Asset Management

Stratégie

La hausse des taux pèse sur les actifs obligataires

Option Finance - 19 mars 2021 - Sandra Sebag

La hausse des taux d’intérêt à long terme aux Etats-Unis, et dans une moindre mesure en Europe, malmène les classes d’actifs obligataires. La plupart d’entre elles sont ainsi dans le rouge depuis le début de l’année dans les économies développées, à l’exception du high yield européen. Les gérants privilégient de ce fait les segments les plus risqués et les stratégies de diversification, en attendant une meilleure visibilité sur l’évolution des taux et des perspectives macroéconomiques.

Dans sa lettre annuelle à ses actionnaires, le gourou nonagénaire de la bourse américaine, Warren Buffet, les a prévenus : il fallait absolument se détourner des obligations. Le directeur général de Berkshire Hathaway a en effet prédit un « avenir sombre » aux détenteurs d’obligations et en particulier à ceux possédant des titres d’Etat. Une mise en garde liée à la hausse des taux d’intérêt, car celle-ci a un effet systématiquement à la baisse sur les cours de ces actifs. 

Et en effet, depuis plusieurs mois, les taux longs ont tendance à se tendre aux Etats-Unis, mais aussi dans une moindre mesure en Europe. Les taux d’intérêt à 10 ans sur les bons du Trésor américains sont passés de 0,91 % au 31 décembre 2020 – après un point bas en août 2020 à 0,5 % – à 1,53 % au 12 mars. Cette hausse s’est de plus accompagnée d’une pentification de la courbe. « Plus les taux portent sur des échéances longues, plus leur hausse a été importante. Par exemple, entre le 1er janvier et le 12 mars, les bons du Trésor américains à 2 ans n’ont progressé que de 2 points de base, la différence – ou pentification – entre le 2 et le 10 ans aux Etats-Unis étant de 58 points de base », détaille Philippe Berthelot, directeur gestion crédit et monétaire chez Ostrum. L’Europe est également concernée par ces évolutions, même si elles sont moins fortes. Ainsi, le Bund (bon du Trésor allemand à 10 ans) a-t-il gagné seulement 25 points de base...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner