Stratégie

Rebecca Fischer-Bensoussan, directrice du développement France et Luxembourg, Generali Investments

"Nous réfléchissons au lancement d’une stratégie multi-asset ISR qui réponde à une vraie demande, notamment du marché retail."

Funds Magazine - Janvier 2018 - Propos recueillis par Catherine Rekik

Generali Investments Europe, ISR

"L’investissement socialement responsable (ISR) constitue la troisième expertise forte de Generali Investments. En effet, l’ISR fait partie de l’ADN du groupe depuis 2006, un filtre éthique étant appliqué à tous les actifs gérés par le groupe depuis 2010."

Rebecca Fischer-Bensoussan, directrice du développement France et Luxembourg, Generali Investments
Generali Investments

Vous avez rejoint Generali Investments début 2017. Quel était votre ordre de mission ?

Je suis arrivée dans le groupe Generali en janvier dernier avec une mission clairement définie : le développement des encours pour compte de tiers et le renforcement de notre présence sur le marché retail, notamment auprès de notre premier client, Generali France.

L’arrivée d’un nouveau CIO, Timothy Ryan, et l’adoption du plan stratégique à horizon 2020 ont confirmé la volonté du groupe de renforcer la présence de Generali Investments auprès des marchés retail et wealth.

Quels sont les objectifs définis ? Comment a évolué votre mission ?

L’ambition du groupe est d’augmenter les encours gérés de 446 (fin 2016) à 500 milliards d’euros à horizon 2020. D’ici là, les résultats de l’activité de gestion d’actifs devraient passer de 84 à 300 millions d’euros, soit plus de 200 millions d’euros de revenus nets additionnels. Nous souhaitons élargir et développer les capacités d’investissement et l’offre de produits de gestion et, en parallèle, accélérer la transformation de Generali Investments en s’appuyant sur une stratégie de distribution ciblée. D’ici à 2020, notre volonté est que la part des fonds maison dans les unités de compte (UC) du groupe atteigne 30 %. Actuellement, 86 % des 78 milliards d’euros d’UC du groupe sont externalisés.

L’annonce de ces objectifs a fait évoluer les missions qui m’avaient été confiées. Je dois désormais également accompagner cet effort de transformation tout en développant la gestion pour compte de tiers.

Que représente la gestion pour compte de tiers ? A combien s’élèvent les encours gérés sur le marché français ? Comment se répartissent-ils ?

La gestion pour compte de tiers rassemble les investisseurs institutionnels, les caisses de retraite, les mutuelles,...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner