Stratégie

Gestion assurantielle

La crise accentue la recherche de rendement

Option Finance - 23 avril 2021 - Sandra Sebag

Crise sanitaire, Banque centrale européenne

La politique de la Banque centrale européenne place les compagnies d’assurances dans une situation compliquée. La majorité de leur cœur de portefeuille d’actifs étant rémunéré à moins de 1 %, elles sont incitées à rechercher des actifs de diversification dont la charge en capital est souvent très supérieure à celle des obligations. Pour trouver du rendement, elles cherchent aussi à dynamiser leur gestion.

La progression des marchés actions depuis un an pourrait presque faire oublier le contexte de crise actuelle. Pourtant, malgré un CAC 40 à plus de 6 000 points et une avalanche de records sur les Bourses américaines, la crise sanitaire a tout de même affecté l’industrie financière, et en particulier le secteur des compagnies d’assurances. L’ACPR (Autorité de contrôle prudentiel et de régulation) notait ainsi dans un rapport publié fin novembre 2020 une dégradation des ratios de solvabilité des compagnies d’assurances. Celui-ci était passé de 267 % en moyenne au 3e trimestre 2019 à 239 % un an plus tard. La dégradation était même supérieure dans le domaine de l’assurance-vie puisque le ratio est passé sur la période de 262 % en moyenne à 229 % (voir encadré). Une situation liée en grande partie à l’évolution des taux d’intérêt. Les banques centrales sont en effet engagées dans une politique ultra-accommodante depuis de nombreuses années. En Europe, la Banque centrale européenne (BCE) a franchi un cap en plaçant le taux de rémunération des dépôts à -0,5 % en 2019. Cette politique a été ensuite largement accentuée en 2020 lorsque la BCE s’est engagée à soutenir les économies européennes quoi qu’il en coûte afin de faire face à la pandémie. Elle a inondé les marchés de liquidité, repoussant à un horizon très lointain la normalisation.

Cette stratégie pèse fortement sur le niveau des taux d’intérêt qui constituent la principale ressource des compagnies d’assurances (voir...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner