Sélection de fonds

Fonds flexibles

ODDO BHF Polaris Balanced

Funds magazine - Novembre 2019 - Marianne di Meo

ODDO BHF Polaris Balanced est un fonds flexible qui cumule plus de douze ans d’historique de performance et 660 millions d’euros d’encours sous gestion.

Pourquoi investir dans ce fonds ?

Le fonds est géré par ODDO BHF AM Lux et conseillé par ODDO BHF Trust. Son exposition aux différentes classes d’actifs peut varier en fonction du scénario d’investissement de l’équipe de gestion. L’exposition aux obligations est comprise entre 0 et 65 % et entre 35 et 60 % pour les actions. L’objectif est d’offrir aux investisseurs une gestion équilibrée («balanced», comme l’indique le nom du fonds), à mi-chemin entre un fonds défensif et un fonds offensif pleinement exposé au risque actions.
L’équipe de gestion accorde une très grande importance à la qualité des entreprises dans lesquelles elle investit, que ce soit par le biais d’actions ou d’obligations. Ces sociétés doivent disposer de bilans solides, dégager des flux de trésorerie en croissance et afficher des niveaux de rentabilité sains afin d’être à même de traverser les cycles.
Les entreprises composant la poche actions doivent être génératrices de valeur sur le long terme. Elles sont regroupées au sein de quatre thèmes porteurs : le vieillissement de la population, les nouvelles tendances de consommation, la forte croissance de la classe moyenne dans les pays émergents, en particulier en Asie, et la digitalisation de l’économie. «La stratégie est basée sur l’allocation d’actifs et la sélection de titres», résume Armel Coville, le porte-parole du fonds sur le marché français.
Ce fonds flexible peut satisfaire les investisseurs qui cherchent à s’orienter dans les marchés incertains et qui ne souhaitent pas une exposition totale aux actions. Il peut aussi attirer les investisseurs qui préfèrent confier à un gérant l’allocation d’actifs et lui laisser ainsi déterminer les bons points d’entrée. Cette solution d’investissement vise à générer de la performance sur la durée tout en essayant de conserver une volatilité réduite.

Le processus de gestion

L’univers d’investissement est constitué d’entreprises internationales basées principalement en Europe et aux Etats-Unis. La construction du portefeuille est la conséquence d’une allocation d’actifs régulière et d’une analyse approfondie des sociétés. L’allocation d’actifs résulte (1) du comité mensuel groupe, ODDO BHF Global Investment Committee, réunissant les responsables de gestion des différents métiers du groupe et (2) d’une analyse macroéconomique contrariante. L’allocation d’actifs repose sur l’analyse des facteurs économiques, monétaires et psychologiques affectant les marchés. Elle apporte une flexibilité au portefeuille lui permettant de saisir au mieux les cycles haussiers des actions et de réduire les risques pendant les phases de correction.
Sur la poche actions, la sélection s’appuie sur l’analyse fondamentale pour identifier (1) des entreprises leaders ou en passe de le devenir sur leur marché, (2) des sociétés au rayonnement international, créatrices de valeur et capables de financer leur développement à long terme, (3) des actions à la valorisation raisonnable.
L’objectif de la poche obligataire est de constituer un relais de performance sans augmenter la volatilité moyenne du portefeuille. Cette poche est donc constituée d’obligations émises majoritairement par des entreprises de notation investment grade libellées en euro. Elle est gérée de façon défensive avec un maximum de 10 % d’émissions dites «spéculatives» (notation <BBB-).

La société de gestion

ODDO BHF Asset Management fait partie du groupe financier franco-allemand ODDO BHF fondé en 1849. ODDO BHF AM est un leader indépendant de la gestion d’actifs en Europe. Ensemble, les différentes entités gèrent des actifs s’élevant à 58,1 milliards d’euros.
ODDO BHF AM propose à ses clients institutionnels et distributeurs une gamme unique de solutions d’investissement couvrant les principales classes d’actifs, les actions européennes, les stratégies quantitatives, les obligations, les solutions d’allocation d’actifs et les actifs non cotés. Sur une base agrégée, 60 % des actifs sous gestion proviennent de clients institutionnels et 40 % de partenaires de distribution. L’indépendance de ODDO BHF AM permet aux équipes d’être réactives, flexibles et innovantes afin de trouver en permanence des solutions adaptées aux besoins des clients. 

Les convictions de la gestion

Quel est le niveau actuel d’exposition aux deux grandes classes d’actifs ?
Le fonds conserve une allocation relativement équilibrée, ce qui constitue sa marque de fabrique.
Le poids des actions s’élève à 52 % à fin septembre. Il a été légèrement abaissé à la suite de la forte hausse des marchés en début d’année. Ceux-ci sont désormais proches de leurs plus hauts, le marché américain ayant même battu des records historiques. La poche actions est concentrée sur les pays développés, l’Europe représentant 32 % du portefeuille global et les Etats-Unis 17 %. L’exposition aux pays émergents reste pour le moment très marginale, car ils sont particulièrement dépendants du commerce mondial et sont donc impactés par les tensions entre les Etats-Unis et la Chine.
En ce qui concerne les obligations, elles représentent 44 % de l’actif. Rappelons que nous gérons cette poche de manière défensive, car nous ne souhaitons pas ajouter de risque additionnel par rapport à celui embarqué dans la poche actions. Nous nous concentrons donc majoritairement sur les obligations investment grade – les notations BBB représentant 32 % du portefeuille –, et notamment sur les émetteurs américains (à travers des souches libellées en euro, dans la majeure partie des cas, pour éviter le risque de change). Cela nous permet de dégager une rémunération supérieure à ce que nous obtiendrions en gardant du cash.

Le fonds se démarque par des niveaux de volatilité maîtrisés. Comment cet indicateur évolue-t-il ?

La diversification géographique du portefeuille, couplée à nos investissements dans la poche obligataire, nous permet effectivement de bien contrôler la volatilité du fonds. Sur un an glissant à fin septembre, elle tourne autour de 8 %, quand celle des marchés d’actions européens se situe plutôt entre 14 et 16 %. ODDO BHF Polaris Balanced pourrait donc représenter un compromis intéressant pour les investisseurs dans le contexte de marché actuel car, sur la durée, il dégage des performances significatives avec un niveau de risque contenu.

Outre les quatre grands thèmes porteurs dans lesquels il investit, le fonds peut aussi prendre des positions plus tactiques sur d’autres thématiques. Quelles sont-elles, à l’heure actuelle ?
Ces derniers mois, nous avons privilégié le côté cyclique du portefeuille. Nous avons ainsi renforcé des sociétés financières comme les compagnies d’assurances Allianz* et Prudential plc*, car la stabilisation, voire la remontée, des taux d’intérêt devrait être un élément dynamisant pour ce type d’établissements. Dans la même optique, nous nous sommes positionnés sur Atlas Copco*. Le groupe suédois, qui fournit des solutions à l’industrie et au BTP, pourrait bénéficier de la relance des projets d’investissement si les risques protectionnistes ne pesaient plus sur le commerce mondial.
Signalons par ailleurs, en ce qui concerne nos quatre grands thèmes d’investissement, que nous avons renforcé les medtech américaines, avec des sociétés comme Thermo Fisher Scientific* et Stryker*, selon nous très bien positionnées et qui pourraient tirer parti de la croissance régulière de leur marché.

* Cela ne constitue pas une recommandation d’investissement.

Rechercher un autre fonds

Autres fonds gérés par cette société