Stratégie

Macroéconomie

Le cycle américain, plus sensible à la Fed qu’aux urnes

Option Finance - 8 octobre 2018 - Séverine Leboucher

Macroéconomie, FED

Le cycle américain, plus sensible à la Fed qu’aux urnes

Le 6 novembre prochain, les Américains se rendront dans leurs bureaux de vote pour élire la Chambre des représentants et un tiers du Sénat. Un scrutin à hauts risques politiques pour les Républicains de Donald Trump qui pourraient devoir partager le pouvoir avec les Démocrates. Un scénario qui affecterait peu l’orientation de l’économie. Les décisions de politique monétaire seraient en revanche bien plus déterminantes.

Un marché flamboyant, un feu d’artifice… les gérants ne mâchent pas leurs mots pour décrire l’excellente forme des Bourses américaines depuis le début de l’année. Une hausse de 8,53 % pour le Dow Jones Industrial Average, 9,42 % pour le S&P 500 et de 16,25 % pour le Nasdaq (au 3 octobre), quand l’Euro Stoxx 50 est quasiment inchangé par rapport à ses niveaux de janvier. Ces performances devraient se confirmer sur la fin de l’année. En effet, les facteurs qui ont permis ce dynamisme se maintiennent. La croissance a atteint un point haut de quatre ans au deuxième trimestre, à 4,2 % en rythme annualisé, après 2,2 % au premier trimestre, et devrait s’établir autour de 3 % au troisième trimestre et à 3,1 % sur l’année. Les bénéfices par action des entreprises sont attendus en hausse de 23 % sur l’année, boostés par la réforme fiscale menée par Donald Trump qui continue d’agir comme un accélérateur de l’économie et des marchés. «Les rachats d’actions sont à des sommets, financés par les économies d’impôt réalisées par les entreprises, indique Bernard Aybran, directeur de la multigestion chez Invesco. Et la tendance va continuer : sur les 700 milliards de dollars de rachats d’actions annoncés, seuls 400 milliards ont été, à ce stade, réalisés.»

En outre, alors que les autres banques centrales sont encore dans les prémices d’une sortie de leurs politiques accommodantes, la Fed poursuit son resserrement monétaire : elle a augmenté d’un quart de point ses taux directeurs le 26...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner