Stratégie

Parole d’expert

«Investissement factoriel : un phénomène de mode?»

Option Finance - 27 juin 2016 - Communiqué

Investissement, Robeco

Valeur, momentum, faible volatilité et qualité, tels sont les quatre piliers de la stratégie d’investissement factoriel chez Robeco. Ce choix de quatre facteurs générateurs de primes est fondé sur leur efficacité, démontrée par la profondeur d’une recherche académique éprouvée.

Joop Huij, responsable de la recherche sur les stratégies d’investissement factoriel de Robeco
Robeco

L’investissement factoriel est en plein essor. Ne relève-t-il pas d’un phénomène de mode ?
Il est vrai que les actifs sous gestion investis à partir d’une stratégie factorielle ne cessent de croître. Cette croissance ne peut être assimilée aux phénomènes de mode classiques, ayant peu de rapport avec la réalité alors que les fondements de la gestion factorielle sont légitimés par des décennies de recherche académique poussée. A titre d’exemple, la recherche sur le facteur de faible volatilité remonte aux années 1970.



Dans sa stratégie d’investissement, Robeco ne retient que quatre facteurs. Pourquoi ce choix restreint ?
Tout simplement parce que la valeur, le momentum, la faible volatilité et la qualité – dont la recherche académique a prouvé l’efficience – donnent des résultats supérieurs à ceux des facteurs plus récents, qui s’appuient pour leur part sur une recherche moins approfondie.

Par quels mécanismes l’investissement factoriel impacte-t-il la prise en compte du risque et de la performance ?
Nombreux sont ceux qui pensent que les primes factorielles résultent d’une prime de risque plus importante. Les études réalisées par Robeco montre que cette notion ne se vérifie pas toujours. Prenez par exemple les titres «value» : une thèse répandue est qu’ils sont bon marché parce qu’ils sont plus risqués. Il est typique d’attribuer l’existence de cette prime à un risque de défaut supérieur et d’après la théorie, les rendements sur les titres «value» devraient augmenter car le risque augmente. Les recherches de Robeco ont révélé que si de plus fortes expositions au risque pouvaient en effet intervenir en optant pour une stratégie «value» conventionnelle, il n’y a pas lieu de courir ce risque. L’investisseur n’est pas obligé de se porter vers des actions à haut risque pour en capturer la prime de valeur, car cette dernière provient d’une anomalie de prix. Notre processus de sélection d’actions «value» comporte ainsi des critères permettant d’éviter le risque élevé de défaut. Ce mode d’investissement, nous permet de réduire le niveau de risque sans sacrifier le potentiel de performance.

Comment les investisseurs peuvent-ils intégrer au mieux l’approche factorielle ?
Il est possible de se fonder sur des indices pour vérifier l’adéquation à leur exposition factorielle, mais il existe aussi une approche factorielle efficace menant à de meilleures performances. Souvent appelés indices «smart beta», les indices factoriels présentent une exposition empirique aux primes factorielles au moyen de montages offrant une alternative à la pondération par poids des capitalisations. Cependant, ils n’ont pas été conçus pour recueillir les primes de facteur de la façon la plus efficiente, ils répondent à un besoin de simplicité et de renommée. Robeco a identifié les trois principaux écueils à éviter dans ce recours aux indices. Le premier est que le risque élevé ne dégage pas toujours des performances élevées. Deuxièmement, il est crucial de tenir compte de plusieurs facteurs à la fois : une action peut sembler attractive dans une perspective valeur mais présenter un facteur momentum faible. Dès lors, une approche multifactorielle se révèle plus appréciable. Troisième point, nous estimons que les investisseurs devraient éviter les stratégies de rotation trop importantes dont les coûts de transaction peuvent impacter négativement leurs performances. Enfin, il faut rappeler l’importance de la diversification entre facteurs. Il est préférable de toujours détenir un facteur gagnant quand les autres facteurs stagnent ou régressent. Ce principe est un des éléments sous-jacents sur lequel repose notre stratégie d’investissement factoriel. n

Informations importantes. Ce document s’adresse à une clientèle d’investisseurs professionnels. Robeco Institutional Asset Management BV (numéro de registre 24123167) est une société de gestion de droit néerlandais agréée par l’Autorité des marchés financiers hollandais (AFM). Tout investissement est soumis à un risque et notamment un risque de perte en capital. Pour plus d’information et avant toute décision d’investissement, il convient de se référer aux documents d’informations clés pour l’investisseur et prospectus des fonds, disponibles sur www.robeco.fr. Robeco France est agréée par l’ACP devenu l’ACPR (CIB10683) en tant qu’entreprise d’investissement depuis le 28 septembre 2012.