Sélection de fonds

Fonds diversifié

Sycomore Allocation Patrimoine

Option Finance - 21 avril 2017 - Marianne di Meo

Depuis l’arrivée de Stanislas de Bailliencourt en 2009, le fonds Sycomore Allocation Patrimoine a généré une performance annualisée supérieure à 5 %, qui reflète sa capacité à amortir les phases de baisse du marché.

Pourquoi investir dans ce fonds ?

Ceci est le fruit de la stratégie de diversification du portefeuille qui a la possibilité d’investir sur toutes les zones géographiques et toutes les classes d’actifs. Le cœur des investissements est constitué d’actions (toutes tailles de capitalisation confondues) et d’obligations d’entreprises européennes ; s’y ajoute une exposition à l’international (Etats-Unis, Japon et pays émergents).

La construction du portefeuille s’appuie sur l’expertise reconnue des équipes de Sycomore Asset Management en matière de stock picking et de sélection d’obligations d’entreprises.

Grâce à une gestion flexible et agile, le fonds offre un bon couple rendement/risque, la volatilité historique s’étant maintenue sous le seuil de 5 %. Si nécessaire, le gérant peut également avoir recours à des couvertures afin de protéger le portefeuille. 

Le profil de Sycomore Allocation Patrimoine en fait un placement pertinent dans le cadre d’une assurance vie, puisqu’il permet d’en augmenter le rendement avec une prise de risque relativement mesurée.

Le processus de gestion

La construction du portefeuille combine deux approches complémentaires. Elle repose sur une sélection rigoureuse d’actions et d’obligations, qui reflète les convictions fortes du gérant, ce dernier s’appuyant sur l’expertise d’une équipe de 18 professionnels de la gestion. Elle intègre également des vues de marché top-down qui suggèrent des opportunités d’investissement à court et moyen termes et permettent d’identifier des risques potentiels afin de naviguer plus sereinement dans les différentes configurations de marché.

La flexibilité et l’agilité du fonds se traduisent par une gestion active des taux d’exposition aux actions (qui peuvent représenter jusqu’à 60 % du portefeuille) et aux obligations (0 % à 100 %).

Par ailleurs, le fonds accorde une importance toute particulière à la durabilité des entreprises intégrées au portefeuille, appréciée au travers d’une analyse financière et extra-financière approfondie. Quatre vecteurs de création de valeur durable ont ainsi été identifiés et constituent des thématiques d’investissement privilégiées par le gérant : leaders de demain (sociétés évoluant dans des secteurs d’avenir ou acteurs disruptifs au sein de leur secteur), gagnants structurels (leaders de long terme), valeurs délaissées et rendement régulier.

La société de gestion

Fondée en 2001, Sycomore Asset Management, société de gestion entrepreneuriale détenue majoritairement par ses associés fondateurs et ses collaborateurs, est spécialisée dans l’investissement sur les entreprises européennes cotées. Son expertise de gestion s’appuie sur une méthodologie propriétaire d’analyse fondamentale des sociétés visant à identifier les leviers de croissance durable. Sycomore AM rassemble 54 collaborateurs dont 18 analystes-gérants parmi lesquels six spécialistes ESG (environnement, social, gouvernance), et gère 6 milliards d’euros d’actifs au travers de fonds ouverts et de mandats dédiés. Avec 1,5 milliard d’encours sur sa stratégie ISR, Sycomore figure aujourd’hui parmi les leaders français indépendants sur ce segment. Régulièrement récompensée pour la qualité de sa gestion, Sycomore AM est notée «High Standards» par Fitch Ratings depuis 2008.

L’équipe de gestion
Stanislas de Bailliencourt a rejoint Sycomore Asset Management en 2009 en qualité de responsable de l’allocation d’actifs et gérant du fonds Sycomore Allocation Patrimoine. Il était auparavant gérant de portefeuille et responsable de la sélection de hedge funds chez Natixis Multimanagers depuis 2003. Stanislas cumule plus de 13 ans d’expérience dans la gestion d’actifs et possède notamment un véritable savoir-faire dans l’analyse crédit. Il gère également le fonds Sycomore Sélection Crédit depuis sa création en août 2012 et pilote l’activité de gestion sous mandat lancée en 2016. Stanislas est diplômé de l’ESSCA, du CFA et de la University of the West of England.

 

Vous privilégiez actuellement les obligations dans votre portefeuille. Comment se comporte cette poche d’actifs ?

A l’heure actuelle, les obligations d’entreprise (y compris high yield) représentent environ 50 % de l’actif. Leur rendement à maturité atteint 3,6 % et la duration est relativement courte, puisqu’elle est inférieure à deux ans. Cette poche génère un portage attractif, indépendamment de l’évolution des taux, et affiche une performance de 4,6 % depuis la remontée des taux longs amorcée en juillet 2016, alors que l’indice de référence est quasiment stable sur la période. Depuis le début de l’année, les obligations ont contribué à hauteur de 35 % à la progression du fonds et ce dernier va continuer à profiter de leur rendement dans les prochains mois.

Quelle est votre politique en matière de gestion des risques ?

Nous ne mettons pas systématiquement en place des couvertures car cela coûterait trop cher. Notre gestion active du taux d’exposition nous permet néanmoins de limiter le niveau de risque du portefeuille. Nous avons par exemple décidé d’adopter un profil plus prudent au cours des derniers mois, dans la perspective du scrutin présidentiel français. Nous avons donc mis à profit la récente hausse des cours de bourse pour vendre des titres en direct et ainsi ramener notre exposition aux actions autour de 23 %. Nous avons par conséquent environ 22 % d’actifs monétaires en portefeuille, que nous réinvestirons après les élections.

Dans quels actifs prévoyez-vous de réinvestir en priorité ?

Nous allons sans conteste privilégier les actions européennes, car le redressement de l’économie se confirme sur le Vieux Continent. Cela va entraîner la poursuite de la progression des résultats des sociétés, un soutien important pour les marchés. Nous envisageons notamment de renforcer nos investissements dans le secteur bancaire ; sa valorisation est aujourd’hui attractive et l’activité bien orientée. Enfin, nous allons continuer à renforcer nos positions sur les pays émergents, et notamment le Brésil, qui ont jusqu’à présent bien contribué à la performance du fonds. De fait, ils bénéficient de la croissance mondiale. En outre, les inquiétudes apparues à la suite de l’élection de Donald Trump concernant l’attitude de ce dernier vis-à-vis de ces pays se dissipent petit à petit.

Rechercher un autre fonds

Autres fonds gérés par cette société