Sélection de fonds

Actions

Lyxor Planet

Funds Magazine - Décembre 2018-Janvier 2019

Lyxor Planet est un fonds flexible mettant en œuvre une gestion de conviction au sein d’un univers d’investissement multiclasses d’actifs. Les trois principaux atouts du fonds sont (1) une large diversification en matière de classes d’actifs, (2) l’accès, via des ETF, à un univers d’investissement vaste et granulaire et (3) la réactivité du processus de gestion.

Pourquoi investir dans ce fonds ?

Le moteur de génération de performance repose sur l’arbitrage de primes de risque entre grandes classes d’actifs (actions développées et émergentes, obligations souveraines, crédit entreprise, matières premières) et zones géographiques. Le fonds implémente une allocation active sur l’ensemble de ces sous-jacents, offrant ainsi un potentiel de diversification important. La possibilité de basculer rapidement d’une classe d’actifs à l’autre permet aux gérants de se positionner sur les segments de marché les plus à même d’offrir une performance positive dans un environnement donné.
Le fonds met en œuvre sa stratégie en investissant dans des ETF. Il s’appuie ainsi sur l’expertise historique de Lyxor dans ce domaine et bénéficie des multiples avantages de ces instruments. Les ETF sont en effet négociables en Bourse en continu, offrant l’assurance de pouvoir acheter et revendre à tout moment. La liquidité des sous-jacents facilite la mise en place d’une gestion tactique permettant soit de protéger le portefeuille, soit de saisir des opportunités d’investissement. Finalement, le développement du marché des ETF permet au fonds d’accéder directement, et avec une structure de coûts compétitive, à un univers d’investissement en expansion constante. Le fonds peut ainsi s’exposer à des thématiques d’investissement spécifiques (dette des pays périphériques, small caps Europe, smart beta…) sans subir un risque de liquidité.
Au total, le fonds Lyxor Planet répond à la demande croissante des investisseurs pour des produits diversifiés et flexibles. Ses performances robustes, reflétées dans sa notation trois étoiles par Morningstar, en font le support idéal pour une épargne de type patrimoniale, visant l’appréciation du capital sur le long terme.

Le processus de gestion

La philosophie de gestion du fonds Lyxor Planet repose sur le constat que, sur le long terme, la capacité à pouvoir s’exposer de manière flexible à différentes classes d’actifs afin d’adapter l’allocation aux phases du cycle économique permet de générer une performance robuste. En conséquence, le processus d’investissement du fonds est global et s’intéresse à l’ensemble des facteurs influençant les primes de risque des actifs traités dans le fonds. A tout point du processus d’investissement, l’équipe de gestion s’appuie sur la qualité reconnue des équipes de recherche Lyxor (recherche cross asset et recherche quantitative). Elle a aussi recours aux analystes maison afin de sélectionner les ETF les plus efficients. Le processus d’allocation est dynamique et couvre une grande variété de thèmes d’investissement, tout en intégrant un strict contrôle des risques.
Les décisions de gestion reposent tout d’abord sur une analyse de l’environnement économique et son impact sur les principales classes d’actifs (actions, obligations, crédit et matières premières). Est pris en compte un large ensemble de facteurs influençant la croissance, tels que les taux d’intérêt, les taux de change, l’évolution de l’emploi et de la production, ainsi que l’orientation des politiques monétaires et budgétaires. Ensuite, des facteurs plus techniques, tels que la volatilité, la corrélation, les flux ou l’appétit pour le risque permettent d’identifier l’environnement de marché et le potentiel haussier ou baissier de chaque classe d’actifs dans un contexte donné. Le dimensionnement des positions repose sur un strict contrôle des risques. Sont pris en compte la volatilité, les corrélations, les contraintes de diversification et divers scénarios de risque (stress testing).
Preuve de l’approche réellement flexible du fonds, les bornes de diversification sont très larges : entre 0 % et 80 % pour les actions et les obligations souveraines ; entre 0 % et 30 % pour les matières premières et le crédit entreprise. Cette flexibilité autorise des ajustements tactiques de court terme afin de bénéficier d’opportunités de marché qui se présentent ou de protéger la performance en réduisant l’exposition.

La société de gestion

Lyxor Asset Management Group (le groupe Lyxor), détenu à 100 % directement ou indirectement par la Société Générale et composé notamment de deux filiales (1) (2), est un spécialiste européen de la gestion d’actifs, expert dans tous les styles d’investissement, actif, passif, alternatif. Des ETF à la multi-gestion, avec 140,8 milliards d’euros* en gestion et en conseil, le groupe Lyxor crée des solutions d’investissement innovantes pour répondre aux enjeux de long terme de la gestion de l’épargne. Grâce à ses experts, à sa tradition d’ingénierie et de recherche, le groupe Lyxor combine quête de performance et gestion du risque.

Lyxor Asset Management SAS est une société de gestion agréée par l’Autorité des marchés financiers (AMF) sous le numéro GP98019.
Lyxor International Asset Management SAS est une société de gestion agréée par l’Autorité des marchés financiers (AMF) sous le numéro GP04024.
* Incluant EUR 19,5 milliards d’encours conseillés, soit USD 159,3 milliards (incluant USD 22,1 milliards d’encours conseillés) à fin octobre 2018.


Les convictions de la gérante, Florence Barjou

Florence Barjou, responsable de la gestion multi-asset chez Lyxor AM
Lyxor AM

Florence Barjou est responsable de la gestion multi-asset chez Lyxor AM. Elle a rejoint Lyxor en 2006 en tant que gérante de fonds et stratégiste. Auparavant, elle était économiste sur la zone des pays de l’OCDE chez BNP Paribas Investment Banking. Florence Barjou est diplômée de l’université Paris-Dauphine et titulaire d’un doctorat en économie de l’université de Nanterre. Ses travaux sur l’instabilité fi nancière et l’interaction entre les cycles macroéconomiques et financiers ont été publiés dans plusieurs revues universitaires.

Comment expliquer le mouvement de vente qui affecte les marchés mondiaux depuis octobre ?
Le mouvement de vente observé en octobre a été essentiellement dû aux préoccupations liées à l’inflation et à la croissance américaines, tout comme la baisse de février dernier. L’inversion d’une partie de la courbe des taux aux Etats-Unis a, notamment, donné naissance à des craintes quant à une possible récession en 2019. Ces craintes semblent toutefois exagérées, dans la mesure où la consommation privée continue de bénéficier d’un marché de l’emploi robuste et où les dépenses d’équipement continuent d’augmenter. De fait, la période de publication des résultats du troisième trimestre a reflété un environnement économique favorable. Aux Etats-Unis, les entreprises ont publié des bénéfices exceptionnels. Plus des trois quarts des résultats ont dépassé les attentes, et la croissance des bénéfices d’exploitation en glissement annuel est la plus forte depuis fin 2010. Au vu des seuls fondamentaux, la déroute boursière récente semble donc excessive. Le sentiment, lui, reste très noir, dans un contexte où guerre commerciale, «Hard Brexit», et populisme européen pèsent sur les marchés.

Quel est votre scénario central pour 2019 ?
Même si la croissance mondiale et les échanges commerciaux se sont récemment affaiblis, les perspectives à court terme restent stables. Dans notre scénario central, la croissance mondiale devrait certes ralentir, mais rester supérieure à son potentiel. Les bénéfices des entreprises continueraient d’augmenter ces prochains mois, bien que plus lentement, tandis que les valorisations semblent plus attractives après les baisses essuyées cette année. Simultanément, il nous semble qu’il ne faut pas ignorer certains risques baissiers. Ainsi, la liquidité mondiale devrait continuer de s’assécher en 2019, alors que la Réserve fédérale américaine et la BCE normalisent leur bilan. Les conditions monétaires devraient donc se durcir. Ensuite, si elles ne sont pas rapidement résolues, les incertitudes politiques (Brexit, Italie, France…) et commerciales (guerre larvée entre les Etats-Unis et la Chine) pourraient avoir un impact délétère sur la croissance. Au total, nous pensons qu’il convient de ramener les expositions aux actifs risqués à une position structurellement neutre (contre surpondéré auparavant), en utilisant la marge de gestion tactique disponible dans le fonds pour s’adapter à l’évolution des conditions de marché.

Comment expliquez-vous l’appétit croissant des investisseurs pour les produits à base d’ETF ?
Les ETF sont des fonds indiciels cotés en Bourse répliquant la performance d’un indice (par exemple le CAC 40 ou les indices EuroMTS). Ce sont des produits de placement simples, liquides, transparents et performants, qui ont aussi l’avantage de présenter des frais de gestion réduits. Les ETF permettent donc de s’exposer de manière efficace à l’évolution des marchés, tout en accédant à un large choix de sous-jacents. Aujourd’hui, il est possible de s’exposer sur toutes les classes d’actifs (actions, obligations, matières premières), mais aussi sur des stratégies telles que le smart beta, via des ETF. Il s’agit donc d’outils d’allocation extrêmement performants, ce qui en fait un sous-jacent idéal pour les gestions diversifiées et flexibles. Les clients l’ont bien compris et s’intéressent effectivement à des produits combinant une exposition à ces instruments et la capacité d’allocation d’une société de gestion comme Lyxor.

Rechercher un autre fonds

Autres fonds gérés par cette société