L'analyse de Brice Anger

Les avantages des fonds obligataires flexibles

11 juin 2015 - Brice Anger, Directeur Général de M&G Investments en France

Choisir d'investir dans un fonds obligataire flexible offre de nombreux avantages, surtout dans le contexte économique actuel où les investisseurs sont particulièrement attentifs à une remontée des taux et aux conséquences sur leurs portefeuilles.

S'ils peuvent présenter des caractéristiques différentes, les fonds obligataires flexibles ont généralement un point commun : la possibilité d'investir dans toutes les classes d’actifs obligataires – des emprunts d’État jusqu'aux obligations d'entreprises à haut rendement – et dans un large éventail de pays et régions. Ils jouissent également de la faculté de modifier leur sensibilité aux taux d’intérêt (ou ce que l'on appelle la duration) en fonction des perspectives économiques de leurs gérants. De manière à bénéficier d'un levier supplémentaire, certains fonds peuvent également s'exposer aux devises, tandis que d'autres peuvent partiellement investir dans des actions, dès lors que les gérants considèrent ces actifs intéressants.

Disposer d'une approche flexible est particulièrement avantageux dans la mesure où des conditions économiques divergentes peuvent influer de manière différente sur les divers segments des marchés obligataires. Par exemple, les emprunts d'État sont depuis toujours considérés comme moins risqués que les obligations d’entreprises et tendent à mieux se comporter dans une conjoncture économique plus difficile. Au sein des obligations d’entreprises, celles émises par des sociétés de grande qualité appartenant à la catégorie « investment grade » ont elles aussi tendance à faire preuve d'une plus grande résistance dans un tel contexte économique. A l'inverse, les obligations d’entreprises à haut rendement, qui sont émises par des entreprises financièrement moins solides, sont souvent les plus performantes lors des périodes marquées par une croissance économique vigoureuse. 

Elément important, chaque classe d’actifs au sein de l'univers obligataire international présente une sensibilité différente aux fluctuations des taux d’intérêt (la duration). Les fonds obligataires flexibles peuvent adopter une duration longue ou courte dans différentes régions en fonction des anticipations d'évolution des taux d’intérêt sur les marchés internationaux. Ils se distinguent en cela des fonds investis dans un seul pays ou dans une seule classe d’actifs obligataires, à l'instar des fonds de dettes souveraines ou d'obligations d'entreprises, qui ne disposent que d'une marge de manœuvre limitée pour ajuster leur duration, une aptitude qui constitue un déterminant clé de la performance des fonds obligataires.

Si l'on considère le cas précis d'un environnement marqué par une hausse des rendements obligataires et des taux d’intérêt, les fonds obligataires flexibles ont à leur disposition plusieurs moyens par comparaison avec ceux investis sur des segments plus étroits du marché. Par exemple, le gérant d'un fonds obligataire flexible pourrait positionner son fonds de manière à avoir une duration courte ou nulle, voire encore investir dans des actifs moins exposés au risque de taux d'intérêt, tels que les obligations à haut rendement, en fonction des opportunités qu'il estime être les plus attractives. Les obligations à haut rendement sont traditionnellement moins affectées par la hausse des taux d'intérêt que les obligations « investment grade » ou les emprunts d'État en raison de leurs coupons plus élevés et de leurs échéances plus courtes.