Sélection de fonds

Actions

Vontobel Fund-Clean Technology EUR I

Funds Magazine - 28 mai 2021

Le Vontobel Fund-Clean Technology poursuit un double objectif : fournir un impact positif intentionnel et mesurable sur l’environnement et délivrer une performance supérieure à celle de l’indice MSCI World.

Pourquoi investir dans ce fonds ?

Le Vontobel Fund-Clean Technology poursuit un double objectif : fournir un impact positif intentionnel et mesurable sur l’environnement et délivrer une performance supérieure à celle de l’indice MSCI World.

Ce fonds actions, qui répond à une gestion de conviction, investit à l’échelle mondiale dans les technologies propres, principalement par le biais d’entreprises innovantes qui apportent des solutions dans les domaines des énergies renouvelables, de l’efficacité énergétique ainsi que de l’eau potable et du recyclage.

Le fonds, qui est noté 5 étoiles par Morningstar, est géré par une équipe expérimentée, indépendante et uniquement dédiée à la stratégie impact. Le gérant principal qui pilote le fonds depuis son lancement en novembre 2008, Pascal Dudle, s’appuie sur le travail de recherche réalisé en interne par trois analystes, deux d’entre eux étant spécialisés par secteurs et le troisième étant dédié à l’ESG et à l’impact.


Le processus de gestion

L’univers d’investissement s’articule autour de six sous-secteurs liés à l’environnement – qui correspondent aux objectifs de développement durable des Nations unies numéros 6, 7, 9, 11, 12 et 13 –, dans lesquels de nouvelles technologies font leur apparition : la qualité de l’eau, les transports à faibles émissions, les infrastructures d’énergie propre, les technologies intelligentes dans le bâtiment, la gestion du cycle de vie des produits et les solutions d’efficacité énergétique dans l’industrie.

Cette approche permet une bonne diversification des investissements, dans la mesure où ces six sous-segments ont des cycles différents et complémentaires – certains domaines d’activité, telle l’énergie solaire, tendent à être plus volatils, alors que d’autres, comme le traitement de l’eau, sont plus stables et plus défensifs.

L’équipe de gestion recherche les entreprises qui ont une exposition significative aux sous-secteurs d’activité précédemment évoqués. Elle procède ensuite à leur analyse financière. L’idée est de déterminer si les technologies qu’elles proposent bénéficient d’une demande croissante et si elles offrent de ce fait des perspectives attrayantes en termes de progression des marges, de génération de cash-flow, etc. Le fonds n’est pas investi dans les sociétés qui sont à un stade précoce de développement, mais seulement dans celles qui disposent déjà d’une technologie viable. L’ESG est partie prenante du processus de gestion. Les entreprises qui font l’objet de controverses sévères ou qui seraient particulièrement mal notées sur des critères ESG sont ainsi écartées de l’univers d’investissement.

Le portefeuille est concentré autour d’une soixantaine de valeurs en moyenne.

La société de gestion

L’histoire de Vontobel commence en 1924 avec la création d’une société de courtage à Zurich, acquise en 1936 par la famille Vontobel. Le groupe Vontobel, qui est coté à la Bourse suisse depuis 1986, tout en s’appuyant sur un actionnariat familial stable, fait figure de gérant de fortune de premier plan, avec une présence internationale. Vontobel Asset Management est la division gestion d’actifs du groupe. La société de gestion gère 154 435 milliards de francs suisses d’actifs au 31/12/2020 et compte plus de 440 employés – dont environ 200 experts en investissement – répartis entre 18 bureaux dans le monde entier.

Elle est organisée autour de cinq boutiques, qui ont chacune des compétences d’investissement uniques : pour les actions, la boutique « quality growth », dont la philosophie d’investissement consiste à rechercher les valeurs de croissance avec une valorisation boursière raisonnable, et la boutique « sustainable equities », qui propose des stratégies centrées sur des niches d’investissement et prenant en compte des critères ESG et d’investissement durable ; pour les marchés obligataires, la boutique « fixed income » ainsi que TwentyFour Asset Management, des spécialistes de l’investissement obligataire basés à Londres et à New York opérant en tant que filiale indépendante ; et enfin la boutique « multi asset », qui donne accès à toutes les grandes classes d’actifs à travers des stratégies systématiques et fondamentales. 

Les convictions du gérant : Pascal Dudle

Le fonds affiche un long track record…

Il a effectivement été lancé en novembre 2008, avec l’idée d’agir contre les effets négatifs que l’activité économique comporte pour l’environnement. Si cette thématique est actuellement très à la mode, elle est loin d’être nouvelle : le changement climatique et la raréfaction des ressources naturelles sont des sujets de préoccupation depuis de nombreuses années. Simplement, la pression s’accentue pour faire bouger les lignes, sous l’effet conjugué d’un alignement des politiques publiques en matière environnementale – dans l’Union Européenne, mais aussi en Chine et aux Etats-Unis aussi, désormais – et de la demande croissante des consommateurs pour des produits responsables. Autre élément de soutien : les nouvelles technologies, plus « propres » – comme les LED dans le domaine de l’éclairage –, sont aujourd’hui plus compétitives que les technologies conventionnelles. Tous ces éléments conjugués ouvrent donc des opportunités d’investissement.


Le fonds cherche depuis son lancement à concilier performance financière et impact positif sur l’environnement. Mission réussie ?

Du point de vue de la performance financière, le fonds surperforme le MSCI World sur trois, cinq et dix ans, et ce depuis son lancement en novembre 2008. En ce qui concerne l’impact, Vontobe AM calcule déjà depuis 2016 les émissions potentiellement évitées, complémentant la déclaration de l’empreinte carbone classique du portefeuille. Depuis 2019, Vontobel AM produit un rapport d’impact avec de plus amples indicateurs de performance clés pour mesurer l’efficacité de nos investissements sur l’environnement, et le but est d’introduire progressivement de nouveaux indicateurs afin de quantifier cet impact de plus en plus finenement, au fur et à mesure que les entreprises publieront davantage de données et que les standards de mesure évolueront. Vontobel AM considère donc que le fonds Vontobel Fund-Clean Technology permet véritablement de participer positivement à la transition climatique, tout en offrant un alpha attractif sur moyenne et longue périodes, illustrant la robustesse et la consistance du processus d’investissement.


Quelle est la physionomie actuelle du portefeuille ?

Le portefeuille alloue actuellement environ un tiers aux industries efficaces en matière de ressources et un quart aux infrastructures d’énergie propre. Les entreprises de ces secteurs sont motivées par des facteurs de croissance structurels tels que la numérisation et l’automatisation accrues, ainsi que par des engagements forts en faveur du « net zéro », qui nécessiteront de lourds investissements au cours des prochaines décennies. Les allocations à l’eau propre, aux transports à faibles émissions et aux technologies du bâtiment sont un peu plus faibles, se situant entre 10 et 15 %. La gestion du cycle de vie est le plus petit pilier, légèrement inférieur à 5 %. En ce qui concerne l’exposition sectorielle, le fonds a un biais structurel vers les secteurs de l’industrie et de l’informatique, où on peut trouver des opportunités d’investissement dans tous les piliers d’impact. En outre, en raison de l’exposition aux services publics de l’eau et de l’électricité dans le cadre de nos piliers eau et infrastructures d’énergie propre, le fonds a une allocation importante dans ce secteur. Ces trois secteurs représentent environ 70 % du portefeuille. La stratégie est mondiale. Toutefois, par rapport à l’indice MSCI World, le fonds est structurellement sous-pondéré aux Etats-Unis, car les méga capitalisations comme Alphabet, Facebook ou Amazon ne font pas partie de la proposition d’investissement. D’autre part, le fonds est exposé aux marchés émergents. Cette surpondération est structurelle car de nombreux fournisseurs de solutions innovantes y opèrent à l’échelle mondiale.

Rechercher un autre fonds

Autres fonds gérés par cette société