Stratégie

Parole d’expert

«Les ETF constituent une solution d’investissement pertinente pour les particuliers»

Funds Magazine - 25 septembre 2017 - Communiqué

ETF

Variété de l’offre, simplicité de fonctionnement, faibles coûts : bien qu’ils présentent de nombreux avantages, les ETF souffrent d’un déficit de notoriété auprès des investisseurs particuliers. Pour Bertrand Alfandari, responsable du développement ETF chez BNP Paribas Easy, il est indispensable de faire œuvre de pédagogie.

Bertrand Alfandari, responsable du développement ETF, BNP Paribas Easy
BNP Paribas Easy

Le marché des ETF est très dynamique en Europe. Pourtant, les investisseurs privés s’y intéressent encore peu, notamment en France…
En Europe, la croissance annuelle moyenne sur dix ans ressort à 19,5 %. Rien qu’au premier semestre, la collecte a atteint 59 milliards de dollars, soit 125 % de celle réalisée sur l’ensemble de l’année 2016, pour un encours total arrêté à fin juin de 649 milliards de dollars. Toutefois, les particuliers ne représentent que 10 à 15 % des encours sur le Vieux Continent, alors qu’ils sont largement dominants outre-Atlantique, où ils concentrent 50 à 60 % du marché des ETF. Il y a donc un très gros potentiel de progression sur cette clientèle en Europe, et plus particulièrement en France.

Comment expliquer ce retard en France ?

L’Hexagone est un marché d’épargnants traditionnels, qui se positionnent prioritairement sur les produits d’épargne réglementés (livret A, livret de développement durable…). L’épargne financière est beaucoup plus bridée, avec pour conséquence des flux d’investissement limités vers les produits financiers. Les différentes réglementations mises en place dans les pays anglo-saxons il y a plusieurs années ont favorisé la simplicité des placements financiers et les ETF ont été davantage utilisés. C’est ce qui devrait se produire en Europe et en France avec les nouvelles mesures de MIF 2.

Quels arguments les réseaux de distribution et les CGP peuvent-ils mettre en avant pour inciter leurs clients particuliers à introduire des ETF dans leurs portefeuilles ?
Il faut tout d’abord insister sur le fait que la performance d’un ETF est relativement simple à expliquer et à suivre – notamment très rarement source de déception quant à son écart vis-à-vis de l’indice répliqué, ajusté des frais de gestion.
Deuxième avantage de l’ETF : sa simplicité de fonctionnement. Il s’achète et se vend comme une action. La liquidité est assurée en continu par des professionnels de marché, ce qui permet d’intervenir à tout moment de la journée de Bourse, et donc de le revendre facilement…
Grâce à la diversité de l’offre – on compte plus de 1 600 ETF listés en Europe, répliquant aussi bien les indices les plus connus que des indices plus thématiques –, l’investisseur peut donc diversifier son portefeuille de manière instantanée, et ce à moindre coût. Les frais de gestion sont généralement compris entre 0,15 et 0,35 % par an.

De votre côté, quelles actions mettez-vous en place pour promouvoir les ETF auprès des particuliers ?

En tant que fournisseurs d’ETF, nous estimons qu’il est indispensable de faire œuvre de pédagogie et de développer des outils expliquant les règles d’or à respecter pour investir et les risques associés à ce type de produits… Nous avons donc mis en place une rubrique dédiée sur notre site internet, easy.bnpparibas.fr (consulter l’onglet Actualités). Nous avons prévu un programme de six vidéos au total, pour expliquer les ETF aux néophytes.
Par ailleurs, pour faciliter l’investissement des particuliers dans les ETF, plus des deux tiers de nos produits sont éligibles au PEA, qu’il s’agisse d’ETF investis dans les grands indices traditionnels, de la gamme thématique proposant notamment d’être investis dans des titres répondant à des critères d’investissement responsable ou smart beta (exposition à un facteur de performance, comme la faible valorisation boursière ou les titres qui ont une faible volatilité).

Quel frein majeur reste à lever pour diffuser plus largement les ETF auprès des investisseurs particuliers ?

Les ETF sont éligibles à l’assurance vie mais ne sont pas suffisamment référencés dans les contrats multisupports, pour des raisons souvent techniques. Il serait donc stratégique, pour le développement du marché français, que les ETF entrent plus massivement dans l’offre des assureurs.

Les investissements réalisés dans les fonds sont soumis aux fluctuations du marché et aux risques inhérents aux investissements en valeurs mobilières. La valeur des investissements et les revenus qu’ils génèrent peuvent enregistrer des hausses comme des baisses, et il se peut que les investisseurs ne récupèrent pas l’intégralité de leur placement. Les fonds décrits présentent un risque de perte en capital. Pour une définition et une description plus complète des risques, merci de vous reporter au prospectus et DICI des fonds. Avant de souscrire, vous devez lire la version la plus récente du prospectus et du DICI disponibles gratuitement sur notre site www.easy. bnpparibas.fr.