L'analyse de Laetitia Baldeschi

La deuxième vague va freiner le rebond en Europe

Option Finance - 6 novembre 2020

Le retour de l’épidémie vient compliquer la phase de reprise de l’économie européenne ! Alors que, déjà en septembre, un certain essoufflement de la dynamique à l’œuvre depuis juin apparaissait, la flambée des nouveaux cas et surtout des hospitalisations a contraint les gouvernements à réinstaurer des mesures de distanciation sociale et de restriction d’activité. Si certains aménagements sont clairement pris pour limiter l’impact négatif, notamment dans l’industrie et la construction, le redémarrage dans les services sera largement stoppé ! A n’en pas douter, la reprise en Europe, dans un premier temps tirée par la consommation des ménages si on se réfère au détail des données de PIB du troisième trimestre en France, va subir un coup d’arrêt. Si la consommation de biens peut résister dans une certaine mesure, celle des services est, elle, beaucoup plus sensible aux conditions sanitaires : à la fin du troisième trimestre, cette dernière était encore en recul de 5 % sur un an, contre une hausse de 4,2 % pour la consommation de biens. Les délais pressentis pour un accès généralisé aux vaccins laissent présager du maintien de restrictions d’activité pour une période prolongée. De nouvelles enveloppes budgétaires et un soutien monétaire de la BCE amplifié sont d’ores et déjà à l’étude. Les perspectives de croissance seront donc revues à la baisse, avec une probable contraction de l’activité au quatrième trimestre. Dans ce contexte macroéconomique déprimé, les Bourses européennes seront à la peine. Seule l’annonce d’une avancée significative du côté des vaccins serait un catalyseur à la hausse. Les taux sont attendus durablement bas.