Stratégie

David Gaud, responsable des investissements sur l’Asie, Pictet Wealth Management

«Les investisseurs internationaux restent constructifs sur Hong Kong»

Option Finance - 10 juillet 2020 - Propos recueillis par Sandra Sebag

Chine

Le gouvernement chinois impose depuis le 30 juin une loi sur la sécurité nationale à Hong Kong. Cette décision ne semble pas pour l’instant remettre en question la place acquise par ce territoire semi-autonome dans la finance mondiale.

Quelle est la situation à Hong Kong depuis l’entrée en vigueur de la nouvelle loi sur la sécurité ?

Les principes élémentaires de la démocratie et la liberté d’expression sont mis à l’épreuve par la loi sécuritaire, ce qui suscite des manifestations de la part des étudiants et des militants pro-démocratie. Mais la contestation est aussi liée à une aggravation de la situation économique locale. Le tourisme et les événements d’affaires sont en très forte baisse, ce qui pèse sur de nombreux secteurs d’activité. A cela s’ajoute le fait que Hong Kong est en train de devenir un terrain d’affrontements entre les Etats-Unis et la Chine. 

Cependant, la place financière continue de prospérer. Certes, le cadre légal en matière de pratiques commerciales est impacté par la nouvelle loi sécuritaire et certains groupes internationaux disposant d’implantations locales historiques pourraient envisager de réduire leur présence. Mais, les investissements en provenance de Chine continentale sont en forte croissance. Le système de connexion entre les Bourses de Hong Kong et celles de Chine continentale, le «Connect», stimule les flux de capitaux entre les différentes places régionales. De même, la région de la Grande Baie intégrant Hong Kong, Macao, Shenzhen et Guangzhou, qui constituent un centre de croissance majeur en Chine, se structure en accéléré. Dans le domaine de la finance, par exemple, cela signifie qu’il sera possible pour les habitants d’acheter des produits financiers dans l’ensemble de la zone. En outre, de nombreuses firmes chinoises uniquement cotées sur le Nasdaq quittent les Etats-Unis pour une cotation à Hong Kong afin de bénéficier des flux en provenance de Chine. 

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner