Stratégie

Geoffroy Linard - Responsable de la gestion de Birdee

"Nous comptons encore accentuer notre effort en faveur de l’investissement responsable dans les prochains mois."

Option Finance - 17 septembre 2018 - Propos recuillis par Sandra Sebag

ETF, ESG

"Nous répondons également à la demande de nos clients et en particulier des jeunes générations et des femmes qui s’intéressent à ces thématiques."

Geoffroy Linard, Responsable de la gestion de Birdee
Birdee

Birdee, la filiale de gestion de fortune de Gambit Financial Solutions domiciliée au Luxembourg, est en train de développer une offre d’ETF avec un filtre ESG, pourquoi cette initiative ?

Nous privilégions depuis le lancement de notre activité de gestion de fortune les ETF, car ceux-ci apportent une grande diversité de solutions à un prix modéré. Notre univers d’investissement est ainsi composé de 65 ETF que nous avons choisis auprès de différents fournisseurs dont 30 % d’entre eux sont maintenant des ETF avec un filtre investissement responsable. Nous avons sélectionné des ETF génériques sur les actions européennes et les actions américaines cœur de portefeuille ainsi que des ETF thématiques, par exemple sur les entreprises qui émettent peu de carbone ou encore sur l’eau. Nous avons développé cette offre avec des critères ESG et ISR il y a un peu moins de six mois. Elle est donc assez récente. Nous comptons encore accentuer notre effort en faveur de l’investissement responsable dans les prochains mois, tout en sachant que nous avons déjà des offres qui intègrent exclusivement des ETF ESG. Plusieurs raisons expliquent ce choix. Nous avons rejoint récemment BNP Paribas Asset Management pour lequel il s’agit d’une priorité. Mais nous répondons également à la demande de nos clients et en particulier des jeunes générations et des femmes qui s’intéressent à ces thématiques.

Quel succès avez-vous rencontré ?

Notre clientèle s’est avérée très intéressée : les encours ESG représentent déjà 12 % de nos actifs. Mais pour aller plus loin, l’offre d’ETF ESG doit être encore développée par les fournisseurs d’ETF notamment sur les produits en euros. Par ailleurs, il nous faudra encore un peu de temps avant de passer au tout ESG car nos conseils reposent sur des algorithmes qui nécessitent un historique de 12 à 18 mois minimum pour évaluer la pertinence des produits, ce qui est souvent loin d’être le cas.

Birdee propose aussi son service de gestion à des investisseurs institutionnels, allez-vous aussi lancer des solutions reposant sur des ETF ESG pour cette clientèle ?

Nous avons depuis quelques mois des discussions régulières avec des investisseurs institutionnels. La demande est là et en forte hausse.  

Les ETF ESG portent-ils un risque spécifique ?

A partir du moment où les ETF accélèrent leur développement dans ces thèmes d’investissement avec des encours grandissants, les observateurs peuvent légitimement s’interroger sur l’émergence d’un risque en termes de capacité. Ce marché est-il suffisamment profond pour absorber des volumes conséquents ? Les ETF ne vont-ils pas créer de la volatilité ? Les fournisseurs d’ETF, s’ils souhaitent se développer sur ces thématiques, vont devoir traiter ces questions.

À lire aussi

Interview - Michel Foucher, ancien ambassadeur, chaire de géopolitique appliquée au Collège d’études mondiales

«Les Etats-Unis considèrent la Chine comme leur rival stratégique»

Naïm Abou-Jaoudé, directeur général de Candriam et président de New York Life Investment Management International

"Notre objectif est maintenant d’acquérir des expertises dans les actifs illiquides."