Sélection de fonds

Actions

Mirova Europe Environmental Equity Fund

Funds Magazine - Septembre 2018 - Communiqué

Alors que les investisseurs patrimoniaux sont de plus en plus à la recherche de sens, d’impact positif sur l’environnement, ils souhaitent également préserver la performance financière.

Le fonds Mirova Europe Environmental Equity Fund cherche à répondre à ce double objectif. Tout d’abord, l’objet du fonds est clairement identifié : par son nom, mais surtout parce qu’il respecte les critères lui permettant d’arborer les labels officiels ISR et TEEC. A noter que les conditions d’accès à ce dernier s’avèrent particulièrement exigeantes. Ensuite, ce fonds dispose d’un historique de performance financière convaincant alors qu’il a traversé des phases de marché défavorables. Dès son lancement en 2007, il a affronté la crise financière la plus redoutable de ces dernières décennies tout en préservant le plus clair de son capital, ce qui lui a permis de rebondir très rapidement. A cet égard, la qualité de la performance depuis la création et la confiance que l’on peut porter dans l’équipe de gestion à dégager de l’alpha grâce à sa puissance d’analyse extra-financière et financière constituent un atout indéniable, dans un marché risqué par nature. La qualité se traduit, par exemple, par le positionnement unique du portefeuille sur les acteurs leaders dans les technologies du monde de demain dans les domaines de la transition énergétique et environnementale. Au total, les actions européennes exposées aux éco-activités, moteurs de la transition environnementale représentent plus de 80 % du portefeuille.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.
Mirova Europe Environmental Equity Fund est un compartiment de la Sicav de droit luxembourgeois Mirova Funds, agréé par la CSSF. Ostrum Asset Management est la société de gestion et a délégué la gestion de ce compartiment à Mirova. Mirova Europe Environmental Equity Fund est exposé au risque de perte en capital, de concentration géographique, de concentration du portefeuille, au risque des marchés actions, au risque lié à la taille de capitalisation des sociétés et au risque de change.
Mirova - Société de gestion de portefeuille. Société Anonyme RCS Paris n° 394 648 216 – Agrément AMF n° GP 02-014 - 59, avenue Pierre Mendès France 75013 Paris - Mirova est une filiale de Ostrum Asset Management.

Questions à… Suzanne Senellart, Sr. Portfolio Manager Thematic Equities

Suzanne Senellart, Sr. Portfolio Manager Thematic Equities

Sur l’agroalimentaire, comment allier les nécessités de nourrir une population mondiale en croissance et préserver une capacité de production qui n’épuise pas les sols ?
Aujourd’hui, la culture intensive est un désastre d’un point de vue écologique. Telle qu’on la pratique elle a des impacts environnementaux majeurs qui détruisent les écosystèmes et stérilisent les sols à force de les surcharger en fertilisants chimiques et en pesticides. Cela détruit la biodiversité et les nappes phréatiques. Des solutions existent, avec notamment un retour aux pratiques d’une agriculture durable. C’est déjà le cas en Europe avec la montée de l’agriculture raisonnée. Cela nécessite beaucoup de recherche scientifique pour mettre en évidence les mécanismes naturels de symbiose entre les plantes, aller vers une agriculture de précision et des rendements croissants. Dans le portefeuille de Mirova Europe Environmental Equity Fund, j’ai identifié des entreprises qui ont réalisé des études scientifiques très poussées qui visent à délaisser complètement l’utilisation de produits chimiques pour revenir à une agriculture à base de micro-organismes qui permettent de fertiliser les sols et nourrir les plantes. De la même manière, aujourd’hui on revient à des enzymes grâce auxquelles les racines des plantes synthétisent et absorbent mieux les nutriments présents dans le sol.

Est-ce que ces sociétés bénéficient de barrières à l’entrée justifiant une augmentation de leur valorisation ?

Oui, ce sont des leaders mondiaux qui détiennent généralement de fortes parts de marché dans les différentes spécialités qu’elles ont développées. Les barrières à l’entrée résultent de leurs efforts de recherche, ce qui leur donne une franchise technologique mais aussi des cash-flows importants, qui sont réinvestis dans l’innovation pour créer de nouveaux produits, de nouvelles technologies. Ainsi, Symrise, la première valeur du portefeuille, a créé depuis 10 ans une franchise et des barrières à l’entrée dans le domaine des produits naturels tout en sécurisant à la fois sa ressource auprès de producteurs sélectionnés et la croissance de ses ventes grâce à la mise au point de solutions destinées à l’ensemble de l’industrie agroalimentaire. La montée de telles franchises conduit ses concurrents à réagir. Ainsi, en mars dernier, Givaudan a acheté Naturex en consentant une prime importante. Ce qui ajoute un intérêt spéculatif à certains dossiers.

Rechercher un autre fonds