Gestion ISR

NN (L) Global Equity Impact Opportunities

Funds Magazine - Octobre 2018

Lancé en 2016 et reposant sur une approche «impact investing», le fonds NN Global Equity Impact Opportunities est le dernier-né de la gamme SRI de NN IP sur les actions.

Le fonds est positionné, à l’échelle mondiale, sur des sociétés cotées qui offrent des rendements financiers attrayants, ainsi qu’un impact social et environnemental positif. «Investir dans des thèmes d’impact permet de saisir les moteurs de la croissance financière de demain, tout en créant de la valeur pour le monde dans lequel nous vivons, fait valoir Willem Schramade, co-gérant du fonds. Nous nous efforçons donc d’évaluer la contribution sociale et environnementale des titres en portefeuille, et nous nous engageons aussi auprès des entreprises pour les aider à avoir un impact croissant.»

Le processus d’investissement combine sélection thématique, analyse fondamentale et intégration ESG. Grâce à l’utilisation d’une base de données interne, spécialement conçue pour la stratégie, l’équipe de gestion recherche des sociétés qui ont une exposition significative à trois thèmes principaux : PPP (planète, population, prospérité). «Sur un univers de départ d’environ 15 000 titres, quelque 2 200 sociétés ont un impact positif dans l’une de ces trois thématiques, précise Willem Schramade. Et c’est déjà un univers présentant des fondamentaux meilleurs que la moyenne de l’univers de départ.» L’équipe de gestion va néanmoins encore filtrer drastiquement cet univers sur la base d’une double analyse extra-financière et financière pour aboutir à environ 300 sociétés qui feront l’objet d’une analyse approfondie. «Nous sélectionnons des sociétés aux fondamentaux très solides, présentant une très bonne visibilité sur leur croissance mais aussi, très important, un potentiel d’amélioration des critères ESG, ayant un impact mesurable selon les trois dimensions : MIT (matérialité, intentionnalité, transformation).» Au final, le portefeuille sera composé de 35 à 60 valeurs.

Willem Schramade, co-gérant du fonds

Willem Schramade, co-gérant du fonds

Comment évaluez-vous l’impact positif d’une société ?
Nous devons prendre en compte un ensemble d’influences, certaines pouvant être quantifiées mais beaucoup d’autres, non. Evaluer l’impact nécessite donc une analyse fondamentale détaillée et un contact permanent avec les sociétés. Plus précisément, nous évaluons trois dimensions : la «matérialité», ou comment les produits ou services développés ont un impact positif, l’«intentionnalité», c’est-à-dire l’engagement «responsable et durable» de la stratégie de croissance, et la «transformation», qui permet d’identifier le changement structurel vers un monde meilleur que la société accompagne.

Est-ce toujours facile à évaluer ?
L’impact environnemental d’une entreprise est plus facile à évaluer que celui sur le bien-être et la prospérité. Ces deux dimensions demandent souvent de pousser encore davantage l’analyse. Par exemple, HCG, le plus grand spécialiste de l’oncologie en Inde, traite 37 000 patients avec un taux de survie de 86,9 % et un coût moyen par traitement de 2 900 dollars, contre 22 000 en moyenne aux Etats-Unis. A la lumière de ces données, l’impact sur le bien-être est a priori facile à évaluer. Mais il faut aussi prendre en compte d’autres dimensions, comme l’accès aux soins. Avec de nombreuses implantations à travers le pays, le maillage géographique de HCG contribue à améliorer encore un peu plus le bien-être de la population indienne ; mais c’est une donnée plus difficile à évaluer.

Rechercher un autre fonds