth Luis : Cette classe d’actifs permet de se positionner sur les marchés d’actions européens tout en étant peu exposé à l’atonie de la croissance économique en Europe, et ce grâce à trois atouts majeurs. D’une part, les petites et moyennes sociétés européennes interviennent très souvent sur des secteurs de niche ; elles peuvent ainsi acquérir rapidement une dimension internationale et parfois un statut de leader impliquant de fortes barrières à l’entrée et la capacité de fixer leurs prix.

D’autre part, la flexibilité de leur structure ainsi que leur culture entrepreneuriale leur permettent d’anticiper les évolutions technologiques et de se positionner rapidement sur des secteurs au potentiel de croissance significatif. Enfin, intervenant très souvent dans des secteurs industriels et/ou liés à la consommation discrétionnaire, les petites et moyennes valeurs européennes bénéficient de la demande structurellement croissante des pays émergents pour ce type de biens.

Quels types de gérants recherchez-vous ?

E.L. : Nous cherchons des gérants locaux à qui nous laissons le choix d’investir ou non dans leur marché domestique. Ainsi, nous sommes investis à plus de 50 % dans des OPCVM gérés par des gérants britanniques. Cette particularité s’explique d’une part par notre univers d’investissement, composé pour près d’un tiers par les petites et moyennes valeurs britanniques. D’autre part, les «boutiques anglaises» sont traditionnellement très présentes sur cette classe d’actifs au niveau européen. Elles partagent avec les petites et moyennes sociétés une culture entrepreneuriale qui s’avère être un atout pour analyser et comprendre leur «business model».

Vers quels types d’investissements vous orientez-vous actuellement ?

E.L. : Nous continuons à privilégier les petites et moyennes sociétés européennes avec un profil «valeur de croissance». Nous nous concentrons plus spécifiquement sur la zone euro afin de profiter du potentiel de hausse des valeurs de cette zone. En début d’année, nous avons renforcé une gestion qui privilégie les «business uniques» : il s’agit d’entreprises très présentes sur les nouveaux marchés, réactives et flexibles, avec des capacités d’innovation importantes. Ces sociétés, qualifi ées également de «niches players», sont dotées de bilans solides et sont souvent les fournisseurs de grands leaders mondiaux. Nous avons également sélectionné un gérant français qui privilégie les valeurs de moyennes capitalisations dont l’activité est fortement liée aux pays émergents.

Il s’agit dans ce cas de profiter des perspectives de croissance de ces pays, mais aussi de leurs finances publiques plus saines que celles des économies occidentales. Par ailleurs, nous avons renforcé des gestions au profil plus opportuniste qui investissent notamment dans des sociétés «low cost» des secteurs aériens et télécoms, bénéficiant du report de la consommation vers des biens à bas prix en temps de crise, ou des sociétés spécialisées dans les services à la personne, dont la croissance est soutenue par le vieillissement de la population en Europe.

Rechercher un autre fonds

Autres fonds gérés par cette société