L'analyse de Julien-Pierre Nouen

L'analyse de Julien-Pierre Nouen

Rotation Value vs growth : faux départ ou vrai tendance ?

Option Finance - 27 novembre 2020

Les annonces des premiers résultats positifs concernant les vaccins de Pfizer et Moderna ces dernières semaines ont tiré les grands indices actions à la hausse, mais ont surtout entraîné des mouvements sectoriels très forts au sein du marché actions. Entre le 6 et le 23 novembre, les valeurs bancaires de la zone euro ont progressé de 27 % quand le Nasdaq était à peu près stable.

L’idée est que les vaccins vont permettre dans le courant de l’année prochaine une sorte de retour à la normale pour l’activité économique. Les chiffres de croissance du troisième trimestre ont illustré une forte capacité de rebond, pour peu que les mesures de restriction soient levées. Dans ce contexte, les valeurs dites «value», généralement plus cycliques, ont donc connu un fort rebond.

Historiquement, les valeurs «value» affichaient de meilleures performances que les valeurs de croissance, sauf sur de courtes périodes comme lors de la bulle TMT. Mais depuis dix ans, l’inverse s’est produit dans des proportions telles que si l’on se réfère aux indices MSCI World, ces dix dernières années ont effacé plus de trente ans de surperformance de la value. Les quatre dernières années ont vu la surperformance des valeurs de croissance s’accélérer : dans un contexte d’inquiétudes permanentes sur le cycle économique, les investisseurs étaient prêts à payer beaucoup plus cher pour la certitude de la croissance. 

Ce mouvement entamé début novembre va-t-il se poursuivre ? En effet, comme en juin dernier, il y a eu des faux départs. A court terme, le régime de confinement pèse sur l’activité économique, ce qui peut entraîner de nouvelles déceptions et enrayer cette dynamique mais à moyen terme, la perspective d’un retour à une activité économique normale dans un contexte de fort soutien monétaire et budgétaire plaide pour une poursuite de la rotation. D’autant que la «value» n’a jamais été aussi bon marché par rapport à la «croissance» depuis… la bulle TMT.