Stratégie

Crédit

Les gérants de dette bancaire restent confiants malgré la crise

Option Finance - 20 mars 2020 - Séverine Leboucher

Crédit, Dette bancaire

Le marché de la dette bancaire subordonnée, et en particulier celui des «CoCos» prisés par les investisseurs pour leur rendement, est fortement chahuté. Il a ainsi perdu 26% depuis le début de la crise. Mais la solidité financière des établissements est aujourd’hui incomparable avec ce qu’elle était en 2008.

La crise qui secoue les marchés financiers depuis quatre semaines est tout particulièrement violente pour le secteur bancaire. Les investisseurs, qui ont encore un souvenir très vif de l’effondrement du secteur suite à la faillite de Lehman Brothers en 2008, s’inquiètent des multiples dangers auxquels les banques sont exposées : risque d’une crise de liquidité à court terme, d’augmentation des créances douteuses à moyen terme et de baisse accentuée de leur rentabilité face à des politiques monétaires toujours plus accommodantes à plus long terme. De fait, les actions des banques européennes ont vu leur cours chuter de plus de 40 % sur le mois (lire aussi p.24).

Mais les interrogations portent aussi sur les dettes massivement émises par les banques ces dernières années pour renforcer leur bilan, et tout particulièrement les plus subordonnées d’entre elles les «additional tier 1» (AT1). Ces dettes, surnommées «CoCos» (pour «contingent convertible»), sont en effet conçues pour être les premières à supporter des pertes en cas de crise de solvabilité de l’émetteur. 

Un triplement des spreads

Un profil de risque qui les expose à davantage de volatilité dans la période actuelle et donc à de fortes baisses. «Les mouvements ont été très violents et rapides sur la dette bancaire, en particulier subordonnée, ces dernières semaines, témoigne François Lavier, analyste-gérant sur la dette subordonnée bancaire chez Lazard Frères Gestion. En un mois, les spreads ont quasiment triplé : sur la dette AT1, ils sont passés...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner

À lire aussi