L'analyse de Laetitia Baldeschi

Elections américaines : de multiples rebondissements à attendre

Option Finance - 2 octobre 2020

La date du 3 novembre, attendue par beaucoup comme le signal d’un potentiel changement de politique majeur aux Etats-Unis, pourrait n’être qu’un nouveau rendez-vous manqué, ou plus exactement différé !

En effet, le scrutin est organisé ce jour-là, mais les Américains ont également la possibilité de voter par courrier. Jusque-là rien d’exceptionnel. Mais les différents Etats adoptent des politiques très diverses en termes de gestion du scrutin, et, en cas d’élections serrées, la fin des dépouillements pourrait maintenir un suspens pendant quelques semaines. Or ce scénario est très probable au vu des derniers sondages. Si l’écart est trop faible entre les deux candidats, la décision quant au résultat pourrait revenir à la Cour suprême. On comprend mieux la précipitation du président et des Républicains pour renouveler le siège vacant du juge Ginsburg et renforcer le poids des conservateurs au sein de l’institution. Aux yeux des investisseurs, le possible basculement du pouvoir aux démocrates est synonyme de futures hausses d’impôts pour les sociétés, mesures défavorables aux actions, et de hausses de dépenses et donc de déficit, mesures poussant cette fois-ci les taux à la hausse. Ils sont maintenant face à une nouvelle configuration. C’est maintenant l’incertitude qui va peser sur le résultat même de l’élection qui pourrait entraîner un retour marqué de l’aversion au risque, d’autant plus que le président actuel continue d’afficher une position ambiguë sur son acceptation du résultat du scrutin.