Stratégie

Janvier 2020

Les nouveaux acteurs de la pierre-papier participent au renouvellement des pratiques du secteur

Funds - 31 janvier 2020 - Audrey Corcos

Immobilier

Les chiffres de la pierre-papier à fin septembre 2019 soulignent bien le développement du marché. D’après les statistiques ASPIM-IEIF pour le troisième trimestre 2019, la collecte nette cumulée des SCPI et OPCI grand public depuis le début de l’année avoisine les 8 milliards d’euros au 30 septembre 2019, soit une hausse de 58 % par rapport aux neuf premiers mois de 2018. Ce secteur, en plein essor, suscite l’intérêt de nouveaux acteurs particulièrement dynamiques et innovants. Sur les dernières années, en moyenne deux voire trois nouvelles sociétés de gestion par an sont apparues dans la pierre-papier. A fin septembre 2019, 12 sociétés de gestion proposaient 18 OPCI grand public et 34 sociétés développaient 95 SCPI.

Comme le souligne Christian de Kerangal, directeur général de l’Institut de l’épargne immobilière et foncière (IEIF), «le produit SCPI est de plus en plus distribué par de nombreux CGP et compagnies d’assurances, ce qui favorise l’essor de la collecte». Quant aux OPCI grand public, certains nouveaux entrants (Kyaneos ou Altixia, par exemple) misent sur ces véhicules, essentiellement distribués via les contrats d’assurance-vie, pour se positionner sur des projets conséquents et porteurs de valeur.

Corum, société indépendante créée en 2011, a été la première société à «disrupter» le marché en élargissant d’abord le champ des investissements à l’étranger et en développant de nouveaux services aux investisseurs (versements programmés, transparence de l’information, digitalisation…). Depuis, de nouvelles sociétés sont apparues qui participent au renouvellement des pratiques. Sociétés indépendantes (Kyaneos, Norma Capital), filiales de groupes financiers (Groupama Gan, Swiss Life Reim) ou de spécialistes immobiliers (Alderan, Novaxia), sociétés issues de partenariats entre groupes financiers et immobiliers (MyShareCompany), les nouveaux venus dans la pierre-papier sur les dernières années ont en commun de posséder déjà un savoir-faire immobilier grâce aux compétences de leurs dirigeants ou par leurs liens avec des grands noms du secteur. Les sociétés qui interviennent nouvellement dans la pierre papier en 2019 illustrent ce constat : Altixia appartient à la foncière Héraclès, Alderan au groupe indépendant Ojirel, spécialiste de la logistique, et MyShareCompany est détenue pour moitié par Voisin, société de gestion du groupe immobilier Atland.

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner