Asset Management

Stratégie

Marchés actions : à quoi s’attendre en 2020

Funds Magazine - 31 janvier 2020 - Catherine Rekik

Actions

L’année 2019 s’est terminée sur des performances exceptionnelles pour de nombreuses classes d’actifs, en particulier les actifs risqués. Une bonne nouvelle pour les gérants actions, dont les fonds affichent une belle progression des encours, mais la collecte n’a pas été au rendez-vous ! En effet, très peu d’investisseurs ont profité de la fête. Et s’interrogent aujourd’hui sur l’opportunité d’investir dans les actions. D’autant que la hausse des marchés a été stoppée nette par la propagation du coronavirus.

«Prudemment optimistes ? Résolument indécis ? Extrêmement neutres ? Après une année record sur la plupart des grands marchés actions, les stratégistes se trouvent fort embarrassés pour formuler des prévisions 2020. Quant aux investisseurs européens, nombre d’entre eux sont pris entre l’attrait irrésistible qu’exercent les performances passées (même si elles ne préjugent en rien de l’avenir) et des craintes de retournement du cycle économique», écrit Bernard Aybran, directeur général et directeur de la multigestion chez Invesco, dans sa note mensuelle de janvier. En effet, les performances passées font d’autant plus rêver les investisseurs qu’ils n’en ont que peu ou pas profité. «Nous avons connu un marché bull en 2019, mais sans que les investisseurs y participent. Les investisseurs privés, par exemple, ne sont pas revenus sur les marchés actions tandis que les investisseurs institutionnels ont repris, tardivement, quelques positions, notamment sur les midcaps. Deux sortes d’acheteurs se sont distinguées : les fonds diversifiés qui ont augmenté leur exposition à la classe d’actifs et les entreprises qui ont procédé à des rachats d’actions pour plus de 200 en Europe», indique Olivier de Berranger, directeur général délégué de La Financière de l’Echiquier.

De nouveaux doutes sur l’embellie économique

Pour inciter les investisseurs à franchir le pas aujourd’hui, nombreux sont ceux qui mettent en avant le soutien des politiques monétaires ainsi que l’amélioration de la conjoncture économique. Parmi eux, Wilfrid Galand,...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner