Stratégie

Investissements de long terme

Les fonds Eltif doivent encore faire leurs preuves

Option Finance - 8 juillet 2019 - Sandra Sebag

Les fonds Eltif doivent encore faire leurs preuves

Créés en 2015 à l’initiative des autorités européennes, les fonds Eltif permettent d’investir à très long terme dans le but de générer des rendements élevés. Les sociétés de gestion, encore peu nombreuses à s’intéresser à ces véhicules, ont pour l’instant surtout ciblé la clientèle institutionnelle et des banques privées, et non les particuliers à qui les Eltif s’adressaient pourtant initialement.

Lancé en 2015 après plusieurs années de discussions, le label européen Eltif (European long-term investment fund) qui s’applique aux FIA (fonds alternatifs européens) n’a pas encore véritablement rencontré son public. Selon les données collectées par l’Autorité des marchés financiers (AMF), à la date du 14 juin 2019, 7 fonds Eltif étaient enregistrés auprès de ses services pour un encours total de 681 millions d’euros. Pourtant, les espoirs placés dans ce nouveau véhicule étaient importants. Il a en effet vocation à permettre aux investisseurs, et plus particulièrement aux épargnants, d’investir dans des actifs de très long terme, y compris non cotés – comme le financement en dette des petites et moyennes entreprises (PME), les infrastructures ou le capital-investissement – qui délivrent des rendements élevés. Ce faisant, les Eltif doivent permettre de drainer l’épargne vers le financement des entreprises et des projets de long terme. Autre avantage de ce véhicule : il est paneuropéen et peut donc être distribué dans tous les pays de la zone euro en étant enregistré dans un seul d’entre eux. Enfin, la création des Eltif permet d’introduire dans le droit de nombreux pays européens, dont la France, la possibilité pour les fonds d’investissement de prêter directement. Elle a ainsi mis fin au monopole bancaire (voir encadré).

Une absence d’harmonisation fiscale

Mais selon les spécialistes, les contraintes imposées par les autorités européennes ont réduit son attrait. C’est notamment le constat fait par l’équipe de...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner