Stratégie

Interview - Michel Foucher, ancien ambassadeur, chaire de géopolitique appliquée au Collège d’études mondiales

«Les Etats-Unis considèrent la Chine comme leur rival stratégique»

Option Finance - 17 décembre 2018 - Propos recueillis par Valérie Nau

Chine

«Les Etats-Unis considèrent la Chine comme leur rival stratégique»

La hausse des tarifs douaniers appliquée cette année par les Etats-Unis sur un certain nombre de produits chinois va bien au delà d’une simple guerre commerciale. Pour l’administration Trump, il s’agit d’empêcher à tout prix la Chine de devenir à terme une puissance susceptible de dépasser celle américaine, estime le géographe et diplomate Michel Foucher.

Michel Foucher, ancien ambassadeur, chaire de géopolitique appliquée au Collège d’études mondiales

Les tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine ont contribué à la nervosité des marchés ces derniers mois. Quel bilan peut-on en tirer en cette fin d’année ?

L’élément marquant de l’année d’un point de vue international, c’est la consolidation de la position de Donald Trump après les élections à mi-parcours, et surtout celle de sa ligne géo-économique, America First, qui garde le soutien d’au moins 40 % de la population américaine. Le sujet de la Chine est à ce titre l’un des rares à faire l’objet d’un consensus entre les Républicains et les Démocrates. L’administration Trump s’est mise en ordre de bataille pour atteindre un objectif stratégique : contenir la Chine, cette fois non plus au plan idéologique, mais au plan technologique autant que commercial. Les Etats-Unis veulent absolument empêcher la Chine d’acquérir les bases d’une puissance qui lui permettrait de rivaliser avec eux. Ils vont donc tout faire pour remettre en cause le plan «made in China 2025», qui a été lancé en 2015 et vise à faire du pays une grande puissance industrielle dans les dix ans qui viennent.

Peut-on à ce titre parler d’une nouvelle «guerre froide» ?

Cette comparaison ne tient pas, parce que l’Union soviétique était une puissance économique pauvre, non insérée dans le système économique international. Il ne s’agit pas non plus d’une guerre commerciale car cela va bien au-delà. La Chine est officiellement désignée comme le rival stratégique des Etats-Unis dans le dernier document de la Maison blanche consacré à la «National Security Strategy», daté de fin 2017. Et le discours du vice-président Mike Pence au Hudson Institute le 4 octobre dernier a été très clair sur ce sujet. L’objectif final est de contenir la...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner