Le blog d'Arnaud-Guilhem Lamy

L'ANALYSE D'ARNAUD GUILHEM-LAMY

Le «laissez-faire» a du plomb dans l’aile

Option Finance - 12 octobre 2020 - Arnaud-Guilhem Lamy

Banque, Retraite, Départ

Au cours des dix dernières années, voire un peu plus, lorsqu’un gérant obligataire faisait valoir ses droits à la retraite, il assurait à ses jeunes collègues qu’ils connaîtraient la hausse des taux. Or cette hausse, tel Godot, n’est jamais arrivée. Depuis six mois, les pots de départ sont devenus tristement virtuels et plus personne n’ose prévoir, ni même espérer, que le rendement du Bund allemand à 10 ans redevienne un jour positif. Le Japon a ouvert la voie avec le contrôle de la courbe des taux. La Fed et la BCE, avec des outils spécifiques et des sémantiques différentes (programme d’assouplissement quantitatif et, depuis quelques semaines, forme flexible de ciblage d’un niveau d’inflation moyen à Washington ; programmes d’achats de titres et prêts aux banques à taux réduit à Francfort), ont suivi le même chemin. La volatilité des taux sans risque a été réduite à portion congrue. Jusqu’à présent, en 2020, le taux japonais à 10 ans a oscillé entre - 0,16 % et + 0,08 %. Depuis avril, les taux des emprunts d’Etat américains à 10 ans évoluent dans une fourchette étroite (0,51 % / 0,89 %), idem pour les taux allemands à 10 ans, restés ancrés aux alentours de - 0,35 %. La doctrine du laissez-faire, popularisée par Adam Smith, semble abandonnée au profit de la gestion de l’ensemble de la courbe des taux. Les achats des banques centrales modifient les mécanismes de fixation des taux de marché tout en influant fortement sur le consensus. Nous vivons une période de taux administrés. Est-ce une fatalité ? Pas partout : en Chine, le taux à 10 ans est passé de 2,47 % en avril à 3,13 % fin septembre. Resterait-il un espoir pour les faucons obligataires ?

Identifiez-vous pour lire la suite de cet article

Pour lire ce contenu gratuit, connectez-vous à votre compte.

Vous avez déjà un compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr