Stratégie

Andrea Rossi, directeur général, AXA IM

"Notre nouvelle organisation simplifiée doit nous permettre d'accélérer notre développement en tant que gestionnaire actif"

Option Finance - 18 mars 2019 - Propos recueillis par Sandra Sebag

Axa IM

"Nous allons nous renforcer sur les classes d'actifs traditionnelles ainsi que dans les domaines de l'investissement alternatif, et favoriser l'innovation."

Andrea Rossi, directeur général, AXA IM
AXA IM

AXA IM affiche une collecte négative en 2018. Pensez-vous que les rumeurs autour de la cession d’AXA IM ont pu affecter vos activités ?

Ces rumeurs de marché datent de 2017. Nous sommes pleinement concentrés sur nos priorités et sur l’exécution de notre stratégie, et nous avons continué à collecter auprès de nos clients tiers. L’an dernier, nous avons initié notre réorganisation, afin de soutenir nos ambitions de croissance. Nous nous sommes structurés autour de quatre piliers : les clients, les investissements core, les investissements alternatifs et spécialisés et les fonctions support. C’est la bonne organisation pour répondre aux défis actuels que sont les fortes turbulences sur les marchés, un environnement de plus en plus compétitif ou l’évolution des besoins de nos clients. Il nous faut en effet davantage favoriser l’innovation et les synergies, afin de mieux adapter nos solutions aux nouveaux besoins de nos clients.

Sur quelles classes d'actifs avez-vous décollecté ?

En 2018, nous avons enregistré une collecte positive auprès de nos clients tiers de 3 milliards, grâce aux stratégies alternatives, à la gestion multi-asset et obligataire et aux actions thématiques. Cependant, nous avons perdu un important mandat (St James’s Place au Royaume-Uni) et enregistré une décollecte en provenance des co-entreprises en Asie, principalement en raison de l’arrivée à maturité d’un nombre important de produits alternatifs à faible marge dans les co-entreprises en Chine et de changements réglementaires locaux initiés en 2018 sur le marché chinois. En tant qu’acteur important sur le high yield et les actions du Royaume-Uni, nous avons également enregistré une décollecte sur ces deux classes d’actifs.

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner