Sélection de fonds

Trésorerie

iMGP Initial

Option Finance - 13 octobre 2017 - Marianne di Meo

iMGP Initial est un fonds adapté à la gestion de trésorerie avec un horizon de placement de 6 à 12 mois.

Pourquoi investir dans ce fonds ?

Son objectif est de surperformer les fonds obligataires traditionnels qui évoluent dans la catégorie «gestion de trésorerie court terme». Il utilise une approche global macro qui se différencie des approches traditionnellement utilisées pour ce type de produits. Le portefeuille repose sur sept moteurs de performance : le crédit (dettes d’Etats, d’entreprises et financières, toutes de niveau investment grade, et dettes d’entreprises high yield), auquel s’ajoutent les taux, les actions et les devises.
 Ces sept moteurs ont été sélectionnés afin d’atteindre les objectifs de gestion du fonds : obtenir un socle de rendement récurrent, protéger le capital et limiter les risques, le tout en diversifiant les sources d’alpha. Une attention particulière est portée à la maîtrise de la volatilité, qui ne peut en aucun cas excéder 2 %. Avec une volatilité sur 12 mois (arrêtée à fin septembre 2017) de 0,2 %, cette dernière reste bien en deçà des limites autorisées.

La société de gestion

iM Global Partner est la société de gestion en France et la plateforme de distribution multi-boutique du groupe iM Square. Le groupe iM Square, dirigé par Philippe Couvrecelle, est une plateforme d’investissement qui prend des participations minoritaires au capital de partners, principalement aux Etats-Unis mais également en Europe ou en Asie. Le profil de ces partners ? Il s’agit de sociétés de gestion entrepreneuriales très performantes et spécialistes sur leurs classes d’actifs. Leur track record doit être parmi les meilleurs au plan international sur le long terme, et particulièrement dans des environnements de marché adverses. A ce jour, iM Square détient 20 % de Polen Capital Management, spécialiste des actions américaines et internationales. Elle est également actionnaire à hauteur de 45 % de Dolan McEniry, spécialisée sur la gestion crédit américain. iM Square prévoit de continuer à étendre ses «partneriats» à raison d’un à deux par an.

La gamme de fonds d’iM Global Partner s’appuie notamment sur les expertises des sociétés partners d’iM Square. Son objectif est d’offrir à ses clients les meilleures stratégies du marché à des prix raisonnables en s’appuyant sur les dispositifs de délégation de gestion. iM Global Partner gère également trois fonds en direct : iMGP Initial, Second et Global Macro. iM Global Partner s’est dotée d’une infrastructure opérationnelle de premier plan et utilise le système de gestion de portefeuille d’Amundi Services. Ceci permet d’assurer à ses clients la meilleure sécurité opérationnelle pour les produits qu’elle distribue en Europe.

Le processus de gestion

La gestion du fonds est encadrée par trois comités distincts. Le comité d’allocation stratégique est le socle de tous les fonds gérés en interne par iM Global Partner, dont le fonds iMGP Initial. Il se réunit chaque mois pour élaborer un portefeuille modèle d’exposition à partir des notations attribuées aux différents moteurs d’allocation. Ces notations résultent d’une part de l’application d’une grille d’analyse comprenant quatre critères : la valorisation, l’impact de la position des banques centrales, l’environnement macroéconomique et microéconomique, et l’environnement géopolitique. S’y ajoute une grille de convictions qui permet aux membres du comité d’exprimer plus précisément leurs vues de marché. Ces notations, qui peuvent varier sur une échelle de 1 à 5, permettent de déterminer le poids de chaque moteur de performance et reflètent l’allocation stratégique du portefeuille sur le mois. A noter : il existe dans le fonds une poche de gestion overlay, à laquelle le comité d’allocation stratégique attribue une enveloppe de risque spécifique en termes de fourchette d’exposition et de budget de volatilité. Le comité d’analyse des contreparties est quant à lui chargé de sélectionner les émetteurs. Enfin, le comité de gestion, qui se réunit une fois par semaine, pilote l’allocation tactique tout en s’assurant qu’elle respecte bien le budget de risque du fonds.

Les convictions du comité d’allocation stratégique

Le comité d’allocation stratégique
Il compte trois membres. Jean Maunoury (à gauche), directeur des investissements d’iM Square, compte 17 ans d’expérience en gestion d’actifs, essentiellement en sélection de gérants et gestion de fonds de fonds, d’abord chez Natexis puis au sein du groupe Edmond de Rothschild. Jean-Sébastien Morançais (au centre), gérant global macro, travaille depuis 19 ans dans la gestion d’actifs. Il a notamment été gérant de fonds multi-assets avec une approche global macro au sein de DWS France. Il est gérant des fonds internes d’iM GP depuis leur création. Philippe Sénéchault (à droite), directeur des risques, IT et compliance, était précédemment directeur des risques et des systèmes d’information chez Ellipsis AM. Il est garant des méthodes de mesures quantitatives utilisées par le Comité et contrôle la consommation des budgets de risques.

Le contexte de marché est de plus en plus difficile pour les fonds de gestion de trésorerie à court terme…

Compte tenu du niveau historiquement bas des taux, il devient en effet très compliqué, pour les gérants qui adoptent une approche traditionnelle et investissent sur le crédit euro à très court terme, de gérer ces fonds et de répondre aux problématiques de rendement des investisseurs. Néanmoins, la méthode de gestion de notre fonds iMGP Initial nous permet de nous différencier et de tirer notre épingle du jeu. Parmi les sept moteurs de performance sur lesquels repose le portefeuille, nous avons notamment une poche overlay, gérée de manière active. Avant tout conçue pour jouer un rôle de couverture, elle peut aussi venir dynamiser les performances.

Comment ont évolué vos convictions sur cette poche overlay au cours des derniers mois ? 

Nous avons conservé notre position vendeuse sur les indices d’actions américaines, et notamment sur le S&P 500, bien qu’ils aient continué à progresser. Notre prudence s’explique par le fait que les valeurs américaines se traitent à des niveaux records et par le manque de visibilité sur la mise en œuvre du programme de Donald Trump, et plus particulièrement son volet fiscal. Pour que cette réforme fiscale puisse aboutir, il lui faudra trouver un compromis non seulement avec les Démocrates mais aussi avec une partie des Républicains, qui semblent divisés sur ce sujet. 

Comment ces éléments se traduisent-ils dans les performances du fonds ?

A fin septembre 2017, le portefeuille a progressé de 0,27% alors que l’Eonia a reculé de 0,27% sur la période. Bien que le parti pris sur les indices américains dans la poche overlay n’ait pas été dans le sens du marché, cette dernière a tout de même contribué à hauteur de 6 points de base à la performance du fonds depuis le mois de janvier. Cette contribution s’explique par la gestion quotidienne de cette poche consistant à augmenter ou à réduire l’exposition de la couverture en fonction de nos anticipations sur les marchés, et cela par l’utilisation de stratégies sur les futures et options. Compte tenu de nos positions toujours vendeuses sur le S&P500, si celui-ci se stabilise ou se retourne, la poche overlay permettra de compenser encore davantage la faible performance des moteurs crédit.

Rechercher un autre fonds

Autres fonds gérés par cette société