Sélection de fonds

Fonds flexibles

Salamandre Euro Rendement

Funds Magazine - Novembre 2019 - Marianne di Meo

Salamandre Euro Rendement est un fonds obligataire flexible et opportuniste.

Pourquoi investir sur ce fonds ?

«Il s’agit d’une stratégie “multicrédit” diversifiée, dans la mesure où nous cherchons à nous positionner sur les segments du marché obligataire que nous jugeons les plus porteurs en fonction des conditions de marché», résume Thomas Giudici, qui gère le fonds depuis son lancement en juillet 2015. L’univers d’investissement est donc très large : obligations investment grade et à haut rendement, obligations corporate hybrides, subordonnées financières, principalement dans la zone euro (des investissements en devises hors euro sont possibles, le risque de change étant toutefois limité à 10 %).
Autres points forts de ce fonds : il a la capacité à se positionner sur les taux, en s’exposant ou, à l’inverse, en se couvrant (la fourchette de sensibilité est comprise entre - 1 et + 4), et il peut également utiliser des dérivés de crédit pour se couvrir contre le risque de crédit.

Le processus de gestion

La méthodologie de gestion combine les approches top-down et bottom-up. L’équipe de gestion définit tout d’abord le niveau global de risque du portefeuille, en se basant sur différents paramètres : les fondamentaux macroéconomiques, les flux financiers enregistrés vers les différentes classes d’actifs, ainsi que l’appétit pour le risque des investisseurs (calculé grâce à un indicateur propriétaire). Elle détermine ensuite la pondération, dans le portefeuille, des différents segments obligataires en fonction de leur valeur relative.
Le fonds compte cinq moteurs de performance :  le cash et les call courts (obligations de maturité inférieure à un an et demi, qui ont l’avantage d’offrir un rendement positif) ; les taux et les obligations investment grade ; les obligations à haut rendement (dont le poids ne peut excéder 70 % de l’actif) ; les obligations corporate hybrides (qu’elles soient notées investment grade ou high yield) ; et les subordonnées bancaires et assurantielles.
La construction du portefeuille, qui s’affranchit de tout indice de référence, reflète les convictions de l’équipe de gestion. Salamandre AM a mis en place sa propre approche d’analyse crédit, dénommée S.A.C.R.E., qui prend en compte de nombreux paramètres : le secteur (caractéristiques du secteur et positionnement de l’entreprise au sein de ce dernier), l’activité (compréhension du business model : gamme de produits, diversification, stratégie, etc.), les covenants (étude des termes et conditions de l’émission), les résultats (fondamentaux de l’émetteur, capacité à respecter ses engagements) et l’équipe (qualité et expérience du management). Le choix des investissements est opéré de manière très prudente. Une attention toute particulière est portée à la génération de cash-flow, et le gérant évite les dossiers spéculatifs. «Cette approche prudente nous a jusqu’à présent permis d’éviter tout risque idiosyncratique ; nous n’avons subi aucun défaut depuis la création du fonds», se félicite Thomas Giudici.
Le portefeuille est bien diversifié, à la fois en matière de segments du marché obligataire dans lesquels il est investi et en matière de lignes et d’émetteurs (entre 80 et 100).
A noter : la société de gestion étant très engagée en matière de maîtrise des risques, la gestion du fonds est encadrée par un risk manager, en interne et indépendant de l’équipe de gestion. Il participe au comité de crédit ainsi qu’au comité de gestion afin de veiller au strict respect des limites de risque prévues.

La société de gestion

Salamandre AM est une société de gestion entrepreneuriale, créée en décembre 2016. Elle gère des encours de plus de 540 millions d’euros, principalement issus de clients institutionnels. L’équipe compte sept collaborateurs dotés d’une expérience solide dans les métiers de la gestion d’actifs.
Salamandre AM a développé des expertises fortes en matière de gestion obligataire (recherche de rendement au travers d’une gestion flexible de conviction) et de gestion diversifiée (construction de portefeuilles diversifiés prenant en compte la mesure des risques financiers dans le processus d’optimisation de l’allocation d’actifs). Elle se positionne également en tant que conseil en matière d’allocation d’actifs.  


Les convictions du gérant, Thomas Giudici

Le gérant
Après des expériences au sein des équipes de gestion de la Mutuelle d’Ivry et d’OFI AM, Thomas Giudici est recruté comme gérant obligataire chez Ecofi Investissements (groupe BPCE) en 2015, où il a géré près de 500 millions d’euros d’actifs financiers pour des acteurs institutionnels de premier rang. En décembre 2016, il participe à la création de Salamandre AM et y occupe le poste de responsable de la gestion obligataire.
Thomas Giudici est diplômé du magistère banque-finance de l’université Paris II Panthéon-Assas et d’un DEUG en mathématiques fondamentales et économie de l’université Aix-Marseille II.


Sur quels segments du marché obligataire êtes-vous actuellement le plus confiant ?
La composition du portefeuille reflète la dualité de l’environnement avec, d’un côté, des incertitudes politiques (Brexit, guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine) et une décélération macroéconomique et, de l’autre, des banques centrales qui soutiennent le marché à travers leurs politiques accommodantes. Nous restons donc dans le marché, mais le portefeuille est relativement défensif, avec un profil crédit solide.
De manière plus précise, nous avons réduit de moitié le poids des émetteurs high yield, pour le ramener à 25 %, car ceux qui présentent des niveaux d’endettement élevés sont particulièrement sensibles à un retournement économique.
En contrepartie, nous avons renforcé notre exposition aux subordonnées financières (22 % du portefeuille), notamment assurantielles, car la différence de qualité de crédit avec le high yield n’est pas compatible avec un écart de rendement aussi faible. Nous avons aussi augmenté le poids des obligations corporate hybrides d’émetteurs investment grade (22 %). Se placer sur des émetteurs mieux notés, mais en descendant en subordination, permet en effet d’obtenir des niveaux de rendement équivalents avec une qualité de crédit supérieure.

Vous avez la faculté de vous couvrir contre le risque de crédit.
Est-ce que vous l’exploitez, à l’heure actuelle ?
Nous avons effectivement couvert une partie du risque high yield euro du portefeuille via l’utilisation de CDS sur l’indice iTraxx Crossover, car nous tenions à protéger la belle performance réalisée depuis le début de l’année (+ 6,14 % au 6 novembre pour la part C).

A quels types d’investisseurs s’adresse ce fonds ?
Notre gestion s’inscrit dans une optique patrimoniale. Cela se traduit par un niveau de volatilité bien maîtrisé, autour de 2,5 à 3 %. Dès lors, Salamandre Euro Rendement répond aux besoins des épargnants qui recherchent une solution de placement alternative sur les marchés obligataires dans le cadre d’un contrat d’assurance vie en unités de compte. Ce fonds, qui a un horizon de placement de trois ans, constitue un bon complément aux fonds en euro des compagnies d’assurances.

Rechercher un autre fonds