Stratégie

Immobilier

Les murs de commerce s’inscrivent dans un marché à deux vitesses

Funds Magazine - Mars 2019 - Sandra Sebag

Immobilier

Les murs de commerce s’inscrivent dans un marché à deux vitesses

La fracture sociale et territoriale transparaît nettement dans l’immobilier de commerce. Ce marché est polarisé entre d’une part la capitale et les grandes métropoles de province, où les rendements sont bas mais les perspectives positives, et les zones périphériques – rurales et les petites villes de province –, où les taux de vacance sont très élevés. Les sociétés de gestion misent principalement sur la première catégorie dans une optique de gestion patrimoniale.

Développement du e-commerce, conflits sociaux ou encore appauvrissement des centres-villes des zones urbaines secondaires, les facteurs négatifs qui pèsent sur le commerce physique en France se multiplient. Cela s’est traduit par une baisse des transactions dans les murs de commerce en 2018. Selon la dernière enquête du spécialiste en immobilier international Knight Frank, elles sont en diminution de 14 % par rapport à la moyenne des cinq dernières années, même si le montant des transactions, qui s’élève à 4,4 milliards d’euros, est légèrement supérieur à celui de 2017 grâce à un très bon quatrième trimestre. Des volumes qui s’expliquent en fait par quelques très grosses opérations à Paris, où se concentrent les transactions très haut de gamme.

En revanche, celles concernant les centres commerciaux sont en très forte baisse en 2018 avec - 70 %, pour ressortir à 500 millions d’euros, soit le niveau le plus bas depuis la crise financière. Les murs de commerce se caractérisent en effet par une forte polarisation. Il existe une dichotomie entre, d’une part, les métropoles dynamiques, et, d’autre part, les villes de taille moyenne et petite, où les centres commerciaux en périphérie périclitent et les centres-villes enregistrent des fermetures d’enseignes. «L’immobilier de commerce s’inscrit de plus en plus dans un marché à deux vitesses avec, d’un côté, les grandes artères réputées des centres de grandes villes ou de capitales régionales et, de l’autre, les villes moyennes dont...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner