Stratégie

Carola van Lamoen, head of active ownership, Robeco

Actionnariat actif : développer les bonnes pratiques ESG, vecteur de valeur à long terme

Option Finance - 9 septembre 2019 - Communiqué

ESG

«Utiliser notre rôle de gérant d’actifs, pour susciter des changements impactant au sein des entreprises dans lesquelles nous investissons, est un aspect essentiel de notre engagement dans l’investissement durable.»

Carola van Lamoen, head of active ownership, Robeco
Robeco

Quel rôle joue l’actionnariat actif dans la stratégie durable de Robeco ?
L’actionnariat actif est un élément central de l’approche durable de Robeco et constitue un pilier essentiel dans notre processus intégré d’investissement durable. Nous considérons la durabilité comme un moteur de changement à long terme qui influe sur la performance future des marchés et des entreprises. L’engagement et le vote en sont des points clés car ils permettent d’améliorer les bonnes pratiques et la prise en compte des facteurs ESG dans les entreprises investies, ce qui crée de la valeur à long terme.


En quoi est-ce un aspect si important pour les investisseurs ?
L’engagement d’un dialogue avec les sociétés sur les principales questions de durabilité renforce leur compétitivité et leur rentabilité, et se traduit par des avantages quantifiables pour les investisseurs, les entreprises et l’ensemble de la société. Par ailleurs, les investisseurs souhaitent de plus en plus avoir leur mot à dire sur la manière dont sont gérées les entreprises présentes dans leurs portefeuilles, surtout lorsqu’il s’agit de questions environnementales, sociales et de gouvernance (ESG). Robeco permet ainsi aux investisseurs institutionnels d’assumer leur responsabilité fiduciaire pour aborder ces questions ESG et devenir des actionnaires actifs de sociétés cotées.
Signataire des PRI dès 2006, Robeco soutient aussi de nombreuses initiatives telles que Climate Actions 100+ ou l’International Corporate Governance Network (ICGN). Enfin, nous accompagnons également certains grands partenaires stratégiques dans une démarche de dialogue actionnarial avec la mise en place de processus d’engagement et d’actionnariat actif.

Concrètement, comment cela fonctionne-t-il ?
L’actionnariat actif consiste principalement à dialoguer avec les sociétés dans lesquelles nous investissons et à exercer nos droits de vote sur les actifs que nous gérons pour le compte de nos clients. Depuis 2005, notre équipe de 13 spécialistes entretient un dialogue actif et permanent avec un très grand nombre d’entreprises. Avec 380 milliards d’euros d’encours sous engagement à fin 2018, nous avons géré 240 cas d’engagement sur des questions environnementales telles que le changement climatique ou la réduction des déchets.
Les activités d’engagement sont axées sur un domaine dans lequel l’entreprise peut avoir le plus grand impact. Nous nous concentrons sur les facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) revêtant une matérialité financière, avec des objectifs concrets et mesurables. Nos engagements portent généralement sur une période de trois ans durant laquelle nous suivons les progrès et faisons part des résultats par rapport aux objectifs fixés. Ce dialogue est une manière très efficace d’influencer les comportements et les pratiques, en particulier lorsque les entreprises se rendent compte qu’il est dans leur propre intérêt de s’améliorer.

Comment définissez-vous vos thèmes d’engagement ?
Nous choisissons les thèmes d’engagement de manière très structurée. Nous interrogeons d’abord nos gérants de portefeuille, nos analystes et les équipes de recherche en investissement durable de RobecoSAM. Puis, nous confrontons leurs idées à celles des spécialistes de l’équipe d’engagement et demandons à nos clients quels sujets leur semblent les plus judicieux. Forts de tous ces éléments, nous élaborons une liste équilibrée de thèmes de matérialité financière, que nous essayons aussi de faire coïncider avec les objectifs de développement durable (ODD) des Nations unies

Pour 2019, quels sont les principaux axes identifiés ?

Réduire la pollution plastique est une des thématiques phare d’engagement de Robeco pour 2019. Le dialogue actionnarial se concentre sur les producteurs d’aliments et de boissons, et les fabricants de plastiques eux-mêmes. Actuellement, 95 % des emballages plastiques sont à usage unique. L’engagement vise à inciter ces entreprises à adopter un modèle d’économie circulaire, en privilégiant la gestion de l’innovation, le recyclage du plastique et l’harmonisation des matières plastiques. Trois autres grands thèmes seront également traités, axés sur : l’impact social de l’intelligence artificielle, les enjeux liés à la numérisation du secteur de la santé pour réduire les coûts et enfin les défis que doit relever l’industrie de l’huile de palme aux rangs desquels figurent la déforestation, l’importante empreinte carbone et les conditions de travail auprès des producteurs des marchés émergents.

Information importante : Destiné aux investisseurs professionnels. Robeco Institutional Asset Management BV (numéro de registre 24123167) est une société de gestion de droit néerlandais agréée par l’autorité de régulation des Pays-Bas (AFM). Robeco France est agréé par l’ACPR (CIB10683) depuis le 28 septembre 2012 en tant qu’entreprise d’investissement pour exercer le service de conseil en investissement. Tout investissement est soumis à un risque et notamment de perte en capital. Pour plus d’information, se référer aux documents disponibles sur www.robeco.com/fr.