Stratégie

Point de vue - Bruno Taillardat, Amundi Assset Management

Utiliser la gestion factorielle pour maîtriser davantage le risque

Option Finance - 27 novembre 2017 - Communiqué

Gestion factorielle

Bruno Taillardat, responsable monde Smart Beta & Factor Investing chez Amundi, explique la philosophie du groupe pour construire un portefeuille factoriel diversifié, permettant de générer une performance potentielle régulière sur le long terme, en plaçant la gestion du risque en coeur de stratégie.

Bruno Taillardat, responsable monde Smart Beta & Factor Investing, Amundi
Amundi

Historiquement, l’investissement en actions a consisté à chercher la surperformance potentielle plutôt qu’à maîtriser le risque. Les investisseurs ont commencé à changer d’approche : minimiser le risque devient plus important que maximiser le retour sur investissement. La performance de long terme devient la conséquence d’une bonne gestion des risques.

Cette mutation s’explique aussi par de nouveaux impératifs réglementaires et un environnement économique en évolution, dans lequel les taux bas ont contraint de nombreuses institutions à revenir vers les actions tout en cherchant à minimiser les pertes.

L’enjeu de la diversification

Une des meilleures manières de gérer les turbulences de marché est de diversifier son portefeuille à travers différentes classes d’actifs ou en utilisant différents styles d’investissement (dits facteurs) dans une même classe d’actifs. Les facteurs évoluant différemment selon leur nature, ils contribuent ainsi à une meilleure diversification.

Par exemple, le facteur value dépend d’une prime de risque : les investisseurs en attendent des rendements potentiellement élevés car ils prennent davantage de risque. Le facteur qualité, quant à lui, tire sa performance des inefficiences de marché et présente moins de risques.

En les combinant, l’investisseur peut diversifier le profil de risque de son portefeuille et générer une meilleure performance potentielle de long terme.

Plutôt qu’essayer d’utiliser un facteur puis un autre, il est judicieux de les combiner et de recourir à une allocation dynamique pour s’adapter à l’environnement de risques. En effet, les corrélations des facteurs entre eux d’une part et entre les facteurs et le...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner