L'analyse de Laetitia Baldeschi

Le blog de Laetitia Baldeschi

L’Italie en première ligne face au Covid-19

Option Finance - 13 mars 2020

L’Italie se trouve être le pays le plus touché en dehors de la Chine par l’épidémie de coronavirus, devant la Corée et l’Iran. La progression de l’épidémie est très rapide, l’on recensait 10 149 cas selon l’OMS le 11 mars, avec un taux de mortalité relativement élevé (6,2 %) au regard de ce que l’on observe en France (1,9 %). Les autorités du pays, troisième de la zone euro, ont annoncé le 9 mars le confinement total de la population jusqu’au 3 avril minimum. Le gouvernement italien s’attache désormais à prendre les mesures nécessaires pour limiter l’impact de cette situation extrême, avec l’appui des autorités européennes. La première enveloppe de 10 milliards d’euros est ainsi passée à 25 milliards, soit 1,4 point de PIB. La moitié de cette somme devrait être débloquée rapidement, pour venir en aide aux entreprises confrontées aux problèmes cruciaux de trésorerie, face à ce choc de demande, mais aussi aux ménages, en suspendant les échéances de prêts immobiliers. L’économie italienne était déjà à la peine avant l’arrivée du coronavirus, avec une croissance du PIB attendue pour 2020 autour de 0,4 %. Selon toute vraisemblance, elle sera finalement négative. La réaction financière est violente : l’écart de taux 10 ans avec l’Allemagne est passé de 130 points de base le 15 février à 225 le 9 mars, face au risque de dégradation de la note souveraine en high yield par les agences. La Bourse italienne baisse encore plus que ses homologues européennes, avec une chute (au 11 mars) de 30 % depuis le point haut du 19 février, contre – 25 % pour le CAC 40.