Le blog de Didier Borowski

L'analyse de Didier Borowski

Vers une «bad bank» européenne ?

Option Finance - 17 Juillet 2020 - Didier Borowski

BCE, Crise financière, Entreprises

En période de crise, le nombre de prêts qui ne peuvent être remboursés s’accroît. Ni le Fonds européen de relance, ni les plans budgétaires nationaux, ni même la BCE ne peuvent empêcher les défauts ou faillites d’entreprises.

Certes les banques sont mieux capitalisées qu’en 2008 et la crise n’a pas été précédée d’un boom du crédit. Mais les banques sont moins rentables et les dettes publiques et privées plus élevées. Bien que ces créances douteuses aient diminué de moitié en quatre ans (500 milliards d’euros dans la zone euro ; 3,2 % de l’encours des prêts à la fin de 2019), elles sont encore élevées dans les pays périphériques (6,4 % en Italie). Or les études montrent qu’après une crise, les créances douteuses augmentent en moyenne jusqu’à trois fois leur niveau d’avant la crise, et plus de dix fois dans les cas extrêmes.

Pour l’heure, le canal du crédit fonctionne bien grâce aux opérations de refinancement à long terme de la BCE (voir aussi p.8). Néanmoins, l’accumulation de créances douteuses représente un risque pour la stabilité macrofinancière et peut limiter le volume du crédit bancaire disponible. Pour remédier à ce problème, de nombreuses solutions ont été avancées, parmi lesquelles la création d’une (ou de plusieurs) structure de défaisance (bad bank) qui absorberait les créances douteuses, les titriserait et les vendrait aux investisseurs. Cela impliquerait une forme de soutien gouvernemental ou de garanties du Mécanisme européen de stabilité. Les règles de l’UE relatives aux aides publiques ont empêché ce projet de voir le jour. Mais, en mars dernier, la Commission a adopté un assouplissement temporaire de ces règles qui pourrait ouvrir la voie à une solution de ce type en Europe si cela s’avère nécessaire pour alléger les banques du fardeau de la crise.

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner