L'analyse de Jean-Paul Betbèze

Les six étapes de la politique industrialo-bancaire de Mario Draghi

Option Finance - 16 juin 2014 - Jean-Paul Betbèze, economic advisor - Deloitte

Mario Draghi a marqué un grand coup ce 5 juin en baissant les taux d’intérêt, en instaurant des taux de réserve négatifs sur les réserves bancaires (au-delà des montants nécessaires), plus de nombreuses autres mesures. Quelle est la logique de ce déluge, après des mois d’interventions, de conférences et de promesses sans action ? La situation est-elle plus grave ou est-ce le moment d’agir ? Les deux !

Bien sûr, Mario Draghi veut soutenir la croissance et lutter contre la déflation en zone euro. «Il est payé pour» va-t-on dire ! Veut-il impressionner les marchés financiers par tout cet arsenal, eux qui cherchent toujours un «bazooka» pour sortir rapidement des problèmes ? Ce serait enfantin et non adapté.

En fait, Mario Draghi répare le financement de l’économie de la zone euro en renforçant le grand canal bancaire et en élargissant le gabarit du canal annexe, celui de la désintermédiation. C’est d’une politique industrielle qu’il s’agit, à ceci près qu’elle concerne la banque et la finance ! Cette politique est indispensable au vu de la sévérité de la crise et se déroule en six étapes.

Etape 1 : la zone euro ne va pas exploser. Le mot-clé est le fameux «the euro is irreversible». Il supprime le risque de change sur la devise et débloque la situation (nous sommes aux débuts de la crise grecque).

Etape 2 : le Sud va tenir. Là, nous sommes en juillet 2011, et le mot-clé est «whatever it takes». Il fait baisser les taux longs au Sud, sauf Espagne et Italie, plus leurs banques (plus la zone euro !).

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner