Sélection de fonds

Actions

Ostrum Actions Small & Mid Cap Euro

Funds Magazine - Avril 2019 - Marianne di Meo

Ostrum Actions Small & Mid Cap Euro

Ostrum Actions Small & Mid Cap Euro est un fonds de stock picking qui investit dans les petites et moyennes capitalisations de la zone euro.

Pourquoi investir dans ce fonds ?

Il est éligible au PEA. Il est piloté par Thierry Cuypers et Daniel Dourmap, qui ont chacun une trentaine d’années d’expérience et qui sont spécialisés par zone géographique : l’Europe du Nord pour Thierry Cuypers et l’Europe du Sud pour Daniel Dourmap.
La gestion se caractérise par une grande rapidité de décision et une véritable souplesse d’exécution. Le fonds, géré selon une approche GARP (Growth At Reasonable Price), est investi dans des sociétés de qualité, en croissance et dont la valorisation est raisonnable. L’équipe de gestion est particulièrement attentive à la liquidité des valeurs retenues. Les capitalisations boursières inférieures à 400 millions d’euros sont ainsi exclues de l’univers d’investissement et la capitalisation moyenne pondérée du fonds ressort à 3,2 milliards. Le portefeuille est très diversifié, à la fois en matière de répartition géographique et sectorielle et en matière de positions, puisqu’il compte actuellement environ 90 lignes.
A noter : dans le cadre de la démarche d’Ostrum Asset Management visant à rendre tous ses fonds compatibles avec les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG), la gestion d’Ostrum Actions Small & Mid Cap Euro est en train d’intégrer ces paramètres. «Deux personnes sont dédiées à l’analyse ESG en interne, précise Thierry Cuypers. Nous nous appuyons également sur les données d’un prestataire externe, Sustainalytics, que nous croisons avec nos propres études. Par ailleurs, nous mettons à profit nos rencontres régulières avec les équipes dirigeantes pour les interroger sur ces questions.»

Le processus de gestion

Un comité de réflexion stratégique se tient toutes les deux semaines afin de décider, d’une part, des orientations stratégiques de gestion et, d’autre part, des titres qu’il convient de sortir du portefeuille ou, à l’inverse, d’intégrer à celui-ci.
Thierry Cuypers et Daniel Dourmap, qui pratiquent une gestion de conviction, recherchent les sociétés leaders sur leurs marchés et disposant de business models solides. «Nous privilégions les entreprises qui ont leurs propres moteurs de croissance (des innovations majeures, d’importantes parts de marchés ou encore de fortes barrières à l’entrée), ce qui leur confère un pricing power et leur permet de dégager des marges confortables», détaille Thierry Cuypers.
Pour opérer leur sélection, ils accordent une grande importance aux flux de trésorerie, qui permettent de financer la croissance organique des entreprises ainsi que d’éventuelles acquisitions. «Nous disposons d’un outil propriétaire afin d’actualiser les cash-flows sur cinq ans, explique Thierry Cuypers. Le taux d’actualisation est modulé en fonction du risque. Il sera ainsi plus élevé pour une société dont la note ESG est mauvaise.» Autre critère de sélection de premier plan : la croissance bénéficiaire. «Nous regardons de très près le ratio PEG, qui rapporte le PER au taux de croissance des bénéfices, car nous cherchons à acheter de la croissance à prix raisonnable, insiste Thierry Cuypers. En pratique, nous achetons rarement les valeurs dont le PEG est supérieur à 2, et nous sommes très intéressés par celles pour lesquelles il est inférieur à 1.» Cette gestion de conviction se traduit par une active share élevée, de l’ordre de 75 %, pour un tracking error qui se situe historiquement aux alentours de 3/3,5. «Nos clients institutionnels ne veulent pas que le fonds ait une volatilité trop élevée par rapport à son indice de référence, et ils sont donc très attachés à ce que notre tracking error reste à ces niveaux», remarque Thierry Cuypers.

Le gestionnaire financier

Acteur de premier plan en Europe 1, Ostrum Asset Management propose une gamme performante en gestion active fondamentale obligataire et actions, ainsi que des solutions de gestion assurantielle. Avec 257,6 milliards d’euros 2 sous gestion, Ostrum Asset Management répond aux attentes des clients institutionnels, particuliers et distributeurs externes dans le monde entier. n Marianne di Meo

1 - Source : IPE Top 400 Asset Managers 2018 a classé Ostrum Asset Management, précédemment Natixis Asset Management, au 52e rang des plus importants gestionnaires d’actifs au 31 décembre 2017.
2 - Ostrum Asset Management, 31 décembre 2018.
Les références à un classement, un prix et/ou une notation ne préjugent pas des résultats futurs des fonds ou de la société de gestion.

Les convictions du gérant, Thierry Cuypers

Le gérant
Thierry Cuypers commence sa carrière en 1987 au sein du groupe Caisse des Dépôts. En 1990, il est promu gérant de portefeuilles actions européennes de toutes capitalisations, au sein de CDC Gestion, puis gérant senior en 1995 au sein d’Ixis AM, Natixis AM et Ostrum AM. En 2008, il prend la responsabilité de l’équipe actions petites et moyennes capitalisations Europe. Il devient, à ce titre, co-gérant du fonds Ostrum Actions Small & Mid Cap Euro, pour lequel il se concentre sur les valeurs de la moitié nord de l’Europe.

Quelles sont vos vues en ce qui concerne les perspectives des valeurs moyennes cette année ?
Les valeurs moyennes disposent d’un certain nombre d’avantages structurels : leur taille limitée leur permet d’être réactives et agiles (que ce soit pour innover ou pour identifier les marchés en croissance), et ce sont souvent des sociétés familiales dont les dirigeants sont impliqués dans la réussite de l’entreprise. Cela leur permet d’afficher des taux de croissance bénéficiaire supérieurs à ceux des grandes capitalisations (respectivement 14,7 % et 9,32 % pour la période 2019-2020). Par ailleurs, elles sont plus attrayantes en matière de PEG (0,9, à comparer à 1,2). Ces valeurs constituent donc une solution de diversification intéressante dans un portefeuille.
Néanmoins, compte tenu du ralentissement économique – la croissance du PIB en zone euro devrait être limitée à 1 % cette année –, la prudence s’impose pour 2019. Nous pensons que les valeurs défensives vont mieux se comporter que les valeurs cycliques.

Comment cela se traduit-il dans votre stratégie d’investissement ?
Depuis l’automne dernier, nous infléchissons progressivement la composition de notre portefeuille dans ce sens. Nous avons donc renforcé le poids de l’immobilier, des utilities ou encore de la consommation non cyclique.
Nous nous sommes par exemple positionnés sur Grand City Properties, qui est spécialisée dans l’immobilier résidentiel allemand. La politique de rénovation du parc immobilier entraîne une diminution du taux de vacance, une hausse des loyers de l’ordre de 5 à 6 % par an et une progression annuelle de 13 % de la valeur nette des actifs. Parmi les autres valeurs que nous avons achetées, citons le distributeur de gaz italien Italgas, qui dégage d’importants cash-flows, ainsi que Rational. Ce groupe familial allemand, qui fabrique des appareils pour cuisines professionnelles, enregistre une croissance annuelle de son chiffre d’affaires de 12 %, avec de belles marges. C’est l’archétype de la valeur défensive.

Pouvez-vous nous donner des exemples de valeurs que vous avez en fond de portefeuille ?
Nous détenons des titres Grenke Leasing depuis 2010. Cette entreprise familiale allemande, qui propose des solutions de financement locatif de matériel informatique aux PME, s’apparente à une fintech. Elle s’appuie sur un algorithme propriétaire pour accorder ou non des prêts, ce qui lui permet d’avoir un taux de défaut très bas. Sa croissance bénéficiaire est de l’ordre de 15 à 20 % par an. Nous sommes également positionnés sur la société néerlandaise Basic-Fit depuis son introduction en Bourse il y a trois ans. Son plan d’ouvertures de salles de sport low cost est très agressif, ce qui lui permet de gagner rapidement des parts de marché. Par ailleurs, les capitaux employés sont faibles, puisque les emplacements sont loués. Avec une progression annuelle du chiffre d’affaires de 20 à 25 %, il s’agit là d’une véritable valeur de croissance.

Rechercher un autre fonds