Stratégie

Sociétés de gestion

Le who's who des sociétés de gestion étrangères

Option Finance - 12 décembre 2016 - Audrey Spy et Sandra Sebag

Société de gestion

Les vingt sociétés de gestion, filiales de groupe étranger, figurant cette année dans la sélection d’Option Finance ont continué à renforcer leur présence en France, en étoffant leurs équipes ou en élargissant leur offre.

Aberdeen - Sandra Craignou, responsable des investissements France

Sandra Craignou, responsable des investissements France
Sandra Craignou

Un pari renouvelé sur les émergents

Malgré ses efforts de diversification, Aberdeen Asset Management a encore souffert cette année de son positionnement sur les marchés émergents. La société de gestion affiche ainsi une décollecte tant à l’international qu’en France. Le bureau parisien, composé d’une vingtaine de collaborateurs, a pourtant mis l’accent sur ses autres expertises. Il a notamment lancé un fonds multi-classe d’actifs de 40 millions d’euros pour un institutionnel. Aberdeen AM a aussi offert de nouvelles solutions d’investissement en performance absolue et dans le high yield. La structure parie néanmoins sur une reprise des flux sur les marchés émergents, ces derniers ayant commencé pour la première fois depuis trois ans à surperformer les pays développés courant 2016.

Encours en France* : : 3,9 mds e  

  • Collecte nette en France* :  – 250 M e

  • Allianz Global Investors - Amine Benghabrit, directeur succursale France

    Amine Benghabrit, directeur succursale France

    Deux acquisitions majeures

    En 2016, Allianz Global Investors a accentué son développement à l’international à travers deux acquisitions importantes. La société de gestion, filiale de l’assureur allemand, a d’abord repris en début d’année le Britannique spécialisé dans les obligations internationales, Rogge Global Partners, avant de racheter récemment une société américaine spécialisée dans la dette privée, Sound Harbor Partners. En France, la gouvernance a été modifiée avec la nomination en mars d’Amine Benghabrit à la tête de la succursale qui succède à Franck Dixmier qui a été nommé directeur mondial des gestions obligataires du groupe. En France, la société de gestion a surtout mis l’accent cette année sur la commercialisation de ses stratégies alternatives...

    La suite de cet article est réservée aux abonnés

    Vous avez déjà un compte

    Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

    Mot de passe oublié

    En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

    Pas encore abonné ?

    Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

    S'abonner