Blogs & analyses

L'analyse d'Hervé Goulletquer

Le théâtre d’ombres des relations sino-américaines

Option Finance - 4 septembre 2020

Il y a moins de deux semaines, les responsables américains et chinois se sont félicités du bon déroulement de l’accord commercial signé en début d’année. Bien sûr, les achats par la Chine de produits «made in USA» n’accélèrent pas au rythme prévu, du fait de la Covid-19, mais la conviction est que les «bouchées doubles» sont en train d’être mises. De même, des progrès sont observés en matière de propriété intellectuelle ou d’accès au marché chinois. 

Ce satisfecit a cependant quelque chose de très formel. L’ambition du président Trump paraît bien être de découpler l’économie des Etats-Unis de celle de la Chine et de limiter l’accès du second à la technologie du premier. A Pékin, on peaufine plutôt la stratégie dite de «circulation duale» : le but serait d’assurer la continuité des chaînes d’approvisionnement actuelles dans un environnement international «moins porteur» et d’accroître la production à valeur ajoutée pour le marché étranger mais aussi domestique. Difficile de savoir combien de temps il faudra pour «désemboîter» les deux économies et les conséquences que cela aura sur la croissance. 

Par ailleurs, une moindre dépendance économique ne signifie pas que les deux pays seront indifférents l’un vis-à-vis de l’autre sur le plan géopolitique, comme les tensions en cours autour de Taïwan viennent le rappeler. Dans cet environnement toujours très incertain, il est peu probable que les marchés de capitaux puissent absorber la réapparition de tensions grandissantes entre Pékin et Washington. De nouvelles initiatives de soutien ou de relance par la politique économique ne seraient vraisemblablement pas à même de compenser une telle montée de stress.