Stratégie

Parole d'expert : Marc Craquelin - Financière de l’Echiquier

«Notre gestion de conviction restera un atout pour continuer à profiter du retour en grâce des actions européennes»

Option Finance - 25 novembre 2013 - Communiqué

Financière de l'Echiquier

Financière de l’Echiquier conforte en 2013 son rang parmi les principales sociétés de gestion indépendantes en France et poursuit sa percée auprès de la clientèle institutionnelle. La société compte sur sa gestion de conviction et la rigueur de ses processus d’investissement pour continuer à se distinguer dans un environnement de marché qui s’annonce plus contrasté en 2014.

Marc Craquelin, directeur de la gestion collective de Financière de l’Echiquier

2013 restera dans les annales comme une belle année pour les marchés d’actions. Qu’en est-il pour Financière de l’Echiquier ?  

Marc Craquelin : Financière de l’Echiquier a franchi un nouveau cap en 2013 avec désormais plus de 7 milliards d’euros d’encours sous gestion. Près de la moitié, soit 3,2 milliards d’euros, est aujourd’hui gérée pour le compte d’investisseurs institutionnels, un segment de clientèle auprès duquel nous opérons actuellement une nette percée. La qualité de la gestion et la rigueur de l’architecture proposée nous ont permis de remporter plusieurs appels d’offre de premier plan, notamment pour le Fonds de Pension Norvégien (NBIM) et le Fonds de Réserve pour les Retraites (FRR). Par ailleurs, l’acquisition, en avril 2013, de la société de gestion Acropole AM, spécialisée sur les obligations convertibles, a renforcé l’ancrage de notre société auprès des institutionnels, particulièrement sensibles aux attraits de cette classe d’actifs.  En termes de performance, notre gamme de fonds a réalisé un excellent tir groupé en 2013, avec une mention spéciale pour les stratégies diversifiées et «value». Une réussite couronnée par la victoire de la Corbeille de la meilleure société de gestion sur 5 ans, décernée par Mieux Vivre Votre Argent.  

Quelles sont vos perspectives de marché pour 2014 ?

Marc Craquelin : Dans un environnement de taux toujours très bas, les actions restent en relatif la classe d’actifs la plus attractive pour répondre au besoin de rendement des investisseurs. La politique extrêmement accommodante de la Banque Centrale Européenne devrait continuer à soutenir les actions européennes, qui bénéficient d’un retour des flux...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner