Sélection de fonds

Actions

Sextant PME

Funds Magazine - 1er février 2021 - Ingrid Labuzan

Sextant PME est un fonds éligible au PEA-PME. Il investit dans les microcapitalisations européennes. Selon la définition de l’Insee, les PME-ETI comptent moins de 5 000 employés et réalisent moins de 1,5 milliard d’euros de chiffre d’affaires ou ont un bilan total inférieur à 2 milliards d’euros.

Pourquoi investir dans ce fonds ?

Le fait d’investir à l’échelle européenne permet à Sextant PME de bénéficier d’un large univers d’investissement, qui représente environ 2 000 valeurs, quand le gisement français se limite à environ 200 sociétés.

Lancé en 2014, le fonds apporte une réponse à la volonté du gouvernement d’orienter les flux financiers vers les PME et les ETI. Cette volonté a été réaffirmée face à la crise, et Sextant PME dispose d’ailleurs du label Relance. C’est un mouvement de fond : certaines dispositions de la loi Pacte visent ainsi à réorienter l’épargne-retraite des Français vers les petites entreprises. Ses effets commencent à se faire sentir et pourraient représenter des flux financiers majeurs dans les années à venir. Les performances élevées que dégagent les micro et small caps sur longue période expliquent également l’intérêt de ce fonds et de son segment d’investissement. Depuis sa création il y a vingt-deux ans, le CAC Small a largement battu le CAC 40, puisqu’il a progressé de 208 % contre 41 % pour l’indice phare des grandes valeurs. On constate le même phénomène de surperformance économique dans les autres pays européens. En 2020, alors que le CAC 40 a perdu 7 %, le CAC Small a, lui, gagné 7 %.

Le processus de gestion

Le fonds Sextant PME cherche à dégager les meilleures opportunités d’investissement au sein de son univers, au regard du couple rendement-risque. Sextant PME n’a ainsi pas d’orientation croissance ou value, mais intègre les deux profils de valeurs. La sélection de titres, en revanche, implique une discipline stricte en matière de valorisation. Indépendant dans sa construction de tout benchmark ou biais géographique, le fonds profite de l’expertise historique d’Amiral Gestion sur les small caps françaises. Elles représentent d’ailleurs près de la moitié du portefeuille, qui compte environ 70 valeurs. Les dix premières lignes pèsent en général entre 35 % et 40 % du portefeuille.

Selon un processus de gestion propre à Amiral Gestion et unique en France, le portefeuille est divisé en cinq sous-portefeuilles, indépendamment gérés par des gérants de la société. Les décisions d’investissement font l’objet de discussions, mais jamais d’un veto. Un procédé qui permet d’intégrer des valeurs parfois délaissées ou ayant souffert, mais disposant d’un fort potentiel. Telle est d’ailleurs l’histoire de l’une des meilleures performances du fonds en 2020, Home24.

Il s’agit d’un spécialiste de l’ameublement en ligne allemand. Il a été introduit dans le fonds en 2018, par un gérant junior convaincu de son potentiel. Le titre avait souffert, allant jusqu’à être traité sous la valeur du cash net de l’entreprise. Sa position dans le fonds a progressivement été renforcée jusqu’à devenir l’une des principales en 2020, année au cours de laquelle le cours a quadruplé. Une illustration du fonctionnement de la gestion, qui repose sur les convictions et le stock picking de chaque gérant, et une philosophie d’investissement fondamentale.

Cette flexibilité et la latitude d’action au sein de l’univers d’investissement permettent de proposer un portefeuille au profil très varié. Environ un tiers de celui-ci est renouvelé chaque année. Ce taux de rotation a été plus élevé en 2020, les gérants ayant procédé à de nombreux arbitrages, notamment au moment du krach lié au premier confinement.

La société de gestion

Créée en 2003, Amiral Gestion est une société de gestion indépendante détenue par ses salariés. Elle s’appuie sur une philosophie de gestion active de conviction, afin de dégager des performances sur un horizon de placement long. Sa clientèle est composée d’investisseurs institutionnels, d’investisseurs professionnels (CGP, family offices, banquiers privés) et de particuliers. Amiral Gestion gère sept fonds Sextant, ainsi que des fonds dédiés à la clientèle institutionnelle. Elle compte 52 collaborateurs dans le monde. Fin décembre 2020, les encours sous gestion étaient de 3,2 milliards d’euros. 

Les convictions du gérant

Raphaël Moreau est le coordinateur du fonds. Il en gère le plus important sous-portefeuille et surveille les ratios de risque. Entré chez Amiral Gestion en 2008, après des études à l’Essec et une expérience chez UBS et Calyon, il anime le pôle de recherche sur les small et mid caps européennes. Le fonds Sextant PME est divisé en cinq sous-portefeuilles, chacun géré par un gérant spécifique. Aux côtés de Raphaël Moreau œuvrent ainsi Julien Lepage, Bastien Goumare, Youssef Lboukili et Paul Manigault.

Sextant PME ressort comme l’un des grands gagnants de la crise. Comment l’expliquez-vous ?

Cela tient à plusieurs éléments. D’une part, notre stock picking, parfois contrariant, a porté ses fruits. Nous avons notamment bénéficié de la performance de deux valeurs allemandes du monde de l’ameublement et de la décoration en ligne, Westwing et Home24. Ce ne sont pas les seules à avoir tiré leur épingle du jeu dans ce contexte de crise. Nous avons réalisé de nombreux arbitrages et investi dans des sociétés qui ont prouvé leur résilience, comme Reno De Medici, spécialiste italien des emballages pour produits alimentaires.

Nous avons également bénéficié d’un facteur structurel : nous investissons dans des entreprises peu ou pas endettées, qui sont souvent les mieux positionnées pour surperformer en période de crise.

Enfin, autre élément spécifique à 2020, le nombre d’OPA dans le fonds a été élevé – par exemple sur Devoteam et Groupe Open. Cela a profité au cours des entreprises.

Allez-vous modifier votre positionnement en 2021 ?

Je pense que les autorités vont tout faire pour soutenir l’économie et que l’essentiel des enjeux va tourner autour du déploiement et de l’efficacité des vaccins. En novembre dernier, le portefeuille a d’ailleurs profité des différentes annonces liées à leur mise sur le marché. Nous n’avons pas pour autant modifié nos allocations pour le moment.

Il pourrait également y avoir une reprise de l’inflation après la réouverture de l’économie, soit parce que la demande sera supérieure à l’offre, soit parce que les devises reculeront. Si les schémas que nous connaissons depuis un certain nombre d’années, comme les taux bas, évoluent, alors les investisseurs pourraient s’intéresser à nouveau aux dossiers à duration plus courte, comme les valeurs cycliques, et ce au détriment d’autres titres très bien valorisés aujourd’hui. Ceux-ci pourraient alors souffrir en matière de valorisation, malgré une activité solide. Le rebond entamé par les valeurs cycliques ne nous pousse pas pour autant à vendre pour le moment. Les valorisations sont encore très attractives, surtout si l’on considère que l’on se dirige vers une normalisation de l’économie.

Qu’apporte la labellisation Relance à Sextant PME ?

Amiral Gestion est très attachée au financement de l’économie réelle, à la proximité avec les entreprises dans lesquelles elle investit. La labellisation France Relance s’inscrit donc dans la droite ligne de ces procédés. Les exigences de cette labellisation sont également en adéquation avec nos principes d’investissement, qu’il s’agisse des critères de financement en fonds propres ou de l’importance accordée au respect de l’ESG. Cette labellisation permet aussi de répondre à l’intérêt de nos clients, notamment assureurs, qui ciblent dans leurs offres les fonds qui participent à la relance. Sextant PME est donc à la croisée des intérêts actuels des investisseurs, tant pour le segment des PME et ETI que pour le soutien à notre économie.

Rechercher un autre fonds

Autres fonds gérés par cette société