Stratégie

Valérie Baudson, directeur général, CPR AM

"CPR AM est une belle boutique en plein développement."

Funds - Janvier 2017 - Propos recueillis par Catherine Rekik

CPR AM

"La stratégie de CPR AM a été clairement définie et n’a pas changé avec mon arrivée. Nous avons pour objectif d’atteindre 50 milliards d’euros d’encours d’ici 2020 contre près de 39 milliards à fin septembre 2016. A cet horizon, j’ambitionne de réaliser 50 % de notre collecte à l’international."

Valérie Baudson, directeur général, CPR AM
CPR AM

Quel regard portez-vous sur la société depuis votre arrivée ?

A mon arrivée, j’ai eu la confirmation de ce que je savais déjà : CPR AM est une belle boutique en plein développement. La taille des encours a en effet doublé en cinq ans. La société rassemble de nombreux talents et possède une solide culture d’entreprise.

J’ai repris la direction d’une société très équilibrée dans laquelle les quatre pôles de gestion – actions thématiques, actions quantitatives, multi-assets et taux/crédit – contribuent à parts égales au PNB. La répartition de notre clientèle est également équilibrée entre les investisseurs institutionnels et la distribution, un segment qui monte en puissance, notamment grâce au succès de nos fonds thématiques. CPR AM a aujourd’hui tous les atouts nécessaires à son développement à l’international.

Quelles orientations stratégiques souhaitez-vous donner à la société ?

La stratégie de CPR AM a été clairement définie et n’a pas changé avec mon arrivée. Nous avons pour objectif d’atteindre 50 milliards d’euros d’encours d’ici 2020 contre près de 39 milliards à fin septembre 2016. A cet horizon, j’ambitionne de réaliser 50 % de notre collecte à l’international.

En plus de la croissance des encours gérés pour le compte de clients internationaux, nous avons plusieurs priorités dont celle visant à développer notre pôle d’expertise sur les actions thématiques, CPR AM étant désormais le centre de gestion pour l’ensemble du groupe Amundi. Nous sommes convaincus que, dans l’univers de la gestion d’actifs, cette expertise est appelée à se développer fortement. Actuellement, nous gérons 4 milliards d’euros...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner