Le blog de Didier Borowski

De bonnes nouvelles pour l’Europe !

Option Finance - 16 novembre 2020

L’élection de Joe Biden à la présidence des Etats-Unis annonce une «normalisation» des relations transatlantiques. C’est une bonne nouvelle pour au moins trois raisons. D’une part, parce que Biden a déjà annoncé vouloir faire revenir les Etats-Unis dans l’Accord de Paris. Ensuite, parce que son élection éloigne définitivement la perspective d’une guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’Union européenne (UE). Enfin, parce qu’elle accroît davantage la pression sur le gouvernement britannique pour s’entendre avec l’UE quant aux modalités du Brexit.

Les Européens ne doivent néanmoins pas se leurrer : les Etats-Unis continueront d’agir avant tout dans leur propre intérêt, et ce dernier diverge de celui des Européens sur de nombreux dossiers.

En Europe, on retiendra les avancées sur le Fonds de relance européen. D’abord, le 5 novembre, la présidence allemande du Conseil et le Parlement européen ont annoncé être parvenus à un accord sur un nouveau régime général de conditionnalité visant à protéger le budget de l’UE : en pratique, cet accord vise à sécuriser la distribution des fonds européens dans les pays qui respectent l’Etat de droit, tout en permettant de la suspendre dans les pays qui ne le respectent pas. Ensuite, le 10 novembre, un accord a été trouvé sur le budget pluriannuel de l’UE. Il ne reste que la ratification des parlements nationaux puis le vote à l’unanimité du Conseil. Il s’agit d’une avancée essentielle : le Fonds de relance a certes pris du retard, mais il n’y a plus d’obstacle significatif à sa mise en œuvre, et ce d’autant que la deuxième vague de Covid-19 accroît la pression pour trouver un accord sur l’ensemble du plan. Aucun pays n’a intérêt à mettre son veto.